contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 23 Sha’bàn 1438, 19 Mai 2017 Précipitez-vous à Collectionner les Médailles (V48, S5) avec Allah en orbite !


Cet Article a été lu plus de 678 fois




Direct du Min’bar – Vendredi 23 Sha’bàn 1438, 19 Mai 2017 Précipitez-vous à Collectionner les Médailles (V48, S5) avec Allah en orbite !
A Genève, Cheikh Mahdy en prélude au Ramadan qui s’annonce s’est arrêté sur un Hadith du Prophète sur l’accélération du temps et qui est une lecture avant son temps de la relativité restreinte d’Einstein, qui lui l’a énoncée 6 siècles après le prophète pour gagner le prix Nobel de Physiques en 1905. Le Prophète disait que parmi les signes de la fin des temps, il y a l’accélération du temps et qui n’est qu’une perception relative, mais une perception qui change tout et qui fait que l’année s’écoule si vite qu’on croirait un mois, le mois serait ainsi pris pour la semaine et la semaine passe de plus en plus vite…Nous y sommes certainement dit l’Imam et l’approche du Ramadan le confirme, car il n y a pas longtemps nous préparions le Ramadan d’il y a un an et bientôt et nous serons surpris lorsque le prochain s’annoncera ISA. Cette accélération du temps que le Qur’ân confirme (V1, S54) nous invite selon l’Imam à une interrogation existentielle, celle de la productivité et de l’utilité de notre action. Car fait-il observer, plus  que la perception relative du temps qui s’accélère, c’est l’usage très contre-productif de ce temps par la majorité qui préoccupe le plus. Qu’avons-nous fait d’utile ce jour, cette semaine, ce mois, cette année ? Pourtant, Allah nous Emule à en tirer le maximum de valeurs par une concurrence saine, une compétition loyale dont le seul arbitre serait Lui-même ! A vos marques, prêts, fastaqiqul khaïràt…


La sagesse voudrait que quiconque chercher à s’élever ne devrait pas suivre son instinct d’orgueil mais devrait plutôt se rabaisser (V19, S96), car Allah Promet de donner plus encore à celui qui dépense, d’élever celui qui marche par humilité, d’inscrire dans la durée les œuvres de ceux qui agissent pour l’amour de sa face. Einstein dont on reconnaît le génie scientifique reconnaissait dans des termes très modestes que la nature l’a puni, en faisant de lui une Autorité, lui qui s’est rebellé contre toute forme d’autorité ! Voilà comment Allah Invite l’humain à adopter une conduite productive à chercher en toute chose l’excellence (Hadith), mais à reconnaître ses limites (V98, S6), sans les prendre comme obstacles, à accomplir ses devoirs, mais à ne pas s’en glorifier, à tenir son rôle, mais à ne pas surajouter, à apprendre de ses erreurs mais à ne pas tricher ensuite.


Imam Humaid rappelle que le Prophète a ainsi montré la voie du juste milieu et qui reste encore une école à explorer parmi tous les défis qui nous assaillent, en particulier celui de la perception relative du temps accéléré. Nous voulons tout accélérer, les trains, les avions, les voitures, mais aussi les volumes de trafic de données, les capacités de stockage des ordinateurs, la performance des systèmes d’exploitation, les apprentissages et les acquisitions de savoir et de connaissance. Le Prophète montrait la voie dans l’ordonnance du bien et dans l’interdiction du mal, en visitant les malades, en assistant les démunis, en aidant les désemparés, en soulageant les affligés, en accompagnant tout requérant dans la quête de son équilibre, à compatir. Chaque jour, ajoute l’Imam, devrait ainsi nous inciter à cette haute conscience de l’utilité marginale du temps et que le Prophète a placé si haut ainsi que décrit par Lamartine.


Notre vie sur terre est un laps de temps dans l’immensité du Temps, mais alerte l’Imam, nous le percevons comme un temps infini, et cette perception paradoxale nous fait confondre qualité et quantité ajoute-t-il. L’humain est par la valeur de ses actions, non par les années de sa vie. Il suffit de comparer Pharaon et Mûsà. L’humain ajoute –t-il est aussi maître de son destin, car Allah lui A laissé le jugement et le libre arbitre, mais lui a indiqué que la compétition aux valeurs est une énorme qualité à cultiver. Seuls ceux qui ont la conscience de cette compétition se préoccupent des préalables à augmenter leur performance, à tester leur limite, à trouver les rythmes de croisière et à tracer leur courbe de performance. L’athlète qui se prépare aux Jeux Olympiques doit atteindre les minima, être en bonne santé, ne présenter aucun passé de tricheur (dopage) et bien au fait des valeurs de l’Olympisme. Qu’en est-il du champ de compétition d’Allah, où les valeurs éthiques, morales, et spirituelles sont encore plus exigeantes qu’ailleurs parmi les critères de performance.
 
Si seulement nous avions la perception correcte de ce monde, aux limites finies, aux capacités restreintes, aux valeurs peu durables, aux ressources finissantes, et aux promesses souvent trahies, nous serions plus en mesure d’aligner notre perception relative de l’accélération du temps à l’exigence de compétition des valeurs. Il s’agit justement de tout accélérer, de tout accumuler, de tout vouloir amasser, mais dans le bien uniquement avec en ligne de mire l’autre monde (V17, S87). Encore plus de surérogation, plus de sadaqa, plus d’élan vers le bien, plus d’amour de Dieu, plus d’intention pure envers les autres…et ainsi se précipiter à la rencontre de Dieu par le truchement de la recherche de son agrément (2ème phrase V84, S20). Voilà autant de quêtes ajoute l’Imam que le Ramadan encourage à chercher, car le Ramadan concentre toutes les compétions à l’excellence !


Par l’abstinence même de ce qui est licite et qui est la porte de la motivation à l’excellence (modèle sportif de haut niveau), par l’accumulation de surérogation, par la solidarité agissante envers les démunis, par la retraite spirituelle nocturne, par le partage des pratiques dans les mosquées et dans les familles. Qui peut trouver meilleure opportunité de compétition aux valeurs !


Soyez les premiers Dit Allah à gagner le Pardon de votre Seigneur et qui vous ouvre les paradis aussi larges que les cieux et les terres (V21, S57) et qui vous donne droit au bonus des faveurs d’Allah ! Nul ne peut égaler cette catégorie parmi ses serviteurs qui ont reçu la révélation par le livre, ceux qui après avoir accompli leurs obligations sociales se tiennent éveillés la nuit pour réviser les signes d’Allah, dans la lecture du Qur’ân accompagnée de gestes de prosternation (V113, S3), ceux-là sont l’élite parmi les croyants qui s’attachent à ordonner le bien, interdire le mal, s’encourager à l’accumulation des valeurs, voilà des membres attitrés du club des vertueux (V114). Et il n y a aucune limite à cette accumulation de valeurs rappelle l’Imam, plus on en amasse, plus côté nous serons auprès d’Allah, n’est-ce pas deux exemples illustrent cet élan de compétition (Vs 133-134, S3) avec Zaïn Al ‘Abidîn au plus haut entendement de cette invite et Seyyidunà Abu Bakr dont le prophète a une fois posé les questions suivantes, toutes ont trouvé réponse en lui.


Qui a prié sur un défunt aujourd’hui ?
Qui a rendu visite à un malade aujourd’hui ?
Qui a aidé un démuni aujourd’hui ?
Qui a partagé de ses ressources aujourd’hui ?


Le Prophète ajouta que Abou Bakr a devancé tout le monde dans la course aux valeurs en rempilant partout premier….et c’est ainsi qu’il sera devant tout le monde aux portes du paradis (Hadith). Si nous ne pouvons prétendre être Abu Bakr, nous pouvons pourtant suivre son exemple, sur les traces du Prophète, qui d’ailleurs a toujours donné Abu Bakr en exemple, jusqu’à Seyyidunà ‘Umar à la personnalité pourtant si trempée. Il reconnut en toute humilité la supériorité de Abu Bakr comparé à son rang.


Redoublons donc de générosité de toute sorte avant, durant et après le Ramadan – à jeûner que pour la face d’Allah et non par mode, à partager repas et autres ressources avec les autres, à pratiquer avec la communauté dans les mosquées et en famille, à réunir nos familles et amis autour de valeurs ramadanesques (Tafsîr, Taràwih, Tajahhud, Qur’àn), à fournir le repas de rupture aux nécessiteux chaque jour et à prier Allah sur tous les registres de sa Mansuétude – Pardon, Miséricorde, Amnistie du châtiment, pour gagner sa proximité et entrer dans le club privilégié de Ses protégés. Aaamiiin !


Best Zyars en ce Vendredi de printemps en Europe et qui annonce le Ramadan dans une semaine.


Al Amin
 

Asfiyahi.Org
Samedi 20 Mai 2017

Cet Article a été lu plus de 678 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :