Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Devoirs de la Femme : L'allaitement, une guérison naturelle en Islam


Cet Article a été lu plus de 17106 fois


Allaiter un nouveau-né est considéré en Islam comme le devoir naturel de la mère, ou dans le cas où elle n'en est pas capable, d'une nourrice. De nombreux experts, en fait, citent cette sourate lorsqu'ils parlent des devoirs de la femme en Islam.



Devoirs de la Femme : L'allaitement, une guérison naturelle en Islam
{Sourate 2 - Verset 233} : « Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier . Et si, après s'être consultés, tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faites. »

Cependant, les avantages de l'allaitement d'un enfant vont au delà de ce seul verset du Coran.

bb1L'allaitement au sein répond à de nombreux besoins, comme le laisse entendre le verset ci-dessus. Il est bénéfique pour la santé de la mère, lui permettant de remplir ses tâches domestiques de façon plus efficace, entraîne une meilleure santé des bébés, permettant à l'enfant musulman d'être en meilleure santé, et il diminue le budget santé et nourriture (l'allaitement maternel est moins onéreux que l'allaitement au biberon). L'allaitement offre également une protection contre certaines maladies dans les pays en développement ; toutes ces raisons étant importantes pour la communauté musulmane, comme nous allons le voir ci-dessous.

En tout premier lieu, de nombreuses mères choisissent d'allaiter simplement parce que c'est ce qui est le plus facile. Bien que beaucoup de femmes connaissent des difficultés au départ, une fois qu'elles les ont surmontées, en l'espace de dix jours environ, la plupart des femmes trouvent que le fait d'allaiter leur facilite la vie. Au lieu de faire subir à toute la maison le rythme du nouveau-né, comme c'est souvent le cas à la suite d'une nouvelle naissance, la mère peut s'occuper du bébé ainsi que de ses autres tâches dans la maison. L'allaitement épargne aux mères le travail de stérilisation des biberons, il lui épargne également de mesurer, choisir et préparer le lait en poudre, de s'asseoir pour tenir le biberon du bébé, et de se réveiller la nuit pour faire chauffer les biberons.

Dans de nombreux cas, le mère arrive à tenir et allaiter son bébé en le portant en écharpe tout en faisant les courses, travaillant ou s'occupant d'autres enfants.

L'allaitement aide également les nouvelles mères à perdre du poids plus facilement car la production de lait fait brûler plus de calories.

L'allaitement contribue à améliorer la santé des enfants pour de nombreuses raisons, mais le consensus est que la raison principale est que l'homme n'arrive pas à imiter les protéines et les nutriments dont Allah a pourvu le lait maternel. Chaque année, on en découvre de nouvelles composantes. Il y a toute juste un mois un autre nutriment a été découvert, une protéine soluble appelée c14 qui stimule le développement des cellules B, cellules immunitaires produites dans la moelle osseuse qui jouent un rôle clé dans la production d'anticorps.

Le Dr. Michael Julius de l'université de Toronto et du Toronto Hospital qui a dirigé cette étude a dit que « Aux cours des dernières décennies, la base scientifique de cette sagesse commune s'est raffermie du fait que nous ayons identifié de nombreux éléments du lait maternel qui véhicule toutes ces bonnes choses. En plus d'être plein de nutriments, en plus d'être rempli d'éléments facilitateurs de croissance, il regorge de composants qui protègent le nouveau-né. »

bb2Les effets dévastateurs de la substitution du lait de vache au lait humain sont de la plus haute évidence dans les pays en développement. Le lait humain est riche de nombreux nutriments dont le corps humain a besoin pour son propre développement. Le lait de vache fait passer bon nombre de ces mêmes bénéfices aux veaux ; cependant, du fait que les nutriments et les facteurs immunologiques qu'il contient sont spécialement adaptés aux veaux, il ne correspond pas aux besoins des humains. De plus, une fois que le lait de vache est traité, ses composantes immunologiques sont détruites. Ceci est d'autant plus néfaste si l'on prend en considération le nombre d'agents polluants que l'on retrouve dans le lait maternisé (à base de lait de vache) sous forme de sucre raffiné, d'hormones de synthèse, de métaux lourds (provenant des boîtes dans lesquelles il est stocké) et de conservateurs.

Au Brésil, où les soins médicaux sont difficilement accessibles, un bébé nourri avec du lait artificiel a 14 fois plus de risques de mourir qu'un bébé nourri exclusivement avec du lait maternel, et au moins quatre fois plus de risques de mourir qu'un bébé qui reçoit à la fois du lait maternel et du lait maternisé. Au Pakistan, pays très majoritairement musulman, les avocats de l'allaitement maternel n'hésitent pas à élever la voix.

Les pays en voie de développement ont cependant un autre problème avec le nombre croissant d'enfants nourris au lait maternisé. L'allaitement maternel exclusif aide en effet à réduire la surpopulation en retardant le retour de couches suite à la naissance d'un enfant. Il obtient de meilleurs résultats pour prévenir la conception que toutes les autres formes de contraception réunies. De nombreux pays s'inquiètent du fait que leurs terres déjà surpeuplées ne le soient encore plus dans l'avenir. En Afrique, l'allaitement maternel pallie aux quatre naissances par femme en moyenne, au Bangladesh il pallie aux 6,5 enfants par femmes en moyenne. Une étude faite au Chili a conclu qu'aucune des femmes nourrissant leurs bébés exclusivement au sein n'était tombée enceinte durant les six mois suivant la naissance, contre 72% des femmes qui n'allaitaient pas. De plus, alors que les taux de mortalité sont plus faibles du fait que les bébés sont nourris au sein, les taux de natalité tendent naturellement à être plus faibles.

D'autres problèmes sont partagés par les nations occidentales, les pays en voie de développement et tous les musulmans. L'un d'entre eux est la question de l'écologie et des déchets. Le Coran dit (Sourate 7 - Verset 81) : « Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d'excès, car Il [Allah] n'aime pas ceux qui commettent des excès. »

L'alimentation au biberon est un exemple de gaspillage de nourriture et de gaspillage d'autres ressources naturelles. Le Coran dit (Sourate 20 - Verset 81) : « Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous montrez pas ingrats,… »

bb3Le lait humain est ce que l'on peut faire de mieux en matière de ressources renouvelables. Il est là dès que le bébé arrive et en quantité dont le bébé a besoin pour aussi longtemps que la mère et le bébé le désirent. Au contraire, le lait maternisé doit être produit dans des usines dans des conditions d'hygiène strictes, il doit être transporté dans des camions ou des avions jusqu'à destination, et utilise une grande quantité de matériaux d'emballage. Un grand nombre de ressources naturelles sont nécessaires à sa production. Par exemple, le soja (utilisé dans le lait maternisé au soja) est une céréale grande consommatrice d'énergie, elle nécessite en effet l'usage de pesticides, d'engrais et de terres, ce qui génère de la pollution. Et pour finir, le lait maternisé est souvent trop élevé pour le budget de nombreuses mères qui peuvent, de par leur ignorance, essayer de le diluer ou de le mélanger à d'autres liquides.

Le lait maternel ne nécessite pas de transport, simplement un petit supplément de nourriture pour la mère, et il peut rester, couvert, dans un récipient propre pendant plus de six heures sans être contaminé, même sous des climats chauds. Sa production ne génère pas de déchets à retraiter.

D'une manière générale, les mères (et particulièrement les mères musulmanes) à qui l'on donne des informations exactes et le soutien adéquat choisissent naturellement d'allaiter leurs enfants. C'est principalement du fait de la désinformation, de l'appât du gain de la part des industries fabricant du lait maternisé et de la désintégration de nombreuses cultures que cette tendance naturelle est refoulée. Lorsque des sociétés encouragent les mères à honorer cette prescription qui leur vient du Coran, elles font de manière générale « le meilleur des choix » en ce qui concerne l'alimentation de leurs enfants.

Asfiyahi.Org
Samedi 5 Décembre 2009

Cet Article a été lu plus de 17106 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter