contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 05 Rabî II 1437 – 15 Janvier 2016. La Foi, Logiciel Central avec Option semi-automatique de mise à jour


Cet Article a été lu plus de 185 fois




Le Prophète rendait grâce à Allah pour mille et une raisons, mais il aimait répéter Alhamdulilàh ‘alà ni’matil Îmàn – pour se réjouir de la bénédiction de la Foi, car disait-il c’est le seul capital qui garantit la sérénité dans ce monde avec la félicité dans l’autre (double coup). Allah Promet à ceux qui font preuve de Foi une sérénité du cœur (secret du bonheur dans ce monde) et aussi une béatitude dans l’autre monde (Vs63-64, S10). Et c’est pourquoi Ibn Taymiya disait qu’il y a dans ce monde un paradis qui ouvre celui de l’autre monde, quiconque n’y entre pas, risque de ne pouvoir accéder au paradis promis dans l’autre monde, c’est la Foi ! Et cette Foi constitue le logiciel central du croyant qui commande tous les autres facteurs et qui donc au contact des vicissitudes de ce monde, de ces déviances et pièges, de ces mirages et fausses promesses exige mise à jour perpétuel, mais il n y a pas d’option automatique, il faut s’y mettre par effort personnel avant sollicitation de la guidance d’Allah. Ainsi recommandait explicitement le Prophète aux compagnons – La Foi s’use dans vos cœurs comme les habits que vous portez, Invoquez Allah de la Renouveler perpétuellement (Hadith), invocation que Chèx Seydil Hadj Malick illustre dans Alà hablal mawaddati jaddidîheû…et dans le renouvellement prolonge-t-il réside le trésor de tous les instants.

Imam Abou Assia dans son prêche à Genève a surtout rappelé dans ce sillage l’importance de renouveler perpétuellement la Foi et de ne pas tomber dans l’illusion que c’est acquis pour de bon, tout comme le champion olympique qui serait pris dans l’illusion que sa médaille d’il y a 4 ans le dispense de se préparer pour 2016. Il risque de ne même pas satisfaire les minima de qualification s’il ne s’entraîne pas plus qu’avant. Imam Ahmad rappelle Imam Abou Assia disait dans ce sens, la Foi est comme un curseur de mesure de l’altitude, il peut monter ou baisser selon où on en est, et si l’on ne prend garde, elle risque de s’éteindre dans notre cœur. Il convient donc une fois que le logiciel est acquis d’être suffisamment alerte pour ne rater aucune mise à jour.

Comment s’y prendre justement s’interroge l’Imam dans un monde en perpétuelle mutation sur tant de facteurs, d’instruments et d’aspects, aussi bien d’ordre humain, technologique, environnemental, social, économique, spirituel…et dont la conjonction peut poser souvent des défis au croyant ? Deux instruments sont d’une énorme utilité dans la mise à jour semi-automatique selon Imam Abou Assia – Le Qur’ân et l’Attachement à Dieu, ce dernier qui signifie, Amour mais aussi Respect de Ses Ordres et adhérence à la Sunna du prophète.

Le Qur’ân est le plus grand trésor du croyant s’il sait en profiter, car tout du Qur’ân est source de montée en puissance – son écoute, sa lecture, son analyse, son usage, son apprentissage, sa présence, ses secrets. Le Qur’ân est la Communication de Dieu à ses créatures, et il est encore insuffisamment exploité au vu de l’énorme richesse de son contenu, de la clairvoyance de ses directives, et surtout de l’offre de solution à tous les problèmes (V38, S6) sous toute forme. Mais il n’est pas un bâton magique, il faut savoir saisir et décoder le manuel, c’est d’ailleurs dira l’Imam le sens du V180, de la S7 – A Allah Appartient les noms de magnificence, invoquez-le par ceux-ci…car à chacun des attributs et nom de Dieu, fait remarquer l’Imam, il y a un entendement spécifique d’adoration, d’invocation, de lecture, d’écoute, d’analyse, d’approfondissement, de solution qui exige invocation spécifique. Or, justement, ces noms et attributs sont par définition infinis et donc l’exploration de ces secrets tout aussi infinie qu’elle est invite tout de même à une plongée sous-marine pour découvrir les trésors cachés. Et c’est pourquoi Allah Dit par ailleurs - Il y a dans ces profondeurs un enseignement pour quiconque bénéficie d’une perception profonde du cœur, ou projette un entendement /perception (V37, S50).

Or donc cela nécessite à la fois humilité devant l’immensité Divine, secret de ces Trésors par le canal de ses noms et attributs, mais aussi désir de savoir et de connaître et qui confirme ce degré de Foi dérivé de la connaissance que n’acquièrent que ceux qui sont dotés de Science parmi les serviteurs de Dieu (V28, S35). Quiconque tente de connaître Dieu indique l’Imam acquiert l’Attachement à Dieu, lequel attachement ouvre à la Crainte Révérencielle, qui elle-même conduit au Recours (Tawakkul), lequel oriente sur l’écho divin et l’ouverture à ses secrets…Mais attention avertit l’Imam, autant le désir de savoir et de connaître constitue un atout pour maintenir la flamme de la Foi intense, autant le manque de motivation d’explorer le Qur’ân, de connaître Dieu, de percevoir les secrets de ses noms et attributs détourne de la lumière de la source et conduit à la faiblesse du signal, voire son extinction (qu’Allah nous en Préserve !). Il faut donc en permanence orienter son cœur, son ouïe, sa vue et tous ses sens sur la conscience permanente de Dieu pour bénéficier des mises à jour!

Et justement pour que ces mises à jour fonctionnent en semi-automatique tant qu’il n y a pas de mode automatique (heureusement), il y a donc d’autres options à activer sur son appareil – l’Attachement au prophète et à sa Sunna, l’effort constant de recherche du savoir utile, l’impératif de se choisir une bonne compagnie, de méditer sur les signes de la création, de revisiter l’histoire des prophètes, de tester sa Foi et son Recours à Dieu (Tawakkul) et de rester en orbite sur tout ça. L’Imam a donné plusieurs exemples de ces impératifs, la bonne compagnie disait le prophète est tout bénéfice comme le vendeur de parfum, au minimum tu t’en tires avec une bonne odeur, alors que la mauvaise compagnie est à l’image de celle du forgeron, risque de brûlure et/ou mauvaise odeur. C’est ainsi que le Prophète priait Allah de lui faire don de la compagnie mieux de l’attachement à la Foi (Al Ithbàt), mais surtout d’en faire une parure dans son cœur jusqu’à ce que ses actes soient reflet de cet intérieur pur et beau…(milieu du V7, S49). Lorsqu’on atteint ce stade, on ne peut exprimer que rejet et mépris à toute forme de déviance, de tort et d’incrédulité (fin du V précité)…car les deux ne sauraient être compatibles dans un et même cœur, sauf s’il s’agit d’un cœur corrompu et hypocrite (V7, S9).

Prions Allàh de nous Compter parmi ses serviteurs qui jouissent de ce statut tant désiré de détenteur de la Foi, dont le cœur se purifie d’attachement à Sa Religion, s’apaise de Son évocation, qui se réjouissent de la sérénité dans ce monde et à qui Il Promet la félicité dans l’autre, primée de son Agrément...(V71, S9)


Best Zyars
Al Amine

Par Al Amine Kébé
Vendredi 15 Janvier 2016

Cet Article a été lu plus de 185 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :