contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 28 Novembre 2014 La Vertu de l’Action, Une Spirale propulsive vers le Summum…


Cet Article a été lu plus de 283 fois


Ne vous méprenez-pas sur le traitement des uns et des autres, il est une loi dialectique que le bien produit encore meilleur et que le mal n’aboutit qu’à l’identique, mais pourquoi est-ce que tout le monde ne croit pas à cette Loi de la nature, loi qui ne devrait souffrir du moindre doute, quel que soit l’instrument de perception – logique, raisonnement, raison ou simple intuition ? Pourtant Allah dans un style interrogatif et surtout pédagogique à l’endroit des mauvais acteurs s’Interroge (V21, S45) – Croient-ils pour avoir choisi le mauvais comportement que je les traiterai comme ceux qui ont plutôt choisi la vertu de l’action - que ce soit dans leur vie ici ou dans leur jugement après la mort -…quelle malhonnête perception de leur part ?!



Cheikh Atqàny en hôte à Genève ce midi a interpellé le croyant de s’arrêter un instant sur ce Verset qui évidemment dans le standard des secrets de la Parole Divine véhicule bien plus qu’il n’est possible de percevoir. La perception de ceux qui bien armés de leur conscience et de leurs liberté (V10, S90) de choisir entre le comportement vertueux et la mauvaise conscience est tout de même injuste de croire qu’ils auront le même traitement, le même salaire, la même récompense, ou simplement le même statut que ceux qui ont choisi la vertu de l’action. Allah s’Insurge non contre leur choix (V29, S18), mais contre leur malhonnêteté de perception ou de jugement. Car comment peut-on être d’aussi mauvaise foi que de naviguer dans le mal – en violant les ordres de Dieu, en désobéissant à ses prophètes, en faisant du tort aux autres, en omettant d’accomplir ses devoirs religieux, familiaux, sociaux, en s’entêtant dans l’injustice, le tort, le mensonge, la tricherie, tous ces maux sociaux que Allah a clairement Interdits (V33, S7)…et avoir la sérénité d’une vie paisible ici, et d’un jugement serein là-bas ? Ceux qui ont choisi la vertu de l’action dira l’Imam, ce sont ceux-là qui font pencher leur cœur vers l’instigation angélique et non vers l’instigation Satanique (Hadith) - et qui sur les fondements solide de leur Tawhîd et Imàn s’engagent à respecter la religion de Dieu, à travers toutes les obligations, pas seulement d’adoration comme la Salàt, la Zakàt, le Ramadan ou le Hajj, mais surtout au sein de leur famille (soins, amour, provision de sécurité, de sérénité et de bonheur), dans leur communauté (contribution à la bonne émancipation des uns et des autres, prudence de ne pas commettre de préjudice, et offre de ses moyens en faveur du bien vivre en commun), et aussi au cœur de leur société (acteur productif de la nation, membre apprécié d’une famille ou groupe, socle solide de la société dans l’encouragement au bien et dans la défense contre tout mauvais agissement – V71, S9).

L’Imam fera remarquer que ce type d’interrogation pédagogique par laquelle Allah Surprend la malhonnêteté de perception des fauteurs est assez récurrent dans le Qur’ân (V28, S38 ; V58, S40), mais le plus important ajout-t-il, c’est la distinction que Allah Fait des deux vies – ici et l’au-delà. Car, ceux qui croient que la sanction (positive ou/et négative) est différée au jugement devant Dieu doivent méditer la 2ème partie du verset. Et c’est un encouragement supplémentaire à la bonne action et une menace encore plus grave aux conséquences du contraire. Si seulement donc les croyants s’arrêtent sur ce verset et l’analysent, dira l’Imam, ils changeront inévitablement de comportement. Ceux qui étaient dans la vertu de l’action continueront en visant davantage de vertu, alors que ceux qui étaient dans le mauvais comportement rectifieront par peur de s’enliser davantage vers la profondeur de non-retour et par chance de s’être vu tendre une perche.

Allah Est on ne peut plus clair dans les conditions de rétribution de la vertu de l’action. Quiconque accomplit une action vertueuse (V97, S16), qu’il soit homme ou femme, pourvu qu’il soit croyant (mais n’allons pas en juger, cela se passe dans le cœur et seul Allah Sait, surtout au vu de Vs 8-9, S2 !), nous lui garantissons une vie sereine et paisible ici et nous lui réservons une récompense encore meilleure (dans l’au-delà). Cela devrait suffire comme motivation à opter pour la vertu de l’action qu’elle rapporte doublement ici et là-bas. Et si on examine comme nous y invite Cheikh Atqàny le vocabulaire de l’action vertueuse (Al ‘amal Aç-çàlih) dans le Qur’ân, nous serions étonnés de sa prolifération dans le texte Qur’ânique (plus de 50 fois), et ouvrant toutes les portes de convoitise du bien et du beau, ici et dans l’au-delà. Quelques exemples : Ceux-là ne subissent ni peur, ni crainte, ni angoisse, ni inquiétude (V277, S2); Ceux-là se réjouiront de la promesse de leur Seigneur (V122, S4), ceux-là puisent de la force de leur Foi la guidance de leur Seigneur (V9, S10) ; Apaises les du paradis que Je leur ai réservé avec des ressources infinies et à la carte (V25, S2), Ceux-là bénéficieront de la part de Dieu un Amour Divin (V96, S19)…mais le sommet de toute cette chaîne de récompense, c’est le droit d’entrée dans le club des vertueux (V9, S29).

Car en fait la convoitise du croyant culmine en un seul statut, d’entrer dans le cercle privilégié des vertueux et la vertu de l’action y conduit selon la promesse d’Allah. L’Imam de faire remarquer qu’il ne s’agit nullement d’un objectif Everestique, qui est réservé à une élite uniquement ou impossible d’atteindre. Le domaine de définition d’une telle entreprise est aussi large que l’humanité ou la création. La vertu de l’action en soi est déjà une récompense pour son auteur d’agir ainsi dans son environnement pour inspirer le bien, décourager la perversion et le mal, transpirer le bonheur, véhiculer la bonne humeur, bref être un vecteur de vertu et de bonheur, mais en plus, en étant constant là-dans (et c’est là le défi, car il ne s’agit pas d’actes anecdotiques, épars, à une fréquence de un par mois !!!), on s’ouvre les portes des vertueux. Mon Maître Papa Khalifa lors de ses sessions de Tafsîr pendant le Ramdam, chaque fois qu’il s’arrête sur ce terme des Vertueux, faisait remarquer que la conclusion de Dieu dans son éloge de l’excellence partout dans les récits est de dire Innahû minç-çàlihîn… il fait partie du club des vertueux…évertuez-vous à en faire partie ajoutait-il !

Nous sommes donc à y prêter attention embarqués dans une spirale vertueuse qui se nourrit de sa propre matière et qui propulse ses adeptes sur des orbites encore supérieures, car si la constance dans la vertu de l’action ouvre comme dans une spirale logarithmique les portes du club tant convoité des Vertueux, l’appartenance à ce club ouvre le summum des convoitises…la complicité avec Dieu (V22, S42). Et c’est un raisonnement purement mathématique qu’il use ici. Ceux qui obtiennent de Dieu tout ce qu’ils veulent, ce sont Ses alliés (Awliyà) et ce statu d’allié de Dieu (Walliy) est donc accessible à tous, puisque le chemin est bien indiqué, mais il commence par la constance dans la vertu de l’action. Or poursuit-il à l’image du raisonnement de Mu’àz – c’est Allah qui Déclare que ceux qui ont atteint ce statut ont atteint la Faveur absolue (conclusion du V22, S42), la félicité évidente (V30, S45) et la félicité majestueuse, (V10, S85) - Et c’est là où la technique de cascade du Qur’ân fait des merveilles dans l’absolue harmonie des termes. La piété, la faveur absolue, la vertu, la complicité de Dieu se retrouvent ensemble dans ces raisonnements voulant simplement dire une chose…si vous prenez un bout de vertu et qu’elle quel soit entre les milliers qui s’offrent à nous – bonne parole, aide discrète à nécessiteux, élégance envers les parents et la famille, visite aux malades, bon exemple, éducation de sa famille, soins aux siens, partage de ressources, bonne entente avec le voisinage, protection de l’environnement et des espèces, respect des autres et de leur droit à la différence, discrétion et protection du secret sur les affaires des autres, etc. et si vous la poursuivez, elle vous conduira au summum des convoitises…CQFD.

Je n’aurais malheureusement pas assez d’espace pour continuer ce magnifique prêche, mais voici quelques illustrations puisées du Qur’ân de ce que la vertu de l’action peut produire

L’héritage de ce garçon que Allah a sauvegardé à son insu, il le doit à un père qui était cité dans la vertu de l’action (V82, S18)

La sortie de crise des compagnons de la grotte, ils la doivent à une série d’actions vertueuses, mais attention, accomplies pour la face de Dieu uniquement pas pour espérer demain une récompense ou sortie de crise comme dans leur cas précis.

Ceux qui restent dans la vertu de l’action et qui en plus interagissent dans la transparence et dans la persévérance sont indemnes des crises modernes (S103) !

Le seul argument des châtiés le jour du jugement dernier, ce sera de demander à Allah de les Retourner sur terre pour qu’ils s’embarquent dans la vertu de l’Action (V100, S23). Ils ne citeront ni avoir, ni famille, ni héritage, juste le regret de n’avoir pas été dans la vertu de l’action et l’engagement, s’ils bénéficient d’une 2ème chance, d’adhérer à la vertu de l’action…

Seulement, il n’y aura pas de 2ème chance et nous avons toutes les capacités et les dispositions de ne pas faire un mauvais choix et Allah donc nous Avertit en nous rappelant de ne pas nous attacher à familles, avoirs, matérialité au point d’être détourné de son Zikr (Evocation, Religion, Qur’ân,)…et Il Enchaîne en ces termes…Choisissez la vertu de l’action avant que n’intervienne la mort et que certains d’entre vous se retrouveront à dire – Seigneur, m’Accorderez-Tu une rallonge même courte pour que je puisse donner le Sadaqa et que j’adopte la vertu de l’action - mais Conclut Allah, les âmes ne peuvent être prolongées lorsqu’elles arrivent à terme, et surtout que Allah Est Si au courant de ce que vous avez fait (Vs 9-11, S63), c'est-à-dire ce que vous préfériez de perversion, de déviance et de collusion avec Satan au lieu de la vertu de l’action.

Qu’Allah Forge notre cœur dans la Vertu d’intention et qu’elle soit le moteur d’une action vertueuse, fructueuse, productive, utile, mais surtout agréée par Lui…(V15, S46), afin que cela se propage dans les générations de fils en petit-fils et que nous soyons tous cités dans cet exemple du V82, de la S18 au bénéfice de nos descendants.

Best Zyars et encore une fois désolé de ce texte très au premier degré…et donc avec de possibles fautes ou erreurs de langage, grammaire, syntaxe ou simplement de vocabulaire.

Par Al Amine Kebe
Vendredi 28 Novembre 2014

Cet Article a été lu plus de 283 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :