contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



« EL HADJ MALICK SY, PRECURSEUR DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET LA COMMUNICATION (NTIC) AU SERVICE DE L’ISLAM »


Cet Article a été lu plus de 3344 fois


El Hadj Malick Sy était très attentif aux problèmes de son temps. Celui dont Paul Marty disait : « ce marabout doit être à l’heure actuelle le Cheikh le plus important et le plus instruit de la colonie comme il en est le plus lettré et le plus sympathique », admit une Fatwa révolutionnaire : l’introduction des Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication (NTIC) au service de l’Islam.



« EL HADJ MALICK SY, PRECURSEUR DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET LA COMMUNICATION (NTIC) AU SERVICE DE L’ISLAM »
Une grande controverse était soulevée du temps d’El hadj Malick Sy : il s’agissait pour les musulmans de savoir si la charia validait l’information par la télégraphie pour annoncer le début ou la fin du Ramadan, comme c’est le cas de nos jours avec les avis et communiqués diffusés par la radio et la télévision.

El Hadj Malick Sy s’étonna que ceux qui prétendent détenir le savoir réfutent la validité du Jeûne dont le début est annoncé par la télégraphie (As sawm bi silk télégraphi). Or estime t’il, la télégraphie est plus fiable que la coutume Mahrébine qui consistait à signaler l’apparition du croissant lunaire par des tirs de « baaruds » (fusils) ou par l’éclairage de crêtes des montagnes à la veille de Ramadan, la même coutume, c’est à dire le tire des « baaruds » est également fiable au regard du rite Malikite. Car d’après Khalil, « l’obligation de jeûner devient générale quand l’annonce a été divulguée par deux témoins intègres (adl) ou si la lune a été vue par un nombre de gens non-adls, mais de façon, telle qu’ils n’ont pût se mettre d’un commun accord pour mentir » {1}.

La question du « jeûne annoncé par télégraphie » a été soumise au Fatwa des Ulémas de Shâm (Syrie actuelle) au 13éme siècle de l’Hégire, et ils y apportèrent des solutions divergentes. Certains avaient décidé que le « jeûne annoncé par télégraphie » était parfaitement légal. D’autres rétorquèrent que les musulmans ne pouvaient légalement se contenter de la télégraphie pour entamer le jeûne du mois béni de Ramadan. Le Mufti du Caire Cheikh Elysh a également été saisi de la question, d’après la Kifâya {2} et il reconnut que le « jeûne annoncé par télégraphie » était valable, parce qu’il a été consacré par les sultans qui avaient investi beaucoup de moyens dans la télégraphie en vue de faciliter la diffusion des informations intéressant les musulmans.

El Hadj Malick Sy a adopté la méthode du Kiyas pour soutenir la thèse de la validité du « jeûne annoncé par télégraphie ». Le Kiyas, rappelons-le, est le principe de l’analogie qui consiste à rapprocher le nouveau cas en litige d’un cas ancien analogue.
Le cas ancien consiste en la coutume des tirs des « baruds » et en l’éclairage des sommets des montagnes. Tandis que le nouveau cas, l’objet de la comparaison, est l’utilisation de la télégraphie en tant que moyen d’information et de communication.


TELEGRAPHE UTILISE A L'EPOQUE
TELEGRAPHE UTILISE A L'EPOQUE
Ce qui compte dans la télégraphie selon El Hadj Malick Sy reste la Foi de son utilisateur, c'est-à-dire la personne qui donne l’information. Cette personne doit être un musulman connu et intègre.
« On ne tiendra pas compte de l’origine du savant qui a inventé la télégraphie, car l’Islam n’est pas contre le progrès et la science ».

« Que l’on médite par exemples les innovations combien positives introduites dans l’Islam comme les nouvelles formes d’écritures coraniques et l’imprimerie qui ont beaucoup contribué à la préservation de Saint-Coran ». {3}

On peut donc dire sans risque de se tromper qu’El hadj Malick Sy fut un vrai précurseur de l’utilisation des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication (NTIC) dans l’Islam. S’il avait vécu notre époque, il aurait certainement admis « le jeûne annoncé par la radio et la télévision ».

{1} : voir traduction d l’abrégé de Khalil par S.Bousquet (H). ch IV p.9.
{2}Kifâyatou Râghibîn fî sharia (Droit Musulman) d’El hadj Malick Sy.
{3} Kifâyatou Râghibin ch XII P132

EXTRAIT DE : EL HADJ MALICK SY, UNE APPROCHE VISIONNAIRE DE L’ISLAM ET DE SON TEMPS.
Communication sur la Jurisprudence Malikite d’El hadj Malick Sy : Méthodologie et Fatwas Par Mr Seydou Diouf Docteur en Droit, enseignant à la Faculté des sciences Juridiques et Politiques UCAD Dakar lors du Colloque International sur la Vie et l’œuvre d’El hadj Malick Sy 2002 CICES.

La Rédaction Asfiyahi.org et GamouTivaouane.com
Jeudi 18 Février 2010

Cet Article a été lu plus de 3344 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Pape Babacar DIOUF le 23/02/2010 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mbokou Talibé yi mangui lén di souhaiter BON GAMOU

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :