contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Ce qu'il faut retenir du Symposium du Mawlid 2015 qui avait pour thème: « Modèles culturels et Projet de Société émergente à la lumière des enseignements de El Hadj Malick SY»


Cet Article a été lu plus de 1576 fois




Fidèle à une tradition bien ancrée, la Cellule Zawiyya Tijâniyya a tenu ce samedi son symposium qui, comme chaque année marque le point de départ des célébrations autour du Mawlid. Avec l’onction des maîtres de notre voie spirituelle, notamment du Calife Serigne Cheikh Ahmed Tidiane SY et de son porte-parole Serigne Abdoul Aziz S Y, représentés par Serigne Maodo SY, la présence du ministre Mansour SY et de délégations représentant les différentes familles religieuses de notre pays, l’occasion a été donnée de visiter le thème retenu cette année : « Modèles culturels et projet de société pour l’émergence, à la lumières des enseignements de El Hadji Malick SY ».

Après les mots de bienvenue et de remerciements du coordonnateur du comité scientifique du symposium, Monsieur Cheikh Ahmed Tidiane SY al amin, adressés tout à la fois, aux invités et aux autorités de ce pays pour leur soutien décisif, la parole a échu tour à tour à Seydina Issa LAYE THIAW et à Cheikhouna MBACKE. Au nom des représentants des « familles religieuses », ils se sont réjouis de cette séance, ont félicité et encouragé les organisateurs et mis en exergue la solidarité et l’unité que leur invitation symbolisait.


VIDEO - L'INTÉGRALITÉ DU SYMPOSIUM

Au nom du chef de l’Etat, son excellence Macky SALL dont il a apporté les félicitations et la contribution au débat, le ministre du travail, Mansour SY a souligné le rêve d’un Sénégal développé et envié par tous que nourrit le PR. Il se traduit par son «projet ambitieux mais réaliste, complexe mais rigoureux », connu sous le nom de Plan Sénégal Emergent. Ce plan s’adosse sur un socle de valeurs dont l’une des pièces maîtresses est Maodo et ses enseignements. Ces valeurs définissent notre mode de société et font que c’est une chance d’être sénégalais.

C’est à sa suite que le représentant du calife et de son porte parole, Serigne Maodo SY a eu l’occasion de transmettre le message de ses aînés et maîtres. D’emblée, il leur a rendu un vibrant hommage, citant des écrits à lui, datant de plus d’une trentaine d’années… Après ses bénédictions, le professeur Mbaye THIAM put donner son cours inaugural.

Dès l’amorce, le professeur Mbaye THIAM s’est évertué à définir les concepts- clefs du thème que sont « modèle culturel » et « projets de société ». Puisant dans les ressources des sciences sociales, il les a respectivement définis comme « produit de socialisation » et « dessein collectif », ce dernier se réalisant en rassemblant toutes les énergies individuelles. Comme problématique de sa dissertation, il s’est posé la question suivante:« quel projet de société, sous-tendu par quel modèle culturel pour quel développement ? », énonçant au passage, à la lumière de ce qui se passe en Occident que « si le développement doit se faire au détriment de l’éthique, cela n‘en valait pas la peine ».C’est alors qu’il entreprit une revue critique des différentes politiques de développement, depuis les indépendances jusqu’au nouveau référentiel qu’est le PSE pour la réussite duquel, il considère que les enseignements de Maodo peuvent apporter une contribution. Pour étayer sa thèse, il partagea sur les différents pans de la vie du patriarche, rappelant le contexte de son apparition et les obstacles auquel il fit face : le système colonial et le système ceddo, faisant allusion à ses études, à son pèlerinage qui lui-même fut un véritable voyage d’études, les valeurs éthiques qui furent son credo, sa pédagogie qu’il qualifie de « pédagogie de la réussite » et qui comme telle doit pouvoir inspirer notre système éducatif. Il
identifia trois principes qui pour lui, fondent la doctrine malickienne : la quête permanente du savoir, la mystique de la dignité par le travail et enfin, le développement communautaire par la responsabilisation de l’ensemble des segments de la société, face aux
besoins. Dans une perspective de pérennisation du projet social de Maodo, le professeur Mbaye THIAM engage ses condisciples et confrères :

- à l’attachement au dogme coranique sans se donner des libertés à l’image du maître qui enseignait par l’exemple.
-à une contribution scientifique de qualité aux questions sociales
-à documenter la démarche historique de notre société en sauvegardant notre patrimoine
-à initier et à conduire des études sur certaines problématiques sociétales.
-à préserver, à sécuriser et à pérenniser l’œuvre de Cheikh Seydi El Hadji Malick SY, car des officines aux desseins obscures
s’échinent à combattre la Religion. Nous devons prendre l’engagement d’illustrer le travail de Maodo par quelque chose de plus pérenne qu’un symposium annuel, conclut-il, avant de laisser place à d’autres communications et contributions.

Le Rapporteur
M. Issa FAYE


REGARDEZ LES PHOTOS EN CLIQUANT ICI

Asfiyahi.Org
Dimanche 21 Décembre 2014

Cet Article a été lu plus de 1576 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD