contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



CONSEIL INTERMINISTERIEL - Modernisation de Tivaouane : Le plan d’actions prioritaires de plus de 5 milliards déjà mis en œuvre


Cet Article a été lu plus de 1476 fois


Un vaste programme de modernisation de la ville de Tivaouane est déroulé dans les locaux de la Primature entre le Premier ministre, le ministre des Infras­tructures, le ministre du Budget, le maire de cette ville et une forte délégation. Ce programme de modernisation devrait démarrer incessamment après la mise sur pied d’axes prioritaires.



CONSEIL INTERMINISTERIEL - Modernisation de Tivaouane : Le plan d’actions prioritaires de plus de 5 milliards déjà mis en œuvre
Finis les colmatages et autres mesures de gestion ponctuelle à Tivaouane. Les ambitions sont gigantesques et équivalent la grandeur des points soulevés lors du Conseil interministériel sur la modernisation de la ville de Tivaouane. Le maire Malick Diop explique l’urgence de la question : «La tenue de ce Conseil interministériel sur la modernisation de Tivaouane va être marquée d’une pierre blanche dans l’histoire politique de la ville. Tivaouane est commune depuis le 31 décembre 1905, elle est aussi la cinquième commune du Sénégal et aujourd’hui on se rend compte que Tivaouane a un besoin de tout. Sur instruction du président de la République, le Premier ministre a fait un arbitrage qui cadre effectivement avec les besoins exprimés par les populations.»

Sur instruction du président de la République, un comité de pilotage avait été mis en place par le ministère des Infrastructures. Ce comité regroupe l’ensemble des parties prenantes comme la mairie, les élus locaux et a réalisé un travail dont le résultat a été porté au Premier ministre pour arbitrage.

Ce travail s’est décliné en deux séquences. La première consiste à l’élaboration d’un plan d’actions prioritaires pour moderniser Tivaouane, mais ensuite par la mise sur pied d’un plan directeur d’urbanisme. Certains nombres d’actions d’urbanisme dans la mise en œuvre de ce plan directeur d’urbanisme ont été retenus.

Thierno Alassane Sall, ministre des Infrastructures, ébauche la panoplie d’actions à mener. Y figurent, entre autres, un plan directeur d’urbanisme pour créer des zones d’aménagement dans l’attente pour pouvoir caser des personnes avec des demandes de logement dans la ville, la mise en place d’actions sociales fortes telles que le relèvement du plateau de l’hôpital de Tivaouane, ainsi que l’assainissement et l’extension du réseau électrique et celui d’eau. Le ministre des Infrastructures ajoute : «Il est aussi prévu la construction de routes de rattachement aux villages qui ont été intégrés dans Tivaouane. Au total, une superficie totale de 7 mille hectares a été intégrée dans la ville de Tivaouane. Il faut donc rapprocher les infrastructures sociales telles que les écoles ou les lycées.»

Pour le moment, le budget total n’a pas encore été arrêté pour ce plan directeur d’urbanisme. Mais les actions prioritaires se chiffrent aux alentours de 5 milliards 500 millions de francs.

Malick Diop, maire de la ville de Tivaouane, s’est félicité de bon nombre d’acquis qui augurent des travaux satisfaisants. Aujourd’hui, l’éclairage du stade départemental pour un coût global de 60 millions de francs relègue aux oubliettes les problèmes qui handicapaient le bon déroulement des Navétanes. Le plateau technique au sein de l’hôpital a été aussi relevé.

On n’attendra pas le Gamou pour identifier les besoins

En somme, cinq axes prioritaires ont été dégagés et satisfaits. Le maire en explique l’opportunité : «Toutes les cinq actions prioritaires qui ont été retenues ont un impact direct sur le prochain Gamou. Donc, on n’attendra pas le Gamou pour identifier les besoins de Tivaouane. Si ces besoins-là sont réalisés et vont être réalisés parce que le budget est disponible, fondamentalement ce Gamou sera mieux organisé.»

En outre, la ville pourra compter sur la construction d’un nouvel hôtel de ville ainsi qu’une rénovation de la préfecture. Malick Diop expli­que : «Au­jour­d’hui, nous n’allons plus vers une réhabilitation, mais vers une construction d’un nouvel hôtel de ville et l’ancien sera réhabilité pour servir d’annexe. Le terrain est trouvé et mieux, le Premier ministre a porté le montant à 200 millions. La pose de la première pierre est prévue dans 15 jours. La Préfecture a un statut de monument historique et 150 mil­lions ont été dégagés pour sa réhabilitation.»


Cheikh Sarr ( Le Quotidien )

Asfiyahi.Org
Vendredi 24 Mai 2013

Cet Article a été lu plus de 1476 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :