Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




EDUCATION ISLAMIQUE : Les recommandations de Seyyidouna Loqmân (As) à son fils.


Cet Article a été lu plus de 6051 fois


La sourate 31 du Saint-Coran dénommée "sourate Loqman" concentre le plus de versets relatifs à l'éducation des enfants,d'après le nom d'un Sage des temps anciens, descendant d'Abraham , Cette sourate nous rapporte donc l'enseignement que Loqman dispensait à son fils. Ces recommandations de Sayyiduna Loqman à son fils interpelle la jeunesse sur le respect dû aux deux parents , le comportement de l'individu vis à vis de la société, la façon de parler, la patience dans toutes entreprises....Voici un bref exposé sur la vie de Loqman (AS)



EDUCATION ISLAMIQUE : Les recommandations de Seyyidouna Loqmân (As) à son fils.
Qui était Loqmân?
Loqmân Ben Ba'oura ben Nahour ben Tarekh, ce dernier étant Azar, le père d'Ibrahim ('Aleyhi Salem). Telle est la génération établie par Mohammed Ben Ishâq.

Ibn 'Abbas a dit : "c'était un esclave abyssin, menuisier"
Ibn kathir a dit: "c'était un juge des fils d'Israel, à l'époque de Daoud 'Aleyhi Salem)"

Nous savons que Loqmân faisait partie des noirs d'Égypte, qu'il avait les lèvres épaisses, et que Dieu le gratifia de la sagesse et qu'il ne lui donna pas la prophétie.
nous savons aussi de lui que c'était un homme silencieux, méditatif, doué d'un très grand jugement. Il n'a guère dormi le jour et nul ne le vit jamais cracher. il ne toussait pas vainement, ne faisait pas de gestes inconsidérés, ne riait pas et ne répétait pas une seconde fois ses paroles, sauf si quelqu'un lui demandait de répéter une sagesse qu'il avait formulée.

Ibn Kathir a dit: " c'était un homme vertueux, multipliant les actes d'adoration, s'exprimant avec une grande éloquence et dont la sagesse était considérable"

L'auteur de Roûh al-Bayân a déclaré quant à lui : " c'était un esclave dont la réflexion était fréquente et la foi excellente. Il aimait Dieu qui l'aima donc et le gratifia de la sagesse. Celle-ci se définit en outre par l'exactitude dans les paroles, le bon jugement dans l'esprit et le bon geste dans les actes obligatoires. S'il parlait, il s'exprimait par la sagesse; s'il réflechissait, il pensait par celle-ci et s'il bougeait, il le faisait avec elle"

Khâled al-Rab'i a déclaré: " Loqmân était un esclave abyssin, menuisier. Son maître lui demanda un jour : "Saigne pour nous ce mouton! Ce qu'il fit. Le maître dit ensuite : "choisis dans l'animal ses deux meilleures parties. Loqmân prit alors la langue et le coeur. " extrais-en maintenant ses deux plus mauvaises parties! Loqmân prit alors la langue et le coeur. Son maître étonné lui dit :"Je t'ai ordonné d'en extraire les deux meilleurs morceaux et tu as choisi ces deux-là, puis je t'ai demandé d'en extraire les deux plus mauvais et tu as pris ces deux-là!
-iI n'y a pas meilleur que ces deux-là lorsqu'elles s'amendent et pas plus mauvaises lorsqu'elles sont corrompues" ( Tafsir Ibn kathir",...)

Ibn Kathir a déclaré : "Abou Dardâ évoqua un jour Loqmân Le sage et dit "Ce qui lui fut donné ne résulta pas de la famille, des biens, de la position sociale ou d'aptitudes particulières. Il fut cependant un homme vaillant. Loqmân qui s'était marié eut des enfants qui moururent, mais il ne pleura pas alors. Il rendait visite aux rois pour observer, réfléchir et tirer des leçons. De cela lui fut donné ce qu'il eut comme sagesse"

On a dit que son fils était non-croyant. C'est pourquoi il l'enjoignait de ne pas associer un autre objet d'adoration avec Dieu. Il ne cessa de l'exhorter , jusqu'à ce qu'il devint musulman. On a évoqué la même chose pour sa femme : il ne cessa de l'appeler à l'adoration de Dieu, jusqu'à ce qu'elle adhéra à l'Islam.

On affirme que la tombe de Sayidna Loqmân le Sage se trouve dans le village de Sarafand, en hauteur de la ville de Ramallah, en Palestine. Sa tombe est un lieu célèbre que l'on visite.



Loqmân dans Le Saint Coran

EDUCATION ISLAMIQUE : Les recommandations de Seyyidouna Loqmân (As) à son fils.
" Nous avons donné à loqmân la sagesse : remercie Dieu. Celui qui remercie, remercie au bénéfice de sa personne et celui qui renie (saura que) Dieu est riche et glorifié. Et (rappelle) lorsque Loqmân dit à son fils, alors qu'il l'exhortait : mon fils! n'associe rien avec Dieu : le polythéisme est une immense injustice" (Sourate 31, versets 12-13)

verset 16 : Ô mon enfant, fût-ce le poids d'un grain de moutarde, au fond d'un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir. Allah est infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur.

commentaires :

Le fils de Loqman dit à son père :

« Si je commets un péché à l'insu de tout le monde, comment Allah le saurait-Il ? »,

et Loqman de répondre : « Ô mon fils, même s'il s'agit du poids d'un grain de moutarde et que cela fût caché dans un rocher, ou dans le cieux, ou sur la terre, bref n'importe où, Allah le fera venir pour en demander compte à son auteur. Allah est subtil en le faisant sortir et bien informé de son endroit ».


***

verset 17 : Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise !

commentaires : « Ô mon fils, acquitte-toi de la prière, ordonne le bien, déconseille le mal et supporte avec patience ce qui t'arrive à cause de ces recommandations. Telle est la résolution qu'il faut observer dans toute entreprise ».

***

verset 18 : Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne marche pas sur la terre avec arrogance: car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole.

commentaires : « Ne détourne pas ton visage des hommes par orgueil, ne foule pas la terre avec ostentation, car Allah n'aime pas l'infatué plein de gloriole ».
]b

Asfiyahi.Org
Vendredi 7 Décembre 2012

Cet Article a été lu plus de 6051 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :