contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 02 Sha’bàn 1438, 28 April 2017 Le Paradis sur Terre : Passage Obligé pour Le Paradis Eternel


Cet Article a été lu plus de 1133 fois




Direct du Min’bar – Vendredi 02 Sha’bàn 1438, 28 April 2017 Le Paradis sur Terre : Passage Obligé pour Le Paradis Eternel
A Makkah, au Masjidul Haràm, Imam Khalid Al Ghamidy a rappelé le test du paradis sur terre, comme un passage obligé pour qui aspire au paradis éternel, non sans remarquer que nombreux sont peut-être ceux qui quittent ce monde sans être passé par ce test…quel dommage ce serait ! Mais c’est quoi au juste ce paradis sur terre ? C’est la connaissance d’Allah (Ma’rifatul-Làh), qui ne peut donc être réservé qu’à une élite, mais en même temps ouverte à tous sans discrimination. Ceux qui atteignent la crainte d’Allah dit-il ne souffrent ni ne se plaignent de quoi que ce soit, ni d’épreuve, ni de crise, ni de déficit, car ils sont déjà dans le tunnel du paradis sur terre, et qui les conduit à l’autre paradis éternel, une fois qu’ils quittent ce monde. Mais voilà dit-il, la crainte d’Allah est réservée uniquement à ces serviteurs qui ont développé Sa connaissance (V28, S35) et lorsqu’il sont dans le tourbillon de la connaissance de Dieu, ils échappent aux complaintes (V62, S10), ils sont plutôt installés dans un confort dès ce bas-monde, qui les propulse à la félicité de l’autre monde…voilà les deux paradis réunis en une seule bénédiction (dans le prolongement V64, S10).

Avez-vous jamais vu quelqu’un savourer le paradis et le regretter, ou encore entrer au paradis et en sortir…sortir pour aller où? Le Paradis est la meilleure destination finale, le lieu de tous les rêves (V31, S41) jusqu’aux plus inimaginables, et voilà pourquoi il reste la convoitise la plus aspirée, tant il symbolise la tranquillité, la sérénité, la paix, l’amour émis et reçu, la force des cœurs (V32, S22), l’extase des sens, l’épanouissement de l’âme…Mais c’est le seul endroit où trouver tant de délices et il n’y a qu’un paradis rappelle l’Imam. Le Paradis dont l’étendue couvre les cieux et la terre (V133, S3) ne peut être étranger à notre monde des cieux et de la terre, mais les cœurs, esprits et âmes qui habitent le paradis sont donc les ingrédients du paradis, pas l’espace en tant que tel. Voilà pourquoi nous devons anticiper autant que faire se peut ce paradis promis. La meilleure façon de s’y prendre conseille l’Imam est donc uniquement dans l’aménagement de son cœur, de son esprit et de son espace personnel à accueillir Allah, puisque Lui dit ne Pouvoir Habiter que dans le cœur paisible d’un serviteur ainsi que dans les mosquées qui reflètent son Nom ! Attention aux autres mosquées donc !!!

Voilà dit l’Imam une aventure périlleuse mais aussi exaltante qui invite le croyant à revivifier son Tawhîd par un retour à la Fitra (primo nature) Divine. Qui peut prétendre avoir échappé à cette Fitra pour être venu au monde têter le sein maternel comme premier réflexe de survie dès la première heure sans la moindre indication? Ainsi donc est notre Tawhîd rappelle l’Imam qu’il nous reconnecte à la source Divine de notre relation avec Dieu et qui appelle à une exploration plus approfondie des dimensions du Tawhîd (Unicité) – unicité dans Sa Divinité, unicité dans Sa Souveraineté, unicité dans Ses Attributs, unicité de Sa Connaissance, unicité implantée dans la suffisance d’Allah et dans la confiance en ses délibérations. Ainsi, on ne sollicite qu’Allah, on ne demande qu’Allah, on ne recours qu’en Allah, on ne cherche refuge qu’en Lui, on n’espère secours que de Lui…voici votre Seigneur s’Exclame Allah (V62, S40), Inventeur et Créateur de toute chose…Oseriez-vous associer à sa Souveraineté et à sa Divinité autre supposé dieu ?

Et pour aider le croyant dans cette exploration de l’Unicité absolue d’Allah dans les divers aspects précités, Allah l’Interroge sur une série d’attributs exclusivement divins et l’Expose à une série de remarques - sur la création et ses multiples dimensions, l’aménagement de la terre et le maintien des ressources de flore et de faune, le secours à l’affligé, l’orientation et la guidance dans les ténèbres des mers et des terres, le secret du vivant…‘Y’aurait-il un dieu associé à Allah ?’ – (Vs 59-64, S27)...

Voilà ajoute l’Imam comment l’état d’esprit du croyant qui aspire à ce paradis sur terre s’apaise de sa relation intense avec Allah à allumer tous ses indicateurs de Tawhîd, qui à leur tour éteignent toute alerte d’inquiétude ou de peur. Lorsque le cœur baigne dans le Tawhîdul Ma’rifa wal Ithbàt (connaissance et enracinement), il échappe ainsi aux pesanteurs de ce monde, il se dématérialise, il se dissocie physiquement et métaphysiquement des basses préoccupations, il ne se soucie d’aucune valeur usuelle de dirham et de dinàr. Il se contente uniquement de consolider la connaissance de Dieu. Or la connaissance de Dieu atteste l’Imam réside dans le Qur’ân et dans ses enseignements à travers la création, la gouvernance de l’univers dans divers aspects et pour diverses espèces, la souveraineté des mondes et la subsistance de ses occupants, tant de chapitres inexplorés et qui conduisent à une meilleure connaissance de Dieu.

Ne nous laissons pas impressionner fait remarquer l’Imam par ces philosophies de la vie ou ces sciences soi-disant modernes qui ne puisent pas de la source divine et qui plutôt égarent ses adeptes en détournant cœurs et esprits loin du Tawhîd. Or Allah Met en Garde de ne pas se laisser influencer par ces marchands d’illusions, qui ont réussi à infiltrer les cœurs et à y installer la terreur, l’insécurité, l’inconfort. Combien sont ceux qui devraient faire preuve de tranquillité et de sérénité et qui sont plutôt dans l’instabilité et le trouble ? Combien ont vendu leur âme au diable par ignorance, par faiblesse spirituelle, par peur d’essayer de s’élever, par soumission à leur mauvaise conscience, par intertie ?
Combien sont ceux qui ont marchandé leur Foi, leur religion et leur éthique à des valeurs futiles (V77, S3) et s’en sont retrouvés complètement perdus en plus du regret ? Aucun cas n’est désespéré Rassure Allah (V53, S39), car Allah Tend Sa Perche en permanence à tous Ses enfants perdus en chemin pour les ramener dans le troupeau sous Son Parapluie de Miséricorde et de Bienveillance (V156, S7), mais dont le bouton de déploiement n’est accessible qu’aux aspirants à la piété (relation verticale avec Allah) et aux adeptes de la charité (relation horizontale avec les autres). Qu’attendons-nous pour rallier l’appel d’Allah avant qu’il ne soit trop tard ? Combien d’appels en même temps nous interpellent et combien acceptons-nous promptement dans le seul espoir de gagner une valeur matérielle ou une futile notoriété ? Voici notre chance rappelle l’Imam de répondre à cet appel de tout espoir(V31, S46)…ne le remettons plus à ultérieurement ! Notre salut en dépend.

Le menu selon l’Imam est aussi varié que Foi, Connaissance, Ethique, Sérénité, Paix, Amour, Vertus, Piété, Divinité, Félicité…toutes les options sont offertes et nul risque de déficit !

Best Zyar en ce 2ème jour de Sha’bàn qui nous rapproche d’avantage du Ramadan (dans 4 semaines)

Al Amin

Asfiyahi.Org
Vendredi 28 Avril 2017

Cet Article a été lu plus de 1133 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :