Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




A QUELQUES HEURES DU RAMADAN Les Sénégalais se préparent


Cet Article a été lu plus de 2310 fois


Les populations se préparent à affronter le Ramadan qui démarre le 11 ou 12 août prochain. Certains jeunes musulmans ont passé leur dernière soirée dansante avant le Ramadan, le week-end passé. D’un autre côté, quelques changements de comportements vestimentaires sont perceptibles en attendant le jeun. Cette période est aussi marquée par la rareté et cherté de certains produits de consommation.



A QUELQUES HEURES DU RAMADAN Les Sénégalais se préparent
Pour cette année 2010, le Ramadan tombe au mois d’août. A quelques heures du démarrage du mois de jeun, prévu le 11 ou le 12 août, la population sénégalaise s’active aux dernières mises au point. Des préparatifs se font à tous les niveaux. Cependant, le plus visible est le changement radical de comportement chez les filles. Elles sont devenues plus correctes. Les tenues sénégalaises l’emportent sur celles européennes. Le pagne tissé ou encore les « Sharis » et la tunique, sont en vogue.

Autre remarque, à l’approche du mois de Ramadan, le dernier Week-end a été très convoité par les jeunes. Partout dans les coins du pays, la tendance était à la fête. Il fallait pour eux savourer les derniers jours avant l’arrivée du Ramadan. Selon Aminata Sall, trouvée au quartier grand Dakar « le mois de Ramadan est un mois béni chez le musulman. Il est alors normal d’observer les règles édictées par l’Islam pour bénéficier des grâces du Bon Dieu ».

Au centre culturel de liberté II, à l’Institut notre Dame, les jeunes filles et garçons rencontrés le dimanche 08 août, lors du « hawaré » ont avancé : « nous nous approchons du mois de Ramadan. C’est le dernier week-end, il faut sortir, se divertir. Sinon, on risque d’en être privé pour un mois ». Et Saliou Ndiaye de renchérir « la prière, la charité, vont primer sur nos comportements. Voilà pourquoi, nous avons décidé d’aller danser ».

Les chants religieux à bout de champs


Les organisations de chants religieux s’accentuent dans les quartiers. Avec le début du ramadan, les séances de lectures de coran sont organisées tous les jours dans certains quartiers Dakar. Un phénomène déploré par des musulmans comme de chrétiens qui n’arrivent plus à se reposer. Selon, Iman Saliou Diago, « la religion musulmane interdit tout acte qui va à l’encontre des préceptes l’Islam, tout acte susceptible de déranger ou de nuire la population. Les rapports de voisinage doivent être sauvegardés. » Et de poursuivre : « on peut vivre sa foi sans pourtant dans le respect de son voisin ».

Même son de cloche, chez la majorité des populations : « en ce mois, nous avons besoins de nous reposer après la coupure du jeune, mais malheureusement, c’est le moment choisi par certaines catégories de personnes pour déranger ».

L’inquiétude des Sénégalais sur les denrées

Le ramadan 2010 arrive dans un contexte de hausse et de cherté des denrées de première nécessité. Les Sénégalais sont aujourd’hui inquiets de cette la hausse et de la rareté de certains produits. Dans les marchés locaux, les légumes sont devenus très chers. L’ognon et l’aile se font toujours désirer. Pour un bon menu, il faut dépenser beaucoup d’argent. Une situation qui pèse sur le panier de la ménager. Au marché Castor, consommateurs comme vendeurs ne savent plus où donner de la tête. Un rude marchandage pour acquérir les produits. Pour Mariètou Mbaye, « il est difficile de faire un bon plat. Les légumes se font rares de jour en jour. Et l’on assiste à une flambée de prix ». Quant au vendeur Madou Diop, il soutient : « l’absence des pluies est à l’origine de cette situation dans laquelle la demande est supérieure à l’offre. Il ne peut y avoir d’équilibre ».

Source : Sud Quotidien

Asfiyahi.Org
Mardi 10 Août 2010

Cet Article a été lu plus de 2310 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par srigne le 12/08/2010 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'aime tivaoune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter