contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



CRD GAMOU TIVAOUANE 2016: Autorités Etatiques et Religieuses satisfaites de l'Etat des préparatifs


Cet Article a été lu plus de 4229 fois




CRD GAMOU TIVAOUANE 2016: Autorités Etatiques et Religieuses satisfaites de l'Etat des préparatifs
Le ministre de l’intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo qui animait hier, lundi 28 novembre, un Crd sur la 115ème édition du Gamou annuel de Tivaouane prévu le 12 décembre 2016, n’a pas caché sa satisfaction sur l’état des préparatifs. «L’état des préparatifs du Gamou est particulièrement satisfaisant. Tout est fin prêt», a-t-il déclaré.

Abdoulaye Daouda Diallo n’a pas manqué de souligner l’implication des services déconcentrés pour la bonne réussite de l’évènement. Et d’indiquer que son collègue du ministère de la santé, le Pr Eva Marie Coll Seck va prendre toutes les dispositions nécessaires en vue du renforcement du plateau technique de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy de Tivaouane.

Pour ce qui est du volet transport, le ministre a souligné que «Trois wagons sur les six sont disponibles et 200 bus de Dakar Dem Dikk vont être mis à la disposition des pèlerins». Sans oublier d’évoquer la question de l’approvisionnement en eau potable. « Je suis content et satisfait du travail fait à temps réel », a fait savoir le porte-parole, Al Amine.

INSECURITE GALOPANTE DANS LE PAYS : LE MINISTRE DE L’INTERIEUR RASSURE LES SENEGALAIS


Le CRD tenu, le lundi 28 novembre au ministère de l’intérieur, a été une occasion pour le ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, de revenir sur les mesures de sécurité prises par l’Etat.

Sur la recrudescence de la violence notée lors de ces dernières semaines, le ministre de l’Intérieur chargé de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, veut prendre à bras le corps la question des agressions mortelles à l’origine de plusieurs morts d’homme. Des cas de meurtres qu’il juge «inqualifiables» et qu’il dit déplorer avec tous ses collaborateurs. Abdoulaye Daouda Diallo dit que c’est une situation qui nous interpelle tous en tant que Sénégalais. En refusant que la responsabilité soit imputée aux forces de l’ordre.

Il rappelle que la police et la gendarmerie sont à pied d’œuvre pour apporter des solutions à la question de la sécurité. On prend le problème à bras le corps, rassure-t-il. Le ministre de l’intérieur dégage trois axes dont le recrutement du personnel. Il fait savoir qu’avant leur accession au pouvoir en 2012, le nombre de policers était inferieur avant la radiation des policiers de 1987. Alors que, la population a presque doublé. Il soutient que depuis leur arrivée, ils ont recruté 4000 policiers. En plus de cela, il y a l’achat de matériels : des motos et véhicules. «On travaille aussi dans la proximité », soutient le ministre. « Mieux, on prévoit de construire dix commissariats rien que dans la commune de Dakar», dit-il.

A l’en croire, les cas les plus difficiles sont notés dans deux agglomérations principalement, celle de Grand Yoff et celle des Parcelles Assainies. Il signale : «nous avons décidé de mettre deux commissariats dans chaque localité, ça va faire quatre. Mais aussi, à Guediawaye, Rufisque, Keur Massar, Maristes et Sicap Mbao ». Le ministre de rappeler que cela résulte du conseil des ministres délocalisé. Et à l’intérieur du pays à Nioro, Vélingara, Bignona, Kounguel et un deuxième commissariat à Louga, une ville qui a suffisamment grandi, soutien-t-il. Le ministre de révéler que le gouvernement travaille à avoir une carte de sécurité commune, «pour la gendarmerie et la police soient, chacune, à un niveau, de manière à ce qu’il n’y ait pas de superposition. Pour qu’aucun coin du pays ne soit laissé en rade ».

Autre élément, selon lui, pour une meilleure sécurisation des personnes et des biens, on tend aussi vers une nouvelle approche, c’est la vidéo surveillance, phénomène important. Il y a 120 caméras déployées sur les grands axes. On compte mettre des caméras au niveau des grandes agglomérations pour pouvoir traquer les bandits nuit et jour. J’ai reçu des instructions fermes du chef de l’Etat.

(Sud Quotidien)

Asfiyahi.Org
Mardi 29 Novembre 2016

Cet Article a été lu plus de 4229 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD