contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – LES TROIS NIVEAUX DE DISCERNEMENT (DIEU, SOI ET LES AUTRES)


Cet Article a été lu plus de 756 fois


Voici donc le premier Vendredi de Rajab 1433 (le mois d’Allah selon le Prophète), l’un des quatre mois sacrés du calendrier Musulman, qui appelle à la conscience de la sacralité, sacralité reflétée dans l’examen (Muràqaba) de nos intentions, actes et interactions pour renoncer à toute faute ou tort – à commencer par les commettre contre nous-mêmes comme nous y incite le Qur’ân (V.36, S.9). Et dans cet appel d’Allah à nous conformer à la religion immuable, les Imams ont appelé selon différentes prêches à une plus grande prise de conscience de notre action. A Genève, l’Imam a rappelé entre autres la lumière que procure la lecture de la S. 18 - La Grotte (Al Kahf) le Vendredi (Hadith). A Makkah, l’Imam a insisté sur le discernement, comme valeur comportementale du croyant, en particulier dans les actions sociales. Il a indiqué que le Prophète selon le verset (V.103, S.9) a élargi le spectre des actions considérées comme Sadaqa (sacrifice ou aumône volontaire) au suivant – orienter sur le droit chemin quelqu’un qui est perdu (au sens propre comme figuré), enlever du chemin un obstacle gênant, offrir un sourire réconfortant, une parole apaisante (V.263, S.2), montrer un caractère aimable, une noblesse gestuelle, pardonner à ceux qui nous ont contrarié à tort ou à raison (V.22, S.24)…le tout que le Prophète recommande de pratiquer sans modération, en tout temps et tout lieu, sans distinction du récipiendaire et volontairement (Sadaqa).



Direct du Min’bar – LES TROIS NIVEAUX DE DISCERNEMENT (DIEU, SOI ET LES AUTRES)
Je n’ai pas pu m’empêcher de rappeler alors ce Hadith du Prophète et qui avait servi de thème à un DdM parmi les premiers partagés en 2009. Le Hadith dit ceci '(i) Craignez Allah où que vous soyez, (ii) Faites suivre toute mauvaise action par de bonnes actions; et (iii) traitez les autres avec une bonne moralité. Je n’ai pas réédité le texte, je l’ai juste repris comme suit.

L'Imam de se concentrer sur chacune des trois recommandations non sans mentionner que toute la vie de l'homme est régie par ce hadith en ce sens que :

(i) traite de la relation de l'Homme avec son Seigneur - et celle-ci selon le Qur'ân repose sur le taqwâ - la crainte révérencielle. N'est-ce pas Allah dit dans le Qur'ân (oh vous les hommes, adorez votre Seigneur qui vous a créé, et a créé les peuples antérieurs à vous pour que vous atteigniez la piété; il a aussi dit 'nous avons établi un contrat de confiance avec vous comme avec les peuples qui vous ont procédé - c'est que vous atteigniez la piété. L'Imam a ainsi développé le thème de la piété dans le Qur'ân pour attirer l'attention des Hommes (pas seulement des croyants) sur le contrat de la piété - c'est-à-dire Allah doit être adoré sans être associé à quoi/qui ce soit, il doit être remercié pour ses grâces sans être renié, il doit être dépositaire de la foi (dans l'absolu - bil ghaïb) sans l'ombre d'un doute (incrédulité).

(ii) traite de la relation de l'Homme avec soi-même - et elle repose sur l'auto-surveillance (mur'aqabatun-nafs). Cette faculté fondamentale de peser tout élan d'intention, d'acte, d'expression verbale gestuelle, d'interaction, etc. sur la balance de l'agrément d'Allah et de littéralement rejeter tout ce qui pollue la pureté originelle de l'âme, car dans le contrat cité en (i), Allah rappelle la pureté originelle de l'âme qu'il a allouée à tout être à sa naissance pour exiger qu'elle lui retourne pure (illâ man attal-lâha bi qalbin salîm; wa ammâ man xâfa maqâma rabbihi wa naheun-nafsa 'anil heuwâ…; Yâ ayyatuheul nafsul mutma'inna). Au final, la plateforme que procure le respect du contrat en (i) se prolonge dans la relation avec soi même en (ii) pour procurer à chacun une quiétude intérieure qui la réconcilie ultimement avec son Seigneur. Car en fait, avec uniquement la foi ou la piété sans l'auto surveillance, les élans humains courent le risque d'être perpétuellement pollué de mauvaise intention, d'action malsaine, d'entêtement dans le pêché et donc de 'fassâd fil ardi - perversité sur terre. L'auto surveillance est un fusible puissant aux élans humains et lorsqu'il est grillé par une mauvaise action, Allah donne une chance (justement comme recommande le Prophète Muhammad SAS) de faire suivre toute mauvaise action par de bien bonnes, de manière à maintenir l'appareil ('âme, cœur) hors de danger d'être connecté directement à l'énergie passionnelle des élans humains.

(iii) traite de la relation de l'homme avec les autres - en ce sens que le Prophète recommande et à l'endroit des gens (donc de quelque origine, race, religion, groupe, etc. qu'il soit) de traiter avec une bonne moralité (une version du hadith relate de la meilleure (ahsan) des moralités, Superlatif au lieu d'adjectif (hassan). Quoi de plus noble, réconfortant et sécurisant pour les corps et les cœurs comme pour l'environnement que chacun dans la communauté traite avec les autres (l'enfer, c'est les autres!) de la meilleure des moralités. Et d'ailleurs cette recommandation (pas surprenante) corrobore aussi un ordre (temps à l'impératif) du Qur'ân, invitant chacun à parler des autres en bien (wa qûlû lin-nâssi husnan). Encore une fois, le terme nâss désigne tous sans distinction de race, de sexe, de condition ou de quelque autre critère que ce soit. Imaginez si chacun de nous se comportait comme recommandé ci - dessus respectivement en (i), (ii), et (iii), n'est-ce pas la paix, la sérénité et la prospérité dans les cœurs, dans les corps, dans les chambres, dans les villas, dans les quartiers, dans les parlements, dans les cours des rois, dans les organisations, dans les entreprises, dans les hadaras, dans les dahiras, dans les nations et les communautés, dans le monde…car en fait on créerait à tout moment et en tout lieu les conditions d'inviter Allah dans chacun de nos élans, en secret, en public, seul, en famille, en communauté et partout.

Si seulement chacun pouvait faire l'effort d'y penser un peu plus…quel bonheur de se réconcilier avec son Seigneur, avec soi-même et avec son environnement. Qu'Allah nous y évertue. Aamiin!

Best Zyars en ce Vendredi 7 de Rajab, qui annonce le Ramadan dans 7 semaines ISA.


Par Al Amine Kébé (Genève)
Vendredi 17 Mai 2013

Cet Article a été lu plus de 756 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :