contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 15 Safar 1439 – 03 Novembre 2017 La Foi au Destin : Une Force Motrice et non un prétexte à la Fatalité .


Cet Article a été lu plus de 357 fois




A Makkah, Imam Khalid Al Ghamdi a rappelé les Hadith du prophète sur cette dimension fondamentale de la Foi au Destin, qui est le dernier pilier de la Foi, et donc à l’image de la dernière brique de la Prophétie apportée par le Prophète Muhammad constitue le parachèvement de la Foi en question. Nul ne peut prétendre avoir la Foi si il/elle n’a pas passé le test très difficile de ce 6ème pilier. Et qu’il est facile de passer les 5 autres détaillées dans le Qur’ân en un bloc (V285, S2). Ce 6ème pilier de la Foi est plutôt l’essence même de la Foi, distillée dans le quotidien du monde et qui aide le croyant à concilier l’intuition naturelle de son cœur avec l’Agrément de Dieu. Combien sont ceux qui dans leur comportement et sans s’en rendre compte remettent en cause l’Ordre de Dieu, non sans avoir capacité à influencer les évènements, mais en montrant une attitude de désaccord ou de rébellion, ou juste par un élan contraire ou inquiétude ou peur…C’est justement parce qu’au lieu de s’ouvrir à la Lumière d’Allah distillée à travers la Foi (Nûrul Imàn), ils se sont plutôt laissés influencer par les manigances de Satan qui justement ne ratent aucune occasion pour les induire dans le déni de leur intuition naturelle de droiture (V25, S47)et donc de Foi.

Nous ne sommes pas fidèles à notre pacte avec Allah puisque Allah nous A Pris en flagrant délit à nous méprendre sur ses Ordres et décisions (V57, S39) alors que le Tawhîd inclut justement une dimension du Mashî-a et du Iràda, et qui constitue donc à Reconnaître l’Unicité d’Allah dans ses Ordres et Décisions. Le croyant devrait cheminer vers cette connaissance de la reconnaissance des délibérations Divines. Car poursuit l’Imam, il n y a rien dans ce monde qui ne soit pas dans le périmètre de la création et de la décision d’Allah. Il Connaît le micro, le macro, l’atome et les particules non encore identifiées (le boson de Higgs a des petites sœurs – quark, gluons!). Et c’est Allah qui Rassure en la matière (V59, S6) en décrivant la création, les processus dynamiques, les mouvements et ce qui échappe à la connaissance humaine, mais confinée dans le secret de ses fichiers codés (Al Lawh Al Mahfûz). Rien n’a été laissé sans être mentionné, tout comme les Académies militaires sur les théâtres d’opération s’assurent que chaque acte est confiné dans un protocole qui respecte tant de critères – moral, légal, humain, militaire, stratégique, etc. Lorsque Allah Dit que rien n’a été laissé sans prise en charge dans le livre (V34, S6), il s’agit bien du Lawh Al Mahfûz complète l’Imam et les démonstrations dans cet ordre font foison dans le Qur’ân (V49, S54 ; V38, S33) sur des sujets et objets divers, toutes confirment que la Délibération de Dieu est anticipée depuis tant de temps, mais en dehors de la connaissance toute petite humaine.

Et il faut bien revisiter les Hadith alerte l’Imam, car tant que le serviteur n’atteste de la Foi au Destin, à toute ses formes, celles qui l’arrangent et celles qui l’incommodent, celles qu’il apprécie et celles qu’il aurait préféré autrement, tant que le serviteur n’ait pas complété ce test, il n’aura pas réussi l’examen de la Foi, et le Prophète s’employait personnellement rappelle l’Imam à faire passer ce test aux jeunes à Madinah. Il aurait dit (Hadith de Tirmidhy) à Ibn ‘Abbàs – Saches que si le monde entier s’était ligué pour t’apporter une bénédiction ou pour te nuire de quelques manière, leur union n’aura aucun impact sur toi en dehors de ce que Allah Aurait Décidé pour toi. A Zaïd Ibn Thàbit - tu peux dépenser le monde et son contenu dans le bien, tant que tu n’attestes pas de la Foi au destin, Allah n’Accepte rien de tes œuvres (Hadith de Imam Ahmad).

La Foi au destin est un chapitre important de la vie du croyant et mérite qu’il s’y arrête, y consacre des recherches, y augmente sa connaissance, et se conforte d’être conforme, tout comme les voitures doivent constamment renouveler leur visite technique pour s’assurer être conformes aux dernières exigences de la sécurité routière et des technologies de navigation et de conduite. Imaginez une voiture qui veut monter sur un col de 1500m enneigé sans pneus de neige, autant dire impossible ! Or justement rappelle l’Imam, le destin de toute chose est décidé par Allah 50.000 ans avant même sa création (Hadith de Abû Dawûd), car Allah dans son Infinie connaissance, incomparable avec notre infime connaissance Détient toute connaissance de toute chose et de tout évènement ou incident (V54, S7). Dans son explication de cette dimension fondamentale de la Foi, Imam Shàfiy disait que Allah Connait, tout, ce qui arrive, et ce qui n’arrive pas, et même ce qui n’arrive pas, si cela devrait se produire, comment se serait-ce produit. N’est-ce pas Allah Dit que rien n’arrive de bien ou de malheureux si ce n’est qu’Il l’Avait déjà consigné dans un fichier avant même que cela ne tombe dans le calendrier des évènements (V22, S57) et ne croyez pas que cela est dur à opérer pour Allah ! Voilà donc comment cette dimension de la Foi au destin façonne la démarche du serviteur dans les chapitres du Tawhîd – Divinité, Souveraineté, Ordre, Science – tout relevant exclusivement d’Allah. Et nul ne pourrait donc prétendre détenir la moindre capacité d’intervention, la moindre force, la moindre souveraineté ou quelque influence que ce soit en dehors de l’Ordre d’Allah.

Ainsi, donc ajoute l’Imam, cette organisation de la Volonté Divine à l’échelle de l’entendement humain n’est destinée qu’à ce que nous autres humains sachions que Allah Est dans la toute capacité en toute chose (V12, S65) mais qu’Il a Organisé toute chose selon un code scientifique…d’où l’invitation à la recherche ! Et l’Imam de de continuer dans l’enseignement de Shaf’iy à distinguer dans l’échelle des Ordres Divins les divers Taqdîr (Décret d’exécution). En dehors du Décret de création qui englobe tout et qui explique l’existence ou l’existentialité, il y a le décret de la vie qui régit l’âme et les longévités et qui laisse la place à une flexibilité liée aux agissements humains et à leur conduite. Il y a ensuite le Décret annuel des évènements confinés dans les délibérations de la Nuit du Destin et que Allah Confirme au début de la S44 (Dukhàn) – pendant cette nuit se délibère toute chose déjà tranchée, tranchée en Notre Sein et Nous vous Tenons au courant de l’évènement (Vs 3-5) par son incidence immanquable !

Enfin, précise l’Imam, il y a le décret quotidien du Lawhul Mahfûz et qui Régit les évènements du jour avec la richesse de leur variétés et impact, dans le Pardon que Allah Accorde à un tel de ses pêchés, dans l’âme de ceux qui retournent au Barzaq, dans le premier souffle de vie des nouveau-nés, dans la pluie qui descend dans divers endroits, dans le vent qui souffle selon diverses formes et directions, dans la course du Soleil et la lunaison, dans la floraison saisonnière, dans l’éclatement de la graine en dessous de terre, dans la maturation des espèces végétales…Qui peut imaginer l’impact de ces décrets quotidiens…que Allah Résume simplement à dire qu’Il est Chaque jour dans un Programme (V29, S55) ? - Et sachant qu’un Jour dans le calendrier d’Allah équivaut à 1000 ans (10 siècles de ce que nous comptons – V47, S22). Qui peut prétendre être en dehors de ces décrets Divins ? Tout en fait est dans une parfaite cohésion que seul Allah Saurait Administrer sans collusion…Nous devrions ainsi approfondir notre connaissance de la Foi au destin pour nous rendre compte de notre vulnérabilité devant les Décrets divins. Un seul Décret affiché au Lawh Al Mahfûz déciderait de notre sort et nous sommes en permanence dans le déni ou encore dans l’ignorance, ou pire dans l’attribution de capacités de décision à d’autres qui ne détiennent aucun pouvoir.

Voilà pourquoi l’attention de la Foi au destin aide à se reconcentrer sur les Attributs essentiels de Dieu et de parfaire notre servitude, car nous comprenons que nous ne sommes maîtres de rien, que nous ne pouvons même pas apporter notre propre bien ou prévenir le mal qui s’abattrait sur nous (V188, S7) tant que ce n’est avec l’Ordre d’Allah. Et la finalité d’un tel état d’esprit est bien sûr dans la sérénité qui habite le serviteur que ceux qui le menacent ou lui promettent ont un même statut – qu’ils ne peuvent même pas décider pour eux-mêmes ! Lorsque le croyant développe la totalité de cette dimension de la Foi eu destin, il devient plus proche de Dieu et donc est habité par une sérénité sans faille (Vs 63-64, S10), et développe une approche joyeuse de la vie, car convaincu que nul ne peut influencer le destin. Il accepte les Décrets divins et distingue les failles humaines. Il est ragaillardi par la Miséricorde d’Allah et s’emploie à jouer sa partition en toute responsabilité et sans confusion.

Pour autant alerte l’Imam, il ne faut pas tomber dans la fatalité. Le Prophète a bien dit que chacun s’emploie dans ce qui le développe et garde confiance que Allah n’anéantira pas ses espoirs (V115, S3)...Le destin est l’embellissement du Tawhid tout en étant le secret d’intervention d’Allah sur Ses créatures, vulnérables et exposées à toutes les décisions de Dieu. Le passage est tout trouvé pourtant pour les polythéistes et les hypocrites dont l’argument réside dans la fatalité. D’aucuns ont même avancé que s’il Plaisait à Allah, ils auraient été bien guidés (V148, S6) et ne seraient jamais dans le déni, mais Allah leur Oppose leur propre argument, et c’est le suivisme de leur ancêtres. Quiconque Atteste de la Foi en Allah, Allah Maintient la guidance de son cœur (V11, S64), car l’intuition naturelle du cœur est orientée vers Allah, mais c’est chacun selon ses désirs et orientations qui décide de rester dans la Foi ou d’en dévier (V29, S18).

Nulle contradiction donc, nul prétexte du Destin entièrement entre les mains de Dieu pour justifier une déviance, un pêché, un mauvais comportement, ou un choix délibéré de mauvais chemin. Allah a laissé libre cours à chacun de choisir sa voie en lui indiquant les conséquences. Car précise l’Imam, chaque chose a une cause jusqu’au miracle de la naissance de Seyyidunà ‘Issa - causée par la saisie de la branche du Dattier (V25, S19) - , et chacun est invité à œuvrer dans les limites de ses capacités, en laissant à Allah le soin de Délibérer de qui est dans la guidance de qui est dans la triche (V84, S17). Et dans cette responsabilité de l’action quotidienne, le jugement humain est l’ingrédient le plus important qui l’aide à naviguer entre les contradictions de toute nature. Lorsque Seyyidunà ‘Umar était prêt à annexer le pays de Shàm (Syrie) lors de la conquête des périmètres Islamiques, la peste avait été déclarée sur le territoire et il a ordonné à ses troupes d’abandonner malgré une position de force…Ses détracteurs lui ont alors jeté Es-tu entrain de fuir le destin d’Allah ? Et il aurait répondu Oui, je me détourne du destin d’Allah d’éprouver par l’épidémie vers Son Destin de me laisser liberté à reconsidérer ma décision…comme quoi lorsque c’est éclairé, c’est bien d’Allah que vient la Décision…Cqfd (V79, S4), et c’est tout l’art de rechercher la volonté d’Allah pour naviguer là-dans car en dehors de celle-ci, aucune possibilité de faire aboutir quoi que ce soit (V29, S81)…Et le prophète ne s’y est pas trompé…Allàhummaj’al mà ashà-u muwàfiqan limà tashà-u kay là yaçîra mà ashà-u muxàlifan limà tashà-u, faltuf binà fy mà tashà…et concluait par ce dernier verset précité.

Best Zyars

Al Amin

Asfiyahi.Org
Vendredi 3 Novembre 2017

Cet Article a été lu plus de 357 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :