contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 26 Chawàl 1435 – 22 Août 2014 L’Immense Echo de l’Invocation entre Aisance et Adversité


Cet Article a été lu plus de 474 fois


Imam Muhammad, hôte de la Mosquée de Saconnex ce midi a exhorté le croyant à ne pas se laisser distraire par la vie, ni se laisser trahir par les situations de convenance, au risque de se retrouver démuni lors des situations d’adversité. Or, la vie n’est-ce pas un cycle dialectique entre aisance et difficulté (V5-6, S94) ? Et puisque pendant l’adversité, l’âme est trop encline à invoquer son Seigneur par peur de l’épreuve et non par crainte d’Allah, Allah, Lui Est Juste, et n’Agrée donc pas cette ingratitude comportementale des serviteurs, qui consiste à l’Invoquer en situation de crise et à s’en moquer dès que la situation s’améliore (V65, S29), comportement évoqué la semaine dernière sur ce même Min’bar. C’est donc notre invocation (comportement) pendant les situations aisées qui retentit avec un immense écho durant les situations difficiles pour nous sortir de crise ! Et c’est l’exemple du Prophète Yûnus qu’il a servi comme preuve tirée des meilleurs récits qui soient – ceux du Qur’ân (V3, S12).



Seydinà ‘Umar exhortait les jeunes à anticiper cinq crises avec cinq bénédictions associées. (i) La vie rappelle l’Imam, dans le sillage de ces recommandations, est une bénédiction qui doit anticiper la crise de la mort, (ii) l’avoir est une bénédiction qui doit anticiper la crise de la pauvreté, (iii) la santé est une bénédiction qui doit anticiper la crise de la maladie, (iv) la jeunesse et la vigueur sont des bénédictions qui doivent anticiper la crise de la vieillesse et de l’incapacité, (v) le temps et la disponibilité sont des bénédictions pour anticiper la contrainte de leur manque. Et Allah résume ces antinomies (V54, S30) en décrivant la séquence des forces et faiblesses de la vie, séquence close par la vieillesse, donc faiblesse dit-Il.

Celui qui se croirait assez futé pour échapper à nombre de ces crises avertit l’Imam, que ce soit avec l’aide des progrès scientifiques et techniques, ou par procuration de richesse, doit tout de même se réveiller…qu’il ne pourrait échapper à la mort, ni au jugement de Dieu, ni encore au passage dans la tombe. Qui peut prétendre échapper à ces trois ?!?! Là où seul devant Allah, chaque être répondra de ses actes en toute responsabilité individuelle (V95, S19), sans assistance, sans triche, sans faux-fuyant et sans recours possible, excepté son oeuvre. Voilà donc l’alerte suffisamment solennelle pour réveiller en chacun ce réflexe d’anticipation, et qui agit comme un traitement préventif contre le virus le plus virulent qui inévitablement ne manquera d’attaquer, celui de la fin de vie !

Pendant que le monde entier se mobilise pour éradiquer ce virus terrible (Ebola) - qui bien que concentré uniquement dans 3 à 4 pays a déjà causé en 4 mois plus de 1300 morts, soit 65% de ce qu’il aurait tué durant ces quarante dernières années, le virus de la mort, lui frappera à coup sûr et il frappera sans épargner la moindre âme. Il n y a aucun plan d’urgence, aucune mesure préventive, aucune stratégie de santé publique, aucun moyen d’y échapper, c’est le plus certain des postulats scientifiques ! Puisqu’il en est ainsi, il faut donc plutôt s’y préparer, mais mieux comme avait dit Mu’âz Ibn Jabal, se réjouir de la mort en ce qu’elle constitue la rencontre avec le Seigneur (V110, S18), rencontre qui peut être agréée ou terrifiée ! Ceux qui Attestent que Allah est leur Seigneur (Vs30-32, S41), commente l’Imam, et s’investissent par la suite à rester dans l’ancrage de la Droiture (Al Istiqàma), ceux-là sont à l’abri de l’inquiétude et de la tristesse, car les Anges de miséricorde descendront sur eux pour les rassurer, mieux pour les réjouir du Paradis qui leur avait été promis. Allah Leur confirme Etre leur Allié dans cette vie de ce bas monde et aussi dans l’au-delà. Allah leur confirme qu’ils trouveront dans le paradis tout ce dont il ont rêvé, tout ce qu’ils invoqueront, le tout comme une récompense, une faveur de leur Seigneur, en toute miséricorde et en toute magnanimité…et cela commence dans ce bas-monde !

Quiconque aspire à faire partie de cette catégorie dira l’Imam doit donc invoquer Allah en situation d’aisance pour anticiper l’écho en situation d’adversité, et l’adversité surviendra inévitablement (V4, S90). Ceux-là qui jouiront de ce statut à l’abri de l’angoisse du jour du jugement étonneront leur monde, mais Allah a anticipé leur argument déjà, comme quoi, ils avait pris pour habitude depuis ce monde d’invoquer Allah en situation ordinaire à travers Ses Attributs de Générosité, de Charitable, et de Miséricorde (V28, S52). Ils avaient aussi pris l’habitude de préserver leur famille de toute dureté (V6, S66), d’offrir la charité pour la face de Dieu (V9, S76), ils n’étaient pas parmi ceux qui bombaient le torse d’orgueil, de fierté et d’ostentation (V13, S84) au sein des leur. Ils avaient à l’esprit ce jour inévitable où seul l’écho de ce qu’ils avaient anticipé retentirait, soit en leur faveur (V7, S99), soit en leur détresse (V8).

Anticipes autant que tu peux une œuvre de bien, exhorte donc l’Imam en direction des croyants, les portes de l’œuvre agrée par Allah sont aussi nombreuses que les intentions pouvant être exprimées (V6, S95). Il suffit juste de s’assurer que celles-ci sont pures et concrétisées dans le bien, dans l’utile, dans la construction, dans la mesure, dans l’unification des cœurs, dans la Voie d’Allah, et dans ce qui apaise les situations désespérées (V57, S3 et S4).

Et voilà le Prophète Yûnus, avec son statut d’Envoyé de Dieu, ancré dans la Droiture que lui Ordonne son Seigneur et fidèle au message à faire passer. Son peuple sabote sa parole, se détourne de son message, le contredit dans ses révélations divines et le traite de possédé. Mais pendant tout ce temps, Yûnus n’a cessé d’opposer à toute mauvaise action, une bonne action, il n’a cessé d’adjoindre à toute expression abjecte, une invocation adressée à Dieu, il n’a cessé d’accumuler les œuvres de bien en intention, paroles, actes, conseils et comportement par amour du bien. Lorsque l’épreuve survint et que comble de malheurs, il fut tiré (3 fois de suite) au sort pour être jeté par-dessus bord, il se rappela que Nul Autre que Allah ne Peut lui venir en Secours (V87, S21). L’écho de son Invocation retentit au ciel et ce sont les Anges qui reconnurent sa formule…voici témoignent-ils une voix familière par ici, Yûnus qui Invoque son Seigneur ! Et Allah Informe que n’eut été son Invocation (Tasbîh), il aurait été laissé dans le ventre de la baleine jusqu’au jour de la résurrection (V143-4, S37). Ce n’est donc pas un SOS que Yûnus a lancé à l’instant qui l’aurait éventuellement sauvé, mais comme le précise Allah, c’est l’écho de son invocation régulière des jours ordinaires avant ce jour, qui le sauva de la crise ! Issue que l’on retrouve aussi bien illustrée dans le récit des compagnons de la grotte (Ashàbul Keuhf). C’est donc entre l’aisance et l’adversité que retentit l’immense écho de l’invocation pour sauver son auteur…

Revisitez l’histoire dira l’Imam, car elle regorge de pareilles leçons et de sagesses, qui enseignent combien de peuples, de générations, se sont succédés, combien de crises ont survenu, combien, combien…et Allah Rappelle que l’issue finale est toujours de succès pour les vertueux (V83, S28), les vertueux, c’est justement leur camp qui est celui de la sécurité (V51, S44), de la félicité (V17, S52) et donc celui de Dieu (V128, S16) et dans lequel tous accourent pour faire partie…mais il y a justement des conditions d’entrée dans ce club hautement compétitif, et qui met la barre très hautement placée pour n’admettre que des aptes à l‘endurance, à la reconnaissance, à l’acceptation des ordres d’Allah et aux endurcis dans l’épreuve. Critères qui fera rappeler l’Imam cette parole du Prophète que le croyant n’a que deux situations possibles, et les deux sont toutes en sa faveur…dans l’aisance, il Rend grâce et Allah le lui Agrée (V7, S39), dans l’adversité, il endure (V90, S12) et Allah lui Promet meilleure situation !

Le plus fascinant rappela l’Imam, c’est que l’issue heureuse de crise que Allah A offert à Yûnus, et que lui vaut son attitude d’avant, est une porte ouverte à tous les croyants pour autant en bénéficier. Allah le Dit on ne peut plus clair, c’est de la même manière que j’ai Sauvé Yûnus des trois ténèbres (ventre de la baleine, profondeurs de la haute mer, nuit agitée), de la même manière je Réserve ce traitement aux croyants (V88, S21). Qui d’autre que Allah pouvait (i) Entendre les invocations de Yûnus, englouti dans ces trois ténèbres, (ii) Savoir où il se trouvait, (iii) Offrir un traitement reconnaissant de ce qu’il aurait anticipé de bonne œuvre avant cette crise ?

Ne soyons donc pas naïfs, ingrats, distraits et ne nous laissons pas trahir par la vie et ses mirages, par Satan et ses fausses promesses (V33, S31), par la passion et ses tentations sinusoïdales, par l’âme mal inspirée (1ère partie V53, S12) et son inévitable issue malheureuse…Allah Résume ce jeu de dupes avec ceux-là qui lorsqu’ils se sont adressés à Dieu en sincérité, Allah leur a ouvert toutes les portes de bénédiction, mais mal leur en prit d’exhiber fierté et orgueil en lieu et place de mesure et de gratitude…et Allah les a Surpris avec son châtiment (V44, S7).

Vaccinez-vous donc ! Mieux vaut prévenir que guérir, et le monde est entrain de l’apprendre encore à son dépend avec ce virus Ebola…il aurait mieux fallu développer un vaccin il y a 20, 30 ou 40 ans, et qui coûterait quelques dizaines de milliers de dollars. Maintenant, non seulement, la mortalité est déjà trop élevée, mais le coût de contenir l’épidémie dans sa proportion actuelle est déjà estimé à 500 millions de dollars. Le coût de la faire reculer et de l’éliminer est hors de portée des économies des pays touchés !!! Et donc Allah nous invite justement à tirer les leçons et à opter pour le scénario de la prévention, soit l’invoquer en toute circonstance et non en détresse. En détresse, le bouton de secours peut ne pas fonctionner, demandez à Pharaon (Vs 90-92, S10) !!!

Best Zyars

Par Al Amine kébé (Geneve)
Lundi 25 Août 2014

Cet Article a été lu plus de 474 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :