contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



En direct du Minbar - Vendredi 13– 04 Mai 2012. La Qibla – Plus qu’une orientation géographique, une direction, un sens et une norme


Cet Article a été lu plus de 715 fois




En géométrie de l’espace, un vecteur est fondamentalement défini avec trois variables (direction, sens et norme). La Qibla des croyants Ordonnée par Allah en ce mois de Cha’bàn de l’An 2 de l’Hégire à Médine il y a 1435 ans était plus qu’une orientation géographique. Elle n’a plus bougé depuis ! Cheikh Mahdy est revenu sur cet évènement du calendrier musulman et qui a fondamentalement changé le vecteur de l’adoration d’Allah pour la communauté, changement si profond – de direction géographique, de sens moral et de norme spirituelle - mais dont nous semblons ne pas suffisamment percevoir la portée ! Quels sont les enjeux de ce changement, et quels enseignements en tirer s’interroge Cheikh Mahdy à l’entame de son prêche de ce midi à Genève ?

L’ordre d’Allah est intervenu alors que le prophète semblait être inconfortable de devoir se tourner vers Jérusalem (V144, S2), symbole de la judo-chrétienté. Allah en Agréant sa demande, le satisfait d’une orientation qu’il attendait, mais n’avait pas l’autorisation, c’est de se tourner vers le Ka’ba, cette bâtisse antique qui a servi d’orientation à Adam et Ibrahim, ses deux ancêtres dans la forme et dans le fonds. Mais c’est surtout l’immuabilité de cette orientation partout où nous sommes (V149, S2) qui en constitue l’enjeu majeur pour la communauté.

L’Axiome d’Euclide, qui est un des postulats de base de l’Algèbre mathématique (4ème siècle avant Jésus) stipule dans son 5ème énoncé - Par un point donné, on peut mener une et une seule droite parallèle à une droite donnée – et trouve ainsi dans ce V149 une confirmation et une application concrète que les smart phone ont aujourd’hui simplifié dans nos application ‘Qibla’ ou Salat’. Partout où nous sommes (wa hathu mà kuntum), partout où nous nous déplaçons (wa min haythu kharajta), nul besoin de se casser la tête à rechercher la Qibla par des constructions de parallélogrammes NESO, ou par recherche du Nord magnétique avec la boussole, il suffit juste de combiner le verset 149 précité avec les propriétés de l’Axiome d’Euclide et Eurêka ! Direction, sens et Norme s’offrent ainsi à nous pour que nous puissions accomplir notre devoir d’adoration envers Allah, sans prétexte, sans faiblesse, sans délai, sans triche, partout et à tout moment !

Mais donc pourquoi la Qibla était d’abord orientée vers Jérusalem ? C’est Allah qui Détermine l’orientation, et c’est Allah qui avait Ordonné cette Qibla depuis le voyage céleste (V1, S17), mais n’est-ce pas aussi le signe avait été donné par Allah que cette Qibla allait devoir être changé (V143, S2) pour justement déterminer qui parmi les croyants allait vraiment suivre le Prophète dans l’inévitable changement de paradigme ordonné par Allah. Voilà pourquoi Dit Allah j’ai laissé perdurer cette première orientation, car Ajoute Allah, changer de direction, de sens et de norme est difficile, mais comme disait un homme politique du Sénégal des années 1980, ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est plutôt le difficile qui est le chemin. Voilà donc un premier enjeu de ce changement de direction, c’est d’identifier parmi les croyants, qui sera assez préparé à suivre le Prophète dans tous les changements qui s’annoncent – changement de résidence, de pays, de pratiques, de coutumes, d’orientation et de méthode. Qui est prêt à s’accommoder des changements ? Très peu en fait, et c’est là un des problèmes majeurs de la communauté, car le changement dans une certaine mesure est une exigence périodique !

Comment les croyants et la communauté ont reçu ce changement de paradigme ? Chacun y est allé avec son commentaire détaille l’Imam. Les juifs et chrétiens, avec qui le Prophète partage la fraternité monothéiste des livres révélés, se sont sentis frustrés que le symbole de la judéo-chrétienté (Jérusalem) soit abandonnée par les musulmans, mais se refusent à le suivre ! Quelle perte se disaient-ils ? Voilà donc tout ce qu’ils retinrent, le symbole et non la valeur de l’orientation. Pendant longtemps, la géopolitique est restée figée entre des symboles de bloc de l’Est de et bloc de l’Ouest, séparé par un mur de Berlin aux briques de honte, et le premier qui a brisé ces symboles pour restaurer les valeurs dans l’histoire moderne est l’Allemagne, et voilà qu’elle administre tant de leçons au nouveau monde et à ce nouveau millénaire – croissance, équité, inclusion, assistance aux nécessiteux, rigueur, mais humanisme et humanité. Voilà comment le Prophète avait montré la voie, restaurer les valeurs et ne pas s’arc-bouter sur les symboles. Qu’en-est-il des polythéistes alors ? Eux n’ont jamais reconnu aucune orientation, autre que leurs supposés dieux figés là où ils les ont installé ! Ils raillaient ainsi le Prophète en disant au pire, il est dans l’erreur, car si la première Qibla était la bonne, il l’aura abandonnée, et si la 2ème est la bonne, cela veut dire qu’il avait été dans l’erreur depuis le début ! Mais le prophète était averti de ne pas écouter leurs supposés arguments qu’ils prétendaient pourtant dans la plus intelligible des sciences (V145). Et les hypocrites de Médine alors, eux qui se disaient croyants, maquillaient leur actions au vu de tout le monde par une impression de conformité à l’orientation, mais se reniaient dans le fonds de leur cœur, transformé en centre de rancœur ? Ils hésitaient, oscillaient dans le doute et se posaient tellement de questions qu’ils se sont trahis lorsque les croyants ont opté sans attendre la nouvelle orientation.

Voilà la marque des croyants affirme l’Imam. C’est la fidélité au pacte, la foi aux ordres, l’attachement au leader, pourvu qu’il soit digne de son titre d’Imam. Le récit détaille que lorsqu’un des croyants a pris du prophète le verset 144, il se retrouva dans la banlieue de Médine à Qubba lors de la prière du Zuhr, et pendant que les croyants étaient sur la première Qibla (Jérusalem) et dans leur 2ème rak’a, il leur informa du changement ordonné par Allah et relayé par le Prophète, aussitôt et l’Imam s’est retourné vers le Ka’ba par fidélité à l’ordre, par foi en Allah et à ses délibérations, par suivisme au Prophète et à ses indications (V62, S24). Voilà insiste l’Imam l’ADN du croyant. Agir sans attendre, opérer les changements requis sans délai, mettre en œuvre les nouvelles orientations sans hypocrisie et promouvoir l’appréhension positive.

Le Prophète a donc fait face à tous ces groupes dans sa stratégie de réforme, et chaque groupe lui a opposé une attitude rebelle, à chaque groupe il a su apporter une réponse adéquate, qui ne compromet pas sa mission, dont la teneur doit être consolidée pour les générations à venir, afin que nul ne se perde dans son orientation, dans sa quête du bon sens, celui qui mène vers la Lumière d’Allah et dans sa mesure de la norme de ses agissements (V129, S9).

Comme il est intéressant de voir comment cette orientation – Qibla – a évolué à travers le monothéisme. Seyyidunà Ibràhim, le fondateur de cette bâtisse antique lui avait invoqué Allah de préparer un groupe parmi les humains qui s’éprennent de ce lieu, par amour, par attachement, par reconnaissance (V37, S14) et aujourd’hui, chaque année, sur 300 millions d’aspirations, converties en 150 millions de demandes formelles, émanant d’une communauté de plus d’un milliards de pratiquants, seuls 3 millions (1% des aspirants) sont autorisés, faute de capacités, à revivifier cette invocation, lors du Hajj. Qui aurait cru une telle affluence, j’allais dire bousculade aux portes de la Foi ? Le Prophète a certainement vu venir…le Prophète Mûsà dont le récit est le plus récurrent du Qur’ân avait comme orientation les demeures de sa communauté, chacun se dirigeait vers l’autre, de manière à ce qu’ils priaient les uns face aux autres (V87, S10), une manière de tenir chacun surveillant de l’autre et de faire régner la transparence et l’ordre social par tous. Ensuite, la Qibla est devenue Jérusalem, avant d’être ramené à son étalon original (V96, S3) de bénédictions et de guidance pour tous les humains, sans exception.

Le Prophète a donc été le plus grand réformateur de tout ordre, à conduire un changement de paradigme de tous les niveaux et qui a fait intervenir toutes les capacités intrinsèques humaines dans l’organisation de la communauté – sans l’ombre d’un miracle. Il a enseigné l’instauration de l’ordre, l’indication de la direction à prendre, les changements de paradigme nécessaires, l’inclusion sociale aux minorités, l’élargissement du champ de perception, la morale humaine, la spiritualité en tout temps, l’amour du prochain, l’équité envers tous, la transparence dans les actions de tous – individuel et collectif – la reconquête des fondements (Fath Makkah), l’offre de pardon universel, l’héritage d’humanisme et une méthode de management universelle (V159, S3), méthode qui s’exprime à travers la purification de l’égo, l’élargissement des cercles dans l’approche inclusive, la consultation dans la conduite des affaires, l’empathie à invoquer Allah pour l’absolution des fautes des autres, la détermination à rester en orbite immuable sur la face d’Allah, et l’entêtement dans une pareille quadrature de valeurs du bien. La seule option qu’offre cette méthode c’est son adoption, autrement se préparer à échouer.

Reprenons la bonne direction, la sens adéquat et la norme convenable. Tel est le vecteur que le Prophète nous a légué et quiconque s’amuserait à tenter de le changer devrait se préparer à une vie dure (V124, S20), et qui n’est que l’indicateur du châtiment qui l’attend de l’autre côté.

Best Zyars en ce 13 Cha’bàn qui annonce le Ramadan dans 17 jours - profitez surtout de la Pleine lune de ce week-end. Elle sera bleue dans le langage des spécialistes !

Al Amin

Par Al Amine Kebe
Samedi 21 Mai 2016

Cet Article a été lu plus de 715 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :