contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 13 Zul Hijja 1434 – 18 Oct. 2013 – Le dernier jour du Hajj, un symbole du jour du dernier jugement


Cet Article a été lu plus de 523 fois


A Makkah, en ce dernier jour des Jamarât, qui consacre la fin du Hajj, avec le retour de tous les pèlerins à Makkah, l’Imam Saûd Ibrahim Ash-Shuraïm a saisi l’opportunité du Vendredi pour consacrer sa prêche sur le symbole de ce rassemblement impressionnant de plus de 2millions de croyants, regroupés pour la même cause, tournés vers un même Dieu, autour d’une même direction, entonnant une même formule…il s’agit du rassemblement (AL Hachr) - comme mentionné par le Qur’ân sous plusieurs noms et à plusieurs endroits- devant Allah le jour du Jugement.



Direct du Min’bar – Vendredi 13 Zul Hijja 1434 – 18 Oct. 2013 – Le dernier jour du Hajj, un symbole du jour du dernier jugement
L’Imam a d’abord rassuré les pèlerins qu’il n y a pas de préséance dans les manâsiks du Hajj, que chaque acte du Hajj, accompli dans la piété est rétribuée par Allah SWT, et donc il a exhorté les uns et les autres à se concentrer sur la piété, non seulement comme motivation pour accomplir les manâsiks, mais aussi et surtout comme viatique de tous les instants, car ceux qui ont élu la Taqwà comme tel sont assurés du Qabûl (V.27, S.5), or ceux qui sont catégorisés parmi les Pieux sont aussi sécurisés dans leur statuts (V. 51, S.45) et gâtés (V.15, S.51) dans les Jardins les plus convoités du Paradis. Et voilà donc la promesse d’Allah d’un Hajj agréé, et nul doute que tous ceux qui se trouvent sur les lieux en ce Vendredi symbolique de dernier jour des manâsiks vont récolter cette promesse d’Allah.

Et l’Imam de saisir cette occasion de bénédiction que partage la communauté en célébrant sa promotion du Hajj de 1434 pour retracer le chemin parcouru et qui fait qu’aujourd’hui cela paraît si aisé et aussi salvateur. Car, durant la période obscurantiste (Jàhiliyya), la Ka’ba tait déjà certes objet de toute convoitise – et les Polythéistes avaient l’habitude d’y consacrer un rite insolite avec la mention de leur lignés ancestrales dans une approche de glorification et de rivalité dans le prétendu honneur des origines. L’intérieur était bardé de fétiches et de supposés dieux qui les invitaient à faire la tawàf dans des tenues soit indécentes soit tout simplement sans l’ombre d’un habit sur le corps.

Lorsque le prophète a quitté la Ka’ba contraint par les Quraïchites, les musulmans qui étaient minoritaires à Makkah ne pouvait rien changer de ces pratiques, même si les signes s’annonçaient que la mainmise des polythéistes ne pouvait continuer indéfiniment, avec la montée en puissance de la communauté à Médine. Et c’est ainsi que le Prophète envoya d’abord un signal à la 8ème année en interdisant toutes les pratiques obscurantistes jusque-là les seules à prévaloir autour de la Ka’ba et annoncer un rite croyant qui viendrait clôturer l’édifice des piliers de l’Islam. Pilier qui comme la dernière brique d’un édifice va enfin faire converger les ressources de toutes sortes - spirituel, foi, avoir - vers l’Unique Dieu. L’année suivante, le prophète lui-même après avoir reconquis la Ka’ba, vient accomplir le seul hajj à son actif, en insistant pour que les compagnons notent avec attention la méthodologie et les séquences – Khuzû ‘indy manàsiskakum – Aucune interférence des polythéistes et de leur pratique ne vinrent troubler cette consécration…La vérité triompha sur la farce (V.81, S.17)

A la place des bruits intrépides de tambours, de glorification de leurs ancêtres sur fonds de rivalité, Allah ordonna l’évocation du Seul n om qui fait l’unanimité dans les consciences (pas forcément dans les cœurs et esprits…V.172, S.7). le rite fut organisé, discipliné, la tenue standardisée dans une apparence angélique, les formules uniformisées dans le registre de la Tawhîd (Talbiyya) et la masse entraînée dans un sens unique de rotation sans accroc, et en communion de cœur, d’esprit et de conscience (V.125, S.2).

Et l’Imam de rappeler la recommandation d’Allah (V.200, S.2) de ne pas se laisser emporter par l’attachement à ce bas-monde et à ses pièges de matérialité, de passion et de jouissance. Il faut plutôt recommande Allah en profiter pour solliciter le bien pour ce monde et pour l’au-delà (V. 201), dont ce rassemblement double de Vendredi et de dernier jour de Hajj rappelle tous les signes.

L’avantage dira-t-il pour chacun de ces hôtes d’Allah d’avoir accompli le Hajj, c’est une conscience plus concentrée sur Allah, davantage de proximité d’Allah, et autant dans l’éloignement de ses interdits et donc une entrée honorable dans le cercle des témoins de l’œuvre de Seydunà Ibràhim et du message de Seydunà Muhammad. Mais s’interroge l’Imam au sujet des bienheureux lauréats, qu’allez-vous faire au retour du Hajj, rentrés dans vos familles et dans vos communautés ?


Allez-vous partager cette expérience unique dans le repentir sincère, dans l’accumulation des œuvres de bien, dans l’enracinement dans la droiture…il serait dommage de quitter cette dynamique et de retomber dans les abysses de l’obscurantisme, car pour chaque croyant fera-t-il remarquer, l’avant et l’après Hajj est comme un séjour dans l’obscurantisme et un sursaut de réveil dans la lumière de la Foi. Comment peut-on retourner dans l’obscurantisme après avoir découvert et savouré la lumière ?

Ainsi, dans l’apprentissage de l’après Hajj, le sens de la Tawhîd va gagner dans les consciences, dans les esprits, dans les cœurs, dans les actions et les interactions, car la Tawhîd, c’est aussi cette sensation unique de partager quelque chose d’unique, et tout dans cette religion est unique – Dieu, Le Sceau des Prophètes, Le Livre, La Direction (Ka’ba), la communauté et tout cela est confirmé par Allah (V.9, S.17) en ce que le Livre encourage ceux qui ont déjà choisi la droiture comme monture…et au final leur annonce une joie…celle propre aux faiseurs de bien…que leur rétribution est encore meilleure.

Mais retenons surtout dira l’Imam que ce monde est juste un passage comme votre passage sur ces terres, alors que les lauréats de 1434 s’apprêtent à retourner chez eux, et donc revisitez les cinq recommandations du prophète lors de son discours prononcé lors de son Hajj – pour se rappeler de la solennité de son héritage.

Sur le religion, il avait insisté que nul n’a plus besoin de verser dans l’obscurantisme comme passage vers la Foi, tant que le Qur’ân et la Sunna servent de référence, point de déviance.
Sur le Savoir, il avait préconisé la sauvegarde des capacités de la société à aller à la recherche du savoir, sans contrainte, sans servitude, sans impérialisme, et surtout de sauvegarder la dignité de tout un chacun.
Sur l’Être et sur l’Avoir, il avait recommandé de ne pas les violer – que nul n’a de droit sur l’autre, ni sur son avoir et que seule la piété déterminait notre grandeur tout étant petit devant Allah
Sur l’honneur et la famille, il avait défendu contre toute attaque, toute tentative de déstabilisation, tout assaut d’arracher le voile de Suturëu des autres, mais surtout de respecter le pacte du mariage et de protéger les femmes.

Evidemment, toute cette chaîne de responsabilité revient à ce que l’Imam disait en introduction, la Taqwà comme monture, et la piété a ceci de caractéristique qu’elle n’est pas facile à atteindre, mais qu’elle ouvre ses portes à tout aspirant et tout croyant peut aspirer légitimement à ce statut. Qu’Allah nous compte parmi les Pieux, comme avait prié ‘Amr ibn’Âs – qui avait fait observer si Allah lui accorde le Qabûl sur seulement 2 Rak’as, il pourrait dormir tranquille, car le Qabûl est un droit que détient le Pieux d’Allah (V.27, S.5).

En ce Vendredi exceptionnellement prometteur, de plein lune, de fin du Hajj, d’éclipse lunaire dans la presque totalité de la planète et durant le dernier mois (sacré en plus) de l’année musulmane, il y a certainement une chance à saisir…et les amis de la Fraternité Tijàne de France (FTF) l’ont compris en appelant au Forum 9, qui sera organisé demain Samedi 19 ISA à Lyon.

Qu’Allah Agrée le Hajj de tous les pèlerins de 1434, ainsi que toutes leurs Du'âs - et qu’Il Accorde son Agrément à tout faiseur de biens où qu’il/elle soit.

Best Zyars
Al Amine

Par Al Amine kébé ( Geneve)
Vendredi 18 Octobre 2013

Cet Article a été lu plus de 523 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par fb le 07/01/2014 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(...)le rite fut organisé, discipliné, la tenue standardisée dans une apparence angélique, les formules uniformisées dans le registre de la Tawhîd (Talbiyya) et la masse entraînée dans un sens unique de rotation sans accroc, et en communion de cœur, d’esprit et de conscience (V.125, S.2). C'est joliment écrit . Ce passage m'a fait sourire! Des vendredi 13 de ce genre, nous en redemandons ! merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :