contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Commémoration du Mawlid chez les Moustarchidines


Cet Article a été lu plus de 4785 fois


La célébration de la naissance du Prophète n’était pas connue dans les premières ères de l’histoire islamique. Elle fut initiée par les Fatimides au quatrième siècle de l’Hégire, en Égypte et ailleurs. On dit aussi que Sheikh `Omar Ibn Muhammad Al-Mullâ, un homme de piété, est le premier à avoir fait cela à Al-Mawsil (Mossoul) en Iraq. Puis, le Roi Al-Mudhaffar Abû Sa`îd marcha sur ses pas et célébra le Mawlid à Irbil en Iraq et récompensa le savant-mémorisateur Ibn Dihyah pour avoir composé un livre intitulé At-Tanwîr fî Mawlid Al-Bashîr An-Nadhîr (Éclairage sur la naissance du porteur de la bonne nouvelle et de l’avertisseur), reprenant le récit de la naissance du Prophète.



Commémoration du Mawlid chez les Moustarchidines
Certains jurisconsultes considèrent cet événement comme une innovation (Bida) or, on connaît la rigueur avec laquelle le Prophète rejette les pratiques innovatrices. Il dit :" méfiez-vous des innovations car toute innovation est un bida et tout bida est un égarement et la fin de tout égarement c'est l'enfer"

Mais d'autres docteurs de la loi, refusant de se résoudre à une lecture de premier degré de ce texte, ont procédé à la classification des innovations en deux catégories: les bonnes innovations et les innovations répréhensibles.

Ils se fondent sur le hadith :" celui qui invite les gens à une voie droite aura une récompense équivalente à celle de tous ceux qui l'ont suivi sans toutefois que leurs propres récompenses n'en soient diminuées. Mais celui qui invite à un égarement, se verra inscrit à son actif un péché équivalent au péché de ceux qui l'ont suivi sans toutefois que leur péché n'en soit diminué".

C'est en s'appuyant sur ce texte que les Ulémas organisent le Mawlid. Surtout que l'évènement attise l’amour du Prophète — paix et bénédictions de Dieu sur lui —, son haut rang et son estime dans le cœur des fidèles. Il comporte également une gratitude envers Dieu — Exalté SOIT-IL — pour Son Bienfait pour avoir créé Le Messager, et pour l’avoir envoyé en miséricorde pour les mondes. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur tous les Messagers.

Toutefois, les exégètes recommandent que la célébration de ce noble événement soit dépourvue de toute chose blâmable.

C'est à ce titre que Seydi El Hadji Malick Sy a dit dans l'un de ses poèmes panégyriques :" commémorez la nuit du Mawlid à condition que les festivités ne comportent aucune inclinaison vers des pratiques proscrites ou prohibées".

Certes le Mawlid est célébré au Sénégal par tous les foyers religieux, mais la ville sainte de Tivavouane reste sans nul doute le point de mire de tous les musulmans pendant cet événement. Cela pour perpétuer une tradition d'un homme de Dieu qui a été sincère avec Allah et son Prophète (PSL).

En effet le Mawlid instauré par El Hadji Malick SY en 1904 était un moyen important dans sa stratégie de prédication. C’était pour lui , une occasion de rencontrer ses grands Muqadams pour leur décliner un discours- programme riche en enseignements et orientations afin que ces derniers puissent repartir avec des arguments suffisants pour perpétuer le prosélytisme et porter le message dans les contrées les plus reculées du pays et même au-delà .

Marchant sur les sillages de cet illustre prédécesseur, le Dahiratoul Moustarchidina wal Moustarchidaty organise, chaque année, le Mawlid à Tivavouane au champ de course sous la férule de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane SY et de Seydi Mouhamadoul Moustapha SY.

En effet, si l'époque de Maodo reste totalement différente de la notre, il n'en demeure pas moins que le DMWM essaie de recréer le cadre idéal pour la pérennisation de son message.

C'est dans une atmosphère de piété et de profond recueillement que le Cheikh fait son discours d'orientation pour assouvir la soif de milliers de fidèles venus des quatre coins du globe pour s’abreuver à la source limpide des enseignements du prophète.

Grand exégète du Coran, fin connaisseur du Sira (histoire sainte) et de la tradition du Prophète, Serigne Cheikh gratifie les fidèles à cette occasion d'un discours édifiant à tous les égards. Son analyse pertinente et percutante des questions de l'heure à la lumière des enseignements coraniques, sa maîtrise de l'actualité, et surtout la profondeur mystique de son intervention rendent celle-ci aussi actuelle, que le discours de Ja'far, conduisant la délégation des musulmans venus trouver refuge en Abyssinie, expliquant au Négus le sens de la mission du Prophète (PSL):

' Nous formions une peuplade plongée dans l'ignorance, adorant les idoles, nous nourrissant de charogne, nous vautrant dans la luxure, sans nulle attention aux liens de parente ni a ceux du voisinage, le fort s’engraissant aux dépens du faible. Nous croupissions dans cet état jusqu'au jour où Allah nous a envoyé son Apôtre qu'il a choisi parmi les nôtres ,et dont nous connaissions les ancêtres . Nous le connaissions déjà depuis longtemps comme un homme véridique, fidèle et pur. Il nous a appelés à Allah pour attester sa divinité unique et l’adorer, rejeter les idoles et les bétyles que nous vénérions à l’imitation de nos pères. Il nous a commandé de dire toujours la vérité, de tenir nos engagements, de secourir nos parents, d'aider nos voisins, de fuir à jamais la voie du péché, de nous abstenir de toute effusion de sang. Il nous a formellement interdit de nous livrer à la débauche, de proférer un faux témoignage, de dépouiller l'orphelin de son avoir, d'attenter à l'honneur des femmes. Il nous a recommandé de n'adorer qu’Allah et Lui Seul, de ne lui associer aucune autre divinité, de prier, de distribuer l'aumône, de pratiquer le jeun''.

Serigne Cheikh rappelle chaque année, à travers sa brillante communication que les enseignements du prophète sont plus que jamais la panacée de tous nos maux. Car ses '' paroles constituent un trésor de sagesse, non pas uniquement pour les musulmans, mais pour l'humanité toute entière" comme disait

Mahatma Gandhi.

La Ziarra organisée le lendemain du Mawlid est aussi l'un des temps forts du Mawlid.

Cette ziarra permet au Responsable Moral de revenir sur les grandes lignes du discours de Serigne Cheikh pour l'expliciter et le rendre beaucoup plus accessible à la compréhension des fidèles.

C'est aussi l'occasion pour lui de remercier tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réussite de l'évènement.

Pour l'organisation matérielle, les Moustarchidines ne lésinent pas sur leurs moyens. Adoptant une démarche de rupture, le Dahira sous la conduite de Serigne Moustapha SY, a procédé à une modernisation de l'organisation sans toucher au fondement sacré de l'évènement. Ainsi, il pense comme Muhammad Iqbal que :"le musulman d'aujourd'hui se trouve devant une tâche immense. Il doit repenser tout le système de l Islam sans rompre complètement avec le passé. ''

N'est-ce pas Serigne Moustapha SY qui disait qu'il faut faire la différence entre retourner à la source et revivre le passé ?

C'est ainsi que l'occupation de l'espace, le choix des tentes, le décor, l'éclairage, la sonorisation, rien n'est négligé pour que le champs de course soit digne d'un endroit où l'on célèbre la naissance du Prophète (PSL).


Moustarchidine.Com

Asfiyahi.Org
Lundi 21 Janvier 2013

Cet Article a été lu plus de 4785 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Toobalist le 22/01/2013 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous!
Achetez et vendez du tout sur www.toobalist.com le premier site sénégalais et africain d'annonces gratuites et exposez vos produits à des millions de clients potentiels à travers le monde.
Suivez vos matchs de la CAN 2013 sur votre forum populaire : www.toobalist.com/forums

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :