contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 06 Février 2015 - A l’Ecole du Prophète – la Noblesse, rien que la Noblesse, seule réponse autorisée…


Cet Article a été lu plus de 363 fois


Imâm Sa’ûd Ash-Shuraïm à Makkah a rappelé dans son prêche de Midi la méthode du Prophète, que de noblesse - et qui opposait un savoir humble à toute ignorance, une douceur remarquable à toute agressivité, une décence pérenne à toute indiscipline, un raisonnement convaincant à toute rébellion, un pardon historique à toute injustice, une conscience divine à tout élan satanique, et une noblesse du cœur comme seule réponse à toute expression et quel qu’elle soit. Voilà dit-il le prophète de l’Islam, qui a gagné son titre sur sa perception inégalée du bon sens et du devoir d’amour à l’endroit de toute la création et que Dieu Couronne à la fin de la S.9 (V129)…disant malgré qu’il soit de votre espèce, espèce qui inclut toute sorte de caractères y compris parmi les plus ignorants, rebelles, indisciplinés, ingrats, méchants, malintentionnés, lui est plutôt orienté sur la douceur et la miséricorde, deux attributs divins par excellence (V9, 57) et avec lesquels le prophète traite à votre endroit. Ne devrions-nous pas retourner s’interroge l’Imam -, si tant est que nous l’avions quitté un instant - à cette école permanente du Prophète pour revisiter la noblesse, la seule réponse autorisée à toute expression, qu’elle soit bien ou mal intentionnée ?



La noblesse est un caractère Angélique (V31, S12), qui émet une lumière divine avec laquelle le trône de Dieu Brille de par son élévation (V116, S23), et dont la réfraction des rayonnements (V29, S27) transparaît dans la formule la plus récurrente du Qur’ân – Bsimil-Làhir-Rahmànir-Rahîm -, secret d’ouverture des trésors des deux mondes, servant même de déclaration d’Amour au prophète Sulaïmàn dans la conquête du royaume et du cœur de la Reine de Saba (V30, S27)…Cette noblesse héritée du langage et du caractère du Prophète (V19, S81) imprègne tout le texte divin (V77, S56), et c’est ainsi qu’elle a sauvé l’Arabie injuste et rebelle du début de l’Islam, lorsqu’ils s’en sont pris au prophète en le traitant de fou, de menteur, de dévié, de pauvre, d’ignorant et de poète mal inspiré…Non Rétorque Allah, malgré tout ce qu’ils ont dit et tout ce qu’ils sortiront de leur plumes et caricatures (V1, S68), par la bénédiction de ton Seigneur et parmi celles-ci la noblesse, tu n’as rien d’un fou (V2), tu as plutôt capitalisé un trésor inestimable de noblesse (V3) et par-dessus tout, tu as atteint un niveau inaccessible de moralité (V4).

Pour autant, invite l’Imam, nous avons le devoir d’y aspirer, ne serait-ce que par réponse à l’invite d’Allah (V21, S33) que le Prophète est le Modèle de qui (i) Espère Allah comme Allié dans tout ce qu’il entreprend, (ii) Anticipe un jugement de miséricorde, et (iii) Pratique abondamment le Zikr d’Allah (ZAR, cf DdM du 24 Mai 2013). Comment le prophète est arrivé à cette noblesse s’interroge l’Imam alors que ses propres parents de Quraïch et d’ailleurs l’ont rejeté ? Lorsque Sayyidatunà Aïcha lui a demandé s’il avait connu un jour plus hostile que la bataille perdue de Uhud, il lui a raconté les péripéties de Taïf, jusque-là inconnues. Toute une communauté s’en est prise à lui, le traitant de tous les noms, le pourchassant, le violentant même physiquement, mais il n’a jamais opposé autre que la noblesse. Djibrîl est venu lui dire ‘Ton Seigneur est Témoin du comportement et des propos de tes gens (sa famille maternelle) et il a Envoyé l’Ange des montagnes à ton écoute’. L’Ange des montagnes est venu lui dire ‘Oh Prophète d’Allah, le comportement et les propos de tes gens sont blessants et injustes, je suis à ton écoute et si tu m’en donnes l’ordre, je fais écraser les deux montagnes qui quadrillent la contrée sur eux’. Et le prophète de ravaler toute colère, toute déception, tout état d’âme dépité et contrarié qu’aurait pu avoir autre que lui dans une telle situation, et décide ainsi – J’ose espérer que dans les années à venir, au moins un habitant de cette contrée Adorera Allah sans lui Associer rien d’autre’…et c’est parce qu’il gorgeait de noblesse (comme chante Cheikh Seydil Hadj Malick dans le Mîmya – wa là kin manna bil karami !). Et pourtant une autre épreuve encore plus dure allait survenir (le refus de Quraïch de le laisser rentrer à Makkah)…

L’Imam d’insister sur la réplique du prophète armé de la force incommensurable de la nature et donc en mesure de vengeance ! Il a plutôt servi le pardon et la noblesse ! Voilà ce qu’on attend du croyant à sa suite ajoute-t-il ? A toute ignorance, il convient d’opposer un savoir humble et approprié, à toute agression, pardon et douceur, à toute attaque, calme et sérénité. Les armes du prophète précise-t-il sont plutôt dans ce registre, et même dans les confrontations militaires (Jihàd), il édictait à ses troupes un comportement de noblesse - à épargner vieux, femmes et enfants, à ne pas tuer les bêtes, à ne pas brûler la terre, à ne pas détruire la flore, mais plutôt uniquement respecter le pacte de Dieu de combattre contre les ténèbres avec l’arme de la lumière (V16, S5).

Lui qui a été violenté, attaqué, comploté, trahi, chassé de sa terre natale, il a su démontrer une noblesse à toute épreuve à combattre ignorance, haine, traîtrise, indiscipline, rébellion, mécréance, et toutes sortes de ténèbres avec une seule lumière - la Foi pieuse -, et en usant d’une seule méthode la noblesse de caractère…et c’est ainsi que lors de la reconquête de Makkah 10 ans aprés en être sorti, alors qu’il avait aussi tous les pouvoirs en main pour réprimer, venger, contraindre, dominer, mettre en demeure, emprisonner…il a d’abord demandé aux habitants inquiets et forfaits de Makkah – Que pensez-vous que je vais décider comme sort pour vous? Quelqu’un lui répondit que du bien, tu es gorgé de noblesse, descendant d’une lignée de noblesse. Et il rassura tout le monde avec des propos qui raisonneront toujours dans le cœur de qui voudrait choisir la vengeance et non la noblesse – je ne vous dirai que ce que mon frère Yûsuf avait dit à sa famille – Aucun grief ne sera retenu contre vous (V92, S12) et il ajouta, vous êtes tous libres ! Auparavant, il avait déjà préparé ses compagnons dont certains avaient déjà un autre plan qu’il n’y aurait que pardon et libération pour tous !

Le Prophète intima aux humains de développer dans leur cœur la force du pardon lorsque l’opportunité de venger se présente…et la force de l’oubli élégant (V85, S15) lorsque l’opportunité du souvenir se présente…ce que Madiba Mandela a appliqué 14 siècles après pour un autre grandiose résultat !

L’Imam rappela ainsi comment ce réflexe (plus qu’un geste) de noblesse a su déclencher une vague de confiance parmi les plus irrédentistes et qui se présentèrent devant le prophète corps et âmes pour magnifier leur entrée dans la religion de Dieu (S 110). Parmi eux, Ikrama le fils aîné de Seydinà Abu Bakr, Ka’b ibn Zuhair, devenu célèbre pour son poème du manteau, et tant d’autres…Même fort de ces nouvelles conquêtes, le prophète insista encore sur la seule réponse autorisée…encore le meilleur à tout bien (V34, S41), et du bien contre tout mal, la noblesse et rien que la noblesse. Notre religion disait-il est une religion de paix, de tolérance, de convenance, de bon sens, elle n’est une religion de haine, ni d’injustice, de rancœur, de vengeance, ni de contrainte, encore moins de domination des uns par les autres…facilitez, ne compliquez pas concluait-il !

Hélas conclut l’Imam, ces périodes sombres du début de l’Islam ne sont pas pour autant derrière nous (Hadith) et la religion souffre aujourd’hui plus de ses adeptes que de ses ennemis, et le prophète l’avait aussi prédit. Ces adeptes qui offusqués par les attaques des ennemis ou seulement des ignorants de l’Islam se démarquent de la méthode du prophète – répliquer par la connaissance à l’ignorance - et vocifèrent haine et vengeance, adoptent tuerie et chantage, et gonflent le rang des fossoyeurs contre qui Dieu Met en garde de leur élan destructeur sur terre…fossoyeur de la création par leur agissement ostentatoire, fossoyeur de la religion par leur esprit de vengeance et de haine et qui n’a place dans aucune religion, fossoyeur de leur propre camp par leur méthode va-t-en-guerre, fossoyeur de l’héritage de vertu et de noblesse (V59, S19) par leur inclination aux passions, par leur alliance avec Satan sous le joug des pièges modernes (Tàghût).

Revenons à la méthode du Prophète, ayons l’humilité d’apprendre ces bouts d’histoire de l’Islam, pour comprendre comment il réagissait et en déduire comment il aurait pu réagir aujourd’hui…il a en fait tout anticipé par noblesse. Elevons notre perception à la hauteur de son héritage pour la communauté, soyons élégants de noblesse, cette noblesse que Allah Cite d’ailleurs dans son interrogation sur ce qui a bien pu nous dévier de Lui (Vs 6-8, S82), alors qu’Il a Usé de noblesse en nous créant, en nous guidant, en nous orientant…pour que nous trahissions cet esprit de noblesse !

Voilà donc une occasion de cultiver la noblesse en tout – intention, expression, attitude, agissement et interaction – seulement ainsi nous défendrons la religion de Dieu dans l’enseignement du Prophète, c'est-à-dire que par la noblesse !



Best Zyars. Al Amine

Al Amine Kebe
Vendredi 6 Février 2015

Cet Article a été lu plus de 363 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par bene talibe cheikh le 08/02/2015 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle magnifique preche ALLAHOU akbar LA ILAHA ILALAH -LA ILAHA ILALAH mouhamadou rassouloulah psl merci a asfiahi et merci a al amine kebe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :