contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



29es JOURNÉES ISLAMIQUES : Les religieux prêchent la consolidation de la stabilité sociale


Cet Article a été lu plus de 2871 fois


La consolidation de la stabilité nationale est le message professé par les guides religieux et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, le samedi dernier, lors de l’ouverture des 29es Journées islamiques.



29es JOURNÉES ISLAMIQUES : Les religieux prêchent la consolidation de la stabilité sociale
Plusieurs personnalités politiques et religieuses ont lancé un appel à la préservation de la cohésion sociale, samedi dernier, à l’occasion du lancement des 29es Journées islamiques à l’Institut islamique de Dakar. Cet héritage social préoccupe les religieux, comme El Hadj Abdou Aziz Al Amine, le représentant de la famille omarienne, ou encore les hommes politiques, comme le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop. « Nous devons contribuer à préserver notre stabilité et à apaiser la tension. Que le Tout-puissant aide le Sénégal à maintenir un climat de paix sous nos cieux », a déclaré le grand Serigne de Dakar, Bassirou Diagne Marème. Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop, est revenu sur le travail accompli par les illustres figures religieuses telles que El Hadj Abdoul Aziz Sy, Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, fondateur du Tidianisme, pour asseoir les fondements d’un pays stable.

Dans son intervention, Abdoul Aziz Sy Al Ibn a exhorté les Sénégalais à éviter de banaliser certaines paroles ou mots qui peuvent provoquer la violence. « Au Sénégal, on a l’habitude de dire qu’il n’y aura jamais de conflit car les illustres chefs religieux ont formulé des prières. L’Irak compte un nombre important d’érudits, pourtant il est en guerre. Nous devons cultiver la paix et éviter de prononcer des paroles qui peuvent nous entraîner à la violence », prêche Abdoul Aziz Sy Al Ibn.

Poursuivant, son discours, il a rappelé la place que les religieux doivent occuper au sein de la société, surtout durant des moments de crise. Le religieux, dit-il, est tenu de remplir le rôle de régulation sociale. « Je refuse d’être à la solde d’une personne quel que soit son rang. Je parle lorsque je dois le faire, mais personne ne va me pousser à me prononcer sur un fait lorsque je ne le veux pas. Nous avons dit au président la République ce que nous avons à lui dire. Les religieux doivent assumer leur mission de régulateur social. Ils ont le devoir de contribuer à unir les personnes », rappelle Abdoul Aziz Al Ibn sans se référer de façon explicite au débat sur le Monument de la Renaissance africaine.

Auparavant, Abdoul Latif Bagdoury, représentant du roi du Maroc, Mohamed VI, a relevé la contribution de la confrérie tidiane dans le raffermissement des relations entre les deux peuples. « Le Sénégal et le Maroc entretiennent de bonnes relations. Je peux même dire que ces deux pays ont des relations exceptionnelles », a-t-il dit, avant d’ajouter que le Tidianisme est en pleine expansion à travers le monde. Cette assertion a été aussi défendue par Abdoul Aziz Sy Al Ibn qui a demandé aux talibés de se conformer aux principes de l’Islam et de s’investir dans la diffusion des enseignements et recommandations des illustres figures de la tarikha tidiane telles Cheikh Ahmed Tidiane. Les 29 es Journées sont dédiées à Cheikh Al Islam Elhadji Abass Sall, né à Sackal, dans la région de Louga. Le guide religieux est rendu célèbre pour avoir composé plus de 1000 vers faisant l’apologie et l’éloge du Prophète Mouhammad (Psl).

Le Soleil

Idrissa SANE
Lundi 4 Janvier 2010

Cet Article a été lu plus de 2871 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :