contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min' bar - de la Mosquée de la Fondation Culturelle Islamique de Genève Iblîs, son Serment et sa stratégie d’allier l’espèce humaine contre Allah.


Cet Article a été lu plus de 637 fois


L’Imâm de Makkah As-Sudaïs dans sa prêche de ce midi s’étonne du paradoxe de la communauté Musulmane – avec un héritage si riche de lumière et de divinité, avec un Leader au sommet de la pyramide des valeurs, le Prophète Muhammad, avec le Qur’ân comme Guide, avec l’histoire que cette Nation a entre Makkah, les voies du ciel (S.17), Médine et Makkah (S.48)…et pourtant qui ne décolle pas, ou plutôt ne colle pas aux attentes de ses promesses. Il s’est ému de ce que nous ayons choisi la mauvaise voie, noyés que nous sommes dans des querelles futiles de personnes , de pouvoir, de politique, de camp, d’alliés…et s’interroge sur notre capacité à sortir de ce sommeil trop long que Ahmed Shawqi décrit à la fin de Ilà ‘arafàtil-Làh (ka ashàbi kahfîn fii ‘amîqi subàti)



Direct du Min' bar - de la Mosquée de la Fondation Culturelle Islamique de Genève   Iblîs, son Serment et sa stratégie d’allier l’espèce humaine contre Allah.
Cheikh Aymàni – cet Imam Egyptien visiteur de Genève - a fait écho à l’interrogation de Imâm Sudaïs dans sa prêche plus que jamais actuel sur Satan et de ses portes d’influence de l’espèce humaine. Iblîs rappela-t-il a une liberté indéfinie négociée et obtenue d’Allah (V.15, S.7) de dévier les descendants d’Adam après avoir amené ce dernier à fauter au Paradis (endroit où par principe on ne devrait pas pêcher !). Iblîs s’est mis au carrefour des conquêtes de l’espèce humaine et a posé ses pièges insoupçonnables et souvent presqu’impossibles à déminer. L’Imam a cité quatre voies utilisés par Iblîs – (i) la peur des autres, (ii) l’orgueil, (iii) le souci de la matérialité, et (iv) le suivisme des passions. Cheikh Al Hadj Malick dans Taysîr se protège derrière son Seigneur (Yallahu) pour échapper à tous ces 4 en une seule formule – A-‘ûzu bil-Làhi min khawfil anàmi wa min ridan ânin-Nafsi, heumir-Rizqi...Yallàhu

Iblîs a nourri depuis la création de notre ancêtre Adam une jalousie et une haine qu’il n’a cessé d’exprimer crescendo, et ce sur tout descendant d’Adam depuis la naissance – Le Prophète S’AwS a enseigné qu’excepté Sayyidatuna Maryam et son fils le Prophète Îsà (V.36, S.3) tout nouveau-né est attaqué par Iblîs dès le jour de sa naissance, qui lui colle un gâche du corps et de l’esprit, et qui ne le quittera que s’il rend l‘âme, avec pour mission un matraquage incessant dans toutes les directions et par tout moyen jusqu’à ce qu’il cède et devient allié de Satan. Allah n’a-t-il pas solennellement rappelé le statut d’ennemi juré et publique de Satan envers nous (V.6, S.35) avant de nous mettre en garde de le considérer comme tel. L’Imam de rappeler que le statut d’ennemi que Iblîs revendique à l’endroit de l’espèce humaine date du monde pré-existentiel, et découle de son orgueil (de ne pas se prosterner pour un nouveau venu !) et son envie (d’être celui pour qui Allah ordonnerait aux anges de se prosterner). Et ces deux virus l’ont amené, malgré son héritage remarquable d’avoir glorifié Allah pendant tant de millénaires dans chaque cm de terre et de ciel, à dévier lui-même de la Voie. Le Prophète Muhammad et Seydinà Djibril ont eu peur d’avoir une fin pareille, qu’est-il de nous ! Comme quoi quel que soit le volume de nos pratiques, la longévité et la sincérité de notre obéissance à Allah, la seconde où orgueil et envie habitent notre cœur, nous basculons dans le camp de Iblîs sans le savoir. Et c’est pourquoi le Prophète avait mis en garde contre ces deux virus qui ont emporté les peuples avant nous dans une persistante épidémie dévastatrice de corps et d’esprit, car ils sont purement Sataniques et nullement humains.

Et l’Imam de décrire le culot de Iblîs à poser sa stratégie et argumenter le pourquoi de sa rébellion. Devrais-je me prosterner dira-t-il à Allah pour quelqu’un que Tu as créé de l’argile, alors que Tu m’as créé du feu Ne vois-tu pas cet énergumène que Tu as honoré au lieu de moi, si tu m’accordes un sursis, je jure par Ta Puissance que je les dévierai tous avec ses descendants, excepté une petite catégorie (V.62,S.17). Et Allah lui accorda le sursis pour lui démontrer aussi que l’issue des évènements ne dépend pas des manigances de Satan (V.76, S.4) mais de la Volonté et de la seule volonté Divine. Iblîs tire donc une partie de sa Force de ce sursis qui lui donne une capacité d’intervention jusqu’à la fin de monde et il ne s’est pas gêné pour l’exercer. Il a déclaré qu’il nous surprendrait par toutes les directions, par tout voie et moyen, par devant, par derrière, par la gauche par la droite, etc. (V.17, S.7) et il obstruera les possibilité de rendre grâce à Allah, c'est-à-dire de l’adoration. Quel culot !

Le Prophète en détaillant cet assaut de Iblîs dit – par tous les moyens, Satan tentera de décourager le croyant. (i) A ceux qui veulent se soumettre à Allah par le rejet du polythéisme, il dira - Vas-tu abandonner la religion de tes ancêtres, quelle traitrise ! S’il échoue à ce niveau et que le croyant après soumission envisage la Hijra, il lui dira – maintenant, tu abandonnes la terre de tes ancêtres, c’est encore pire traitrise ! Et s’il échoue et que le croyant envisage la Jihàd, il lui dira maintenant tu abandonnes famille, enfant et enfant et tu es prêt à sacrifier ton âme, c’est le sommet de la traitrise ! Il exercera donc son plan à tout prix, en tentant ceux qui sont déjà convaincus de rebrousser chemin, en tentant de retourner à l’incrédulité les croyants, de remettre les pratiquants de l’unicité d’Allah dans le polythéisme dégradant et abject, en déviant dans les pénombres ceux qui ont opté pour la droiture éclairée. Et l’Imam de donner un exemple concret de son modus opérandi à travers les portes successives qu’il utilise – innovation dans la religion, orgueil, envie et haine, pêchés mineurs, péchés capitaux, verbiage et médisance contre les autres, extinction de lumière de la Foi…Puisque rappela l’Imâm, il est endurant, stratége, et ne se lasse jamais. Il prendra donc pas à pas jusqu’à ce que sa cible soit atteinte. Allah d’ailleurs est très explicite à nous exhorter de ne pas le suivre dans cette méthode du pas à pas (V.21, S.24) qui conduit à rallier son camp, soit de devenir un Plaidoyer pour le mal et pour l’interdit, qu’Allah nous en préserve !

Observez dira l’Imam comment il s’y est pris pour dévier notre Ancêtre, Prophète de surcroit, doté de toutes les bénédictions et au Paradis (summum de toutes les faveurs), excepté juste un arbre dont il ne devrait s’approcher. La stratégie de Iblîs, c’est de prendre l’humain par où Allah interdit ! Il s’est rebellé contre Allah et voulut entraîner Adam dans cette rébellion (V.21-22, S.7). Allah relate au détail près sa stratégie de jurer (qasama) sur Allah sans pourtant dire la vérité. Il est dit que le prophète Adam retint après l’épreuve qu’il n’aurait jamais crû qu’il était possible de jurer et de ne pas dire la vérité. Le Qur’ân insiste sur le was-wasa (doute satanique à l’opposé du doute Abrahamique ou cartésien) qui a conduit le Prophète Adam à désobéir Allah – c'est-à-dire exactement ce que Iblîs voulait, soit entraîner dans sa désobéissance l’espèce humaine (dans la tradition wolof, il est dit que le babouin qui s’est brûlé le derrière cherche semblable !). Le résultat come insiste le Qur’ân est que les parties intimes qui étaient censées être sous la protection du voile (sutureu) ont été subitement dévoilées – li yubdiya lahumà – et tout ce qui était censé être caché ou dissimulé avec, en particulier les mauvaises actions (saw-àtihimà)…voilà donc l’énorme victoire de Satan sur Adam et ses descendants, il leur dévoile leur mal…qu’ils voulurent cacher.

Et c’est ainsi donc que Iblîs en influençant nos ancêtres – Adam et Hawa – et malgré l’entêtement de Adam (qui ne céda pas à Iblîs, mais à sa femme qui elle était sous influence de Iblîs) – a réussi à trouver une brèche béante en nous – ce que nous cachons (de vilain) à commencer par une partie de notre corps. Et dans cette méthode méticuleuse presque infaillible (V.22, S.14), l’Imam cita en plus de ses instruments naturels - orgueil – envie - jalousie, sexe opposé, biens et tentations matérielles – d’autres opportunités par lesquelles Iblîs tente très souvent d’ouvrir une brèche, avec la conviction de ne jamais échouer. Il s’agit de la cohésion de la famille, socle de base de la communauté, et de la fraternité dans la foi. Au sein de la famille, il tente de briser le lien naturel entre les éléments en introduisant toute sorte de prétexte – social, matériel, émotionnel, incompatibilité d’humeur, etc. Et pourtant Allah cite la beauté de la famille reposant sur l’Amour et sur la tendresse (V.21, S.30) comme parmi ses bénédictions, dont il invite à cultiver pour acquérir la sérénité à l’abri de Satan et de ses manigances. Au sein de la fraternité naturelle entre les croyants, il commence par insuffler ses doutes sataniques et faire naître la suspicion les uns envers les autres. A la place de la confiance mutuelle, survient la méfiance, à la solidarité, se substitue la cupidité et la concentration sur soi…au point que chacun, au lieu de se préoccuper en bien des autres, cherche plutôt la petite bête et collecte les dérapages et les fautes des autres prêt à un déballage médiatique. Voici comment Satan opère et Allah met en garde que ses serviteurs doivent faire prévaloir la fraternité et non la zizanie, la solidarité et non la division, l’appréhension positive et non la suspicion, le pardon et non la violence, le sacrifice de soi et non l’orgueil, (V.11-12, S.49). Dis à mes serviteurs que Satan tente de semer la zizanie entre eux…(V.53, S.17), cette méthode est certainement celle qu’elle préfère, puisqu’il aurait répondu à ses ouailles que Allah lui a opposé son Pardon à l’espèce humaine tant que la formule du Istighfâr est prononcée (V.33, S.8), mais lorsque les croyants sont divisés, lorsqu’ils ne sont pas unis sur la Voie d’Allah, au lieu de source de miséricorde, ils s’autodétruisent (V.46, S.8) et deviennent germe de leur propre division, dispersion et diversion, aux antipodes de la miséricorde d’Allah…voilà pourquoi Satan ne considère pas grave les fautes et pêchés des humains, mais met tout en œuvre pour semer la zizanie dans les groupes de Foi et de vertu. Il faut disait un Imam ne pas lui autoriser la brèche pour.

Je vous assure que je n’ai pas commenté la moitié de cette prêche intense sur Satan, mais l’espace que je m’autorise est déjà rempli.

Qu’Allah nous préserve de Satan, de Iblîs, de ses Alliés Sataniques et Humains, de toute brèche qu’ils tentent envers nous et qu’Allah nous Inspire à rester dans la Bénédiction de lui vouer Adoration, Unicité, Soumission, Sincérité et Recours absolu et inconditionnel (S.1) et qu’il l’Agrée.

Best Zyars
Al Amine

Par Al Amine Kébé, Président de la Hadara Tijâny de Genève
Vendredi 5 Avril 2013

Cet Article a été lu plus de 637 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Ada Cisse le 07/04/2013 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As Salamoualeyekoum .
Gnou wakh Amine
Merci pour tout ces prêches .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :