contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 23 Rabî’al Awwal 1438, 23 Décembre 2016 L’OMNISCIENCE DIVINE – POUR ECLAIRER ET NON EBLOUIR L'HUMAIN...


Cet Article a été lu plus de 600 fois




Direct du Min’bar – Vendredi 23 Rabî’al Awwal 1438, 23 Décembre 2016 L’OMNISCIENCE DIVINE – POUR ECLAIRER ET NON EBLOUIR L'HUMAIN...
Vendredi dernier, à Thiès, Imam Elhadj Khalifa Makhtar Kébé a axé son prêche à Thiès (Sénégal) sur la tuerie (Al Qatl) qui défraye la chronique depuis quelque temps au Sénégal avec des scénarios sans précédents et des statistiques inquiétantes. Il a rappelé que le Prophète avait alerté que la tuerie sera parmi les crises qui frapperont sa communauté, non sans mentionner l’illustration avec la prolifération des attentats partout dans le monde, mais s’empresse-t-il d’ajouter, le Prophète avait aussi alerté sur les signes précurseurs d’une telle crise, signes qui explicitement se manifestent aussi dans le quotidien de nos comportement sociaux ici et ailleurs. Il faut conseille-t-il s’adresser à la racine du mal dans une approche biomédicale à éradiquer le virus et non accumuler les pansements de plaie visibles, mais inefficaces. Allah a Institué les Règles de vie commune pour les humains en toute circonstance, et l’honorabilité qu’Allah Octroie à la vie humaine est le reflet de sa sacralité, au point qu’Il défend que toute vie sacrifiée équivaudrait à sacrifier toute l’humanité (V32, S5) et que toute vie sauvée, équivaudrait autant à sauver toute l’humanité. Il n y a pas d’argument religieux dans la considération de la sacralité de la vie humaine fait-il remarquer. Il appartient donc ajoute-t-il à chacun de s’aligner sur les dynamiques naturelles de sauver des vies plutôt que d’en sacrifier. Et chacun dit-il a une part de responsabilité dont il ne pourrait se soustraire. C’est à l’unisson des responsabilités à toutes les échelles et sans tabou ni confusion que ce mal et d’autres maux sous-jacents pourront être éradiqués. Autrement, alerte-t-il, ce sera crise sur crise et les signes ne manquent pas.

Cheikh Mahdy quant à lui a abordé ce Vendredi à Genève le thème de l’Omniscience de Dieu, à travers son attribut de ‘Alîm, apparu plus de 160 fois dans le Qur’ân et couplé souvent avec d’autres attributs de sa Souveraineté comme Sagesse (Hakîm, V32, S2), Largesse (Wàsi’, V115, S2), Tolérance (Halîm, V12, S4), Reconnaissance (Shàkir, V147, S4), Avisé (Khabîr, V35, S4), Toute puissance (Qadîr V70, S16), Créateur absolu (Khàliq, V86, S15)…et nul ne saurait donc couvrir ces domaines de la Science de Dieu. Parmi les tentatives d’appréhension, les Anges ont apporté leur contribution en reconnaissant que Allah a Couvert toute chose de deux attributs – Miséricorde et Science – (V7, S40), argument auquel Allah a Répondu Lui-Même qu’Il Détient la Science de toute chose. (V101, S6) Science au-delà de la simple connaissance, et qui fait dire à l’Imam que la Science de Dieu Couvre le passé, le présent et anticipe le futur, et dans le futur, Allah Détient la connaissance de ce qui n’arrivera pas, et si cela devrait arriver, comment cela se passerait ! Et c’est le Qur’ân qui fournit l’illustration. Si tu aurais vu les mécréants alignés devant la Géhenne, ils diront oh si seulement une chance nous était encore donnée de retourner dans notre vie antérieure, nous aurions inversé nos agissements et n’aurions jamais renié les signes de Dieu. Nous serions à coup sûr parmi les croyants (V27, S6). Au contraire Répond Allah (V28), il leur a été signifié tous les signes y compris les conséquences de leur entêtement, et même si cette chance leur avait été offerte, ils auraient encore récidivé dans le reniement ! Allah Donc Détient la connaissance de tout, même de ce qui n’arrivera pas et si cela arrivait, comment cela se passerait, car après le dernier jugement, nul retour à la vie d’ici –bas.

Voilà donc une indication de la Science de Dieu ajoute l’Imam, c’est qu’elle Couvre tout, absolument tout, y compris ce qui est en dehors du champ de connaissance humaine, puisque Allah Crée ce que nous ne saurons savoir (V8, S16), alors que la prétendue connaissance humaine est limitée, étroite, confinée et surtout douteuse. N’est-ce pas Allah nous rassure qu’en matière de connaissance, Il ne nous en a Doté que très peu (V85, S17), et ce très peu ne dépasse pas à ce jour 15% de la matière qui nous entoure. Il n y a donc pas lieu de comparer la Science divine de la connaissance humaine. Qadir avait fait la comparaison au prophète Mûsà lorsque dans la barque en mer, un oiseau est venu puiser quelques gouttelettes d’eau de son bec et Qadir de dire à Mûsà la connaissance humaine est ce que l’oiseau a pu puiser de son minuscule bec, la Science de Dieu serait comparable à toute la mer !

Et comment justement devrait-on nous inspirer de l’omniscience divine ? Puisque l’humain est par nature curieux de ce qu’il ne sait pas, alors qu’il est ignorant de ce qu’il prétend connaitre et prétentieux dans la transmission des connaissances (V72, S33) ? Jabal Ibn ‘Abdul-Làh a rapporté que le prophète lui avait recommandé de ne pas prétendre percer le mystère de la science de Dieu, mais de pratiquer la consultation (Al Istikhàra) devant les arbres de décision, afin de bénéficier de l’éclairage de Dieu. Il s’agit de s’inspirer de la Science de Dieu pour un éclairage (Muhammad) et ne pas subir un éblouissement (Mûsà)!

Pourtant fait remarquer l’Imam, la majorité des curieux s’en remettent aux devins et charlatans, qui prétendent lire l’avenir, ou prédire ce qui va arriver. Il n’en est rien et quiconque prête la moindre crédibilité aux charlatans, devins et autres, se voit interdire d’accès au portail d’Agrément des prières pendant 40 jours (Hadith) ! Quiconque pratique le verdict des charlatans et devins nie de facto le message divin transmis par les Prophètes, et tombe dans le camp des incrédules et mécréants (qu’Allah nous en Préserve !).

Si la porte de la prière de consultation (Istikhàra) est ouverte par Dieu, c’est justement pour éviter aux humains de tomber dans le piège des marchands d’illusions, et qui prolifèrent dans tous les pays, dans toute les cultures, sous tant de formes jusqu’à prendre d’assaut les outils de communication moderne (Tv, Phone, réseaux sociaux)…sans supplanter les anciens cauris, bâtonnets, etc…

Le prophète a indiqué et la méthode de la prière (2 Rak’as à ta guise selon ce qui te convient à réciter) et une formule d’invocation disponible dans les recueils de Hadith. Il s’agit d’une vivification du Tawhîd, d’un renoncement à toute forme d’aliénation, et d’une confirmation du recours absolu à Dieu en toute circonstance (V159, S3). Toute autre démarche contribuerait à affaiblir la foi, à anéantir les fondements du Tawhid, à exposer son auteur à toutes les attaques – tout comme le système immunitaire lorsqu’il est affaibli expose à toutes les maladies virales, bactériennes, mutantes, etc. Attaque contre la Foi, contre la rationalité, contre le bon sens, contre la sérénité naturelle, contre l’esprit tranquille, contre le cœur apaisé, contre l’intégrité psychomotrice ! En lieu et place, s’installe tous les doutes et déséquilibres (Vs 10-18, S96)! La consultation est un pilier de la Foi du croyant, qui ne nécessite aucun préalable particulier, ni recours à un marabout. Il est ouvert à tous et permet de bénéficier de l’éclairage de Dieu devant des décisions à prendre et pour lesquelles le croyant n’est pas sûr que son instinct le guide sur le bon choix. N’est-ce pas Allah Invite les croyants lorsqu’il se décide de s’en recourir à Lui (V précité) ?

La pratique de nos jours semble pourtant être tournée vers les marchands d’illusion, alliés solides de Satan, qui réussissent à entretenir une dépendance dangereuse, surtout pour les femmes, qui naviguent de charlatan à charlatan, selon les indications trompeuses de leurs amies et alliées…il faut rappeler que toutes ces pratiques exposent au reniement de la Foi et fait basculer dans le camp opposé (V19, S58), celui de Satan dont la méthode est justement de faire oublier à ses alliés le recours à Dieu. Seul le camp de Dieu triomphe et le camp de Dieu est aux antipodes de ces méthodes, caractérisé par la Foi, le recours, l’entêtement dans la vertu, le renoncement si nécessaire aux liens de parenté et d’alliance ancrés dans la voie opposée (V22).

Revenons à la Sunna, Ayons confiance en Dieu, respectons le protocole du Prophète, qui ne s’exprime jamais par parti pris, mais sur indication de Dieu pour le bien-être de la communauté, et pour toute la communauté, tant qu’il est prophète de miséricorde à l’endroit de toute l’humanité (V107, S21). Combattons les pratiques charlatanesques, sensibilisons les uns et les autres sur leur danger, et qui sont déjà visibles, à mille années-lumière. Qui a déjà bénéficié des éclairages de Satan au détriment de la Lumière de Dieu ?. La lumière n’est pas la même chose que le feu et le Prophète Mûsà l’avait distingué dans la longue marche à la recherche d’une orientation…le feu était une indication de la lumière (V10, S20) divine qui l’a sorti des ténèbres lui et des millions d’autres. Voilà pourquoi il a été ébloui avant de s’éclairer (V143, S7)

Voilà ce que la formule de la consultation dans la Sunna du Prophète perpétue. Il ne s’agit pas de se cacher derrière le vocable Istikhàra pour se permettre des alliances sataniques. Il est possible et même recommandé conclut l’Imam de consulter des sages, et détenteurs de connaissance en matière de consultation, mais dans la Sunna du prophète et sans prétention d’aucune détention de droit d’auteur !

Best Zyars et Joyeux Noël à tous ! Fêtons notre prophète Jésus comme nous y invitent le Qur’ân et la Sunna
Al Amin

Asfiyahi.Org
Vendredi 23 Décembre 2016

Cet Article a été lu plus de 600 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :