contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 3 Rajab 1438 - 31 Mars 2017 - Ni Tort, ni Préjudice - Socle de tout Code de Conduite


Cet Article a été lu plus de 1744 fois




Direct du Min’bar – Vendredi 3 Rajab 1438 - 31 Mars 2017 - Ni Tort, ni Préjudice - Socle de tout Code de Conduite
Ni Tort, ni Préjudice - Socle de tout Code de Conduite
A Makkah Al Mukarramah, Imam Shaix Al Ghamdi a rappelé l’importance dans l’exercice des devoirs et droits, de veiller conformément à la recommandation du Prophète à ne commettre aucun tort, aucune injustice, aucun mal, mais aussi à ne laisser traîner aucun acte qui puisse impacter dommages, impact négatif ou nocif à quelque composante que ce soit de la création. Il a surtout rappelé l’impératif pour chacun de veiller à ce que le droit à la vie, le droit à la quête licite et légitime de biens, le droit à l’honneur, le droit à l’exercice libre du culte et le droit à l’exercice libre de l’esprit et de l’intellect soient préservés, protégés, sauvegardés pour chacun et pour tous. Veiller à protéger la communauté dans ses composantes et dans son intégralité, car Allah Veille sur ceux qui veillent sur la communauté. Pourvu que cette responsabilité ne souffre d’aucune discrimination, d’aucun tort, d’aucun préjudice, qu’il soit commis ou subi. Or, cette responsabilité incombe à tous, mais ceux qui détiennent des pouvoirs délégués par le truchement du mandat électif doivent encore veiller plus que quiconque à ne pas trahir la souveraineté du peuple (V27, S8) et donc trahir Allah et son Prophète, car ils ont prêté serment ou juré !

La voie de Dieu – Sharî’a est si claire, si bien tracée, avec des panneaux signalétiques visibles, explicites et aussi éloquents. Elle inclut toutes les orientations utiles pour tous les humains, sous toutes les tropiques, dans toutes les circonstances du passé, du présent et du futur, fondées sur la valeur fondamentale de la conscience de l’Unicité de Dieu. Allah a bien Affirmé le jour de ‘Arafa lors du Hajj de démonstration par le Prophète (il y’ a 1429 ans) que ce jour témoigne la complétude pour nous des préceptes du culte, du parachèvement de Ses Bénédictions en notre faveur et surtout de l’érection de l’Islam comme Religion. Voilà qui confère à sa Voie une solidité de tous les temps, face à toutes les attaques et tentatives d’infiltration (V1, S18). Ils veulent éteindre la lumière du jour par le souffle de leur bouche, quel vain effort (V31, S9) ! L’auteur de ce code est Celui qui Seul Sait, alors que nous, nous ne savons rien (fin V66, S3). Lui Sait ce qui s’est passé, avant, comment se passera ce qui est en train de s’écrire, et ce qu’il adviendra de l’inattendu et de l’attendu. Il Est donc dans toutes les qualités d’indiquer un code de conduite infaillible.

Et dans les termes explicites de ce code, il y a le quoi (les actes d’adoration comme la Salât, le Zakàt, le Hajj), il y a le comment (pureté, les conditions du Ramadan et les pratiques de la Salât, ainsi que les manâsiks du Hajj), il y’a le quand (calendrier et horaire), il y’a moins de pourquoi, mais il y a plus de ‘à quelles fins ?’ - et c’est pour instaurer la paix sociale, la sérénité des cœurs, la tranquillité des esprits et éviter donc tort et injustice, préjudice et dommage, triche et falsification. C'est ainsi que commerce est licite, mais usure est interdit (V275, S2). Voilà pourquoi Il Appelle à la construction de l’utile et Met en garde contre la détérioration des acquis fondamentaux (V90, S16). Le Code de Dieu Met au-devant la prévention des conflits à la résolution des guerres, il réfère l’anticipation des difficultés à la survenue des crises. Il œuvre dans ce sens entre les deux en cherchant l’équité (V29, S7) – œuvrer pour le bien, tout bien, prévenir le mal, tout mal.

Abû Sa’îd al Khudarry a rapporté que lorsque la question fut posée au Prophète – de quelle méthode user dans les transactions, il a répondu ni tort, ni préjudice. Autrement, les parties contractuelles doivent ensemble œuvrer pour un gagnant-gagnant et non pour un gagnant-perdant ou un perdant-gagnant ou encore perdant-perdant. La responsabilité humaine part du double acte d’ordonner le bien et d’interdire le mal (V70, S9). Tel est l’ADN de la mission du prophète explicitement détaillé dans le V157 de la S7. Aucun sujet n’est en dehors de ce périmètre, car tout ce qui contribue à l’utilité sociale est encouragé, et tout ce qui porte préjudice à quelque composante de la création, y compris l’environnement est interdite.

C’est ainsi que les pratiques comme le tabagisme ont connu des évolutions sociales diverses, tout comme à l’époque du prophète la consommation de boissons enivrantes. Allah a procédé progressivement à son interdiction (V43, S4) jusqu’à ce que la conscience collective se la représente comme répréhensible (V219, S2). De même jusque dans les années 1980, il était accepté de fumer dans un avion ou dans la salle du conseil des ministres. Aujourd’hui, nul n’ose même y penser et le tabac est banni de tous les lieux publics alors que les mosquées avaient anticipé pareille interdiction, à travers la formule d’Allah– rendre licite le pur et interdire le préjudiciable - contenue dans le V157 précité.

Aujourd'hui aussi, il est tout aussi bizarre de consommer du junk food, des sodas, d’ajouter autant de morceaux de sucre dans son thé ou café, ou de consommer tant de kgs de viande rouge, puisque le préjudice que ces produits provoquent sur la santé humaine n’était pas suffisamment connu jusqu’à récemment. Tant de domaines de connaissance qui se sont élargies au cholestérol, à l’impact du sel, à la triche des produits alimentaires industriels avec des colorants, des produits chimiques qui simulent le naturel, au poison de la graisse qu’avait pourtant chanté Imam Busairy - et qui détruisent à petit feu ce que la nature a si merveilleusement construit.

Il est de notre responsabilité d’identifier constamment ces ‘préjudiciables’ et de les ajouter à la liste des interdits, simplement parce qu’ils gonflent le lot des causeurs de tort, de dommage et d’injustice et tombent sous le couperet de la recommandation du Prophète – Là darara, wa là diràra. D’autant que souligne l’Imam cette formulation couvre aussi bien ce qui est intentionné que ce qui ne l’est pas. N’est-ce pas Allah Défend les hommes (mâles) de ne pas porter préjudice à leur femmes même sans en intentionner l’impact négatif (V6, S65) ? N’est-ce pas le Prophète avait invité à enlever les obstacles du chemin comme acte civique ? Voilà qui élève donc en obligation l’anticipation de tout préjudice, intentionnel ou non, et qui pourrait impacter sur la société et ses composantes y compris l’environnement.

C’est dans le même lot d’interdits ajoute l’Imam que rentrent le mensonge, la jalousie, la calomnie, la triche, la falsification, l’envie, la rancœur, envers qui que ce soit, puisque chacune de ces expressions produit tort, préjudice et mal à l’émetteur comme au destinataire ! Quiconque s’attaque à un croyant, Allah l‘Attaquera, quiconque égratigne un croyant, Allah ne l’Epargnera pas ! Quiconque dévoile le caché pour tenter de vilipender son voisin ou son semblable, Allah le Vilipendera encore pire ! La réciproque étant vraie par ailleurs, c’est une invite à accumuler tant de bénédictions par l’expression du bien envers les autres composantes de la création et envers nos semblables. Tout ce qui est semé sera récolté, si c’est du bien, tant mieux, si c’est du mal, tant pis (Vs 7-8, S99).

Ne soyons pas impressionnés par les acrobaties des ignorants (V50, S5), alors que Dieu a tracé un chemin clair et limpide. Quelle manière de juger que d’ignorer le code de Dieu ou prétendre faire plus sage! Le code de Dieu traite de l’individu dans toutes ses dimensions – esprit, cœur, âme, physique, intellect, conscience et émotion, il traite ensuite de la famille et de ses composantes, homme, femme, enfants, il traite de la société et des communautés qui la composent, il traite de l’environnement, mais il traite surtout de l’autre monde, en anticipant ce à quoi on peut s’attendre à partir de notre comportement ici. Attention à ceux qui falsifient les codes et confondent statut et délégation pour faire tort, inévitablement, ils le regretteront (Vs 26-27, S17) aux côtés de leur allié de Satan.

Que tout le monde soit animé d’un esprit positif, que nul ne triche, ne porte tort, que le rapporteur comme le juge soit juste (V282, S2), si vous agissez en injustes, Allah vous châtiera. Le meilleur baromètre du comportement social est dans l’auto-application. Ce que tu ne voudrais pas qu’il te soit appliqué, sois assez futé pour savoir que les autres aussi ne le veulent pas pour eux-mêmes. Si tu ne veux pas que ta sœur, ta femme, ta tante soit victime de calomnie, épargnes de calomnie la sœur, la femme, la tante de tout le monde. Le Prophète avait averti de ne pas insulter nos propres parents, et les compagnons étonnés se sont interrogés comment peut-on insulter ses propres parents ? Il a ajouté si vous insultez les parents d’autrui, vous ouvrez la voie à la réplique sur vos propres parents et vous serez responsables. Allah aussi Met en garde de ne pas offrir pareille opportunités à ses détracteurs (V108, S6).
C’est donc si simple de bien vivre, il suffit d’intentionner que du bien envers tous, d’agir qu’en bien, penser qu’en bien, contribuer qu’en bien, parler qu’en bien et stopper tout élan contraire au bien avec toutefois sagesse délicatesse (V125, S16).

Best Zyars en ce mois sacré du Rajab, le mois d’Allah et il de notoriété que c’est une énorme occasion d’accumuler les bonus et d’éviter les malus. Le prophète commençait la préparation du Ramadan dès l’entame du Rajab…A vos compteurs, nous sommes à 8 fois 7 jours, soit juste huit semaines du début tant attendu du Ramadan. Allàhumma Bàrik la nà fî Rajab wa fî Sha’bàn wa ballighnà Ramadan comme disait-il, ç’AwS.

Al Amin

Asfiyahi.Org
Vendredi 31 Mars 2017

Cet Article a été lu plus de 1744 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :