contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Fidao , Comment présenter des condoléances , Veuvage


Cet Article a été lu plus de 4453 fois




Fidao , Comment présenter des condoléances , Veuvage
1 FIDAO

S'il est vrai qu'il n'est pas possible de faire de longs fidaos lors de l'enterrement, ceux qui sont proches du mort, une fois chez eux, ou à toute bonne occasion peuvent continuer à prier pour leur mort.

Si c'est un père ou une mère qu'on a perdu, l'Islam rend obligatoire le fidao à chaque prière. Au minimum le fils leur doit au moins 11 KHOUL HOUWA après chaque prière obligatoire.

Il y a plusieurs sortes de fidao. Voici un exemple de fidao individuel, simple et très recommandé, qu'on peut faire au moment de l'enterrement, ou les jeudis et dimanches soir, ou lorsqu'on fait la ziarra des cimetières ou d'une tombe particulière.

Faatiha

Salaatou alaa Nabi

11 Khoul Houwa

7 Inaa Anzalnaahou fii Leylatil Qhadri

300 fois "Soubehaanal laahi wa bi Hamedihii".

et/ou

800 fois la formule "Bismil-Laahir Rahmaanir Rahiime"

1 Ayatoul Koursiou

Clôturer toujours ainsi :

"Yalla, lii ma djangue, Yalla nga nangou ko, ci daradièye Yonèneté bi sallal laahou aleyhi wa sallam, défal ko ko adiya, diox yool bi diwe, ak diwe... ak mbooléem dioulit".

Observation :

Le Prophète (S.A.S.) a dit : "Tout homme dans le livre duquel il y a 800 "Basmallah" c'est à dire "Bismil-Laahir Rahmaanir Rahiime" ne connaîtra pas le châtiment".

Dans le cadre du fidao on fait soit l'un (les 300 "Souhaanal laahi wa bi Hamedihii "), soit l'autre (800 Basmallah)., soit les 2 (donc l'un et l'autre).

On peut faire soi-même son propre Fidao. En ces temps d'incertitude, c'est même particulièrement recommandé ; car aujourd'hui on ne peut même plus compter sur ses propres enfants pour des prières adéquates.

Lorsqu'on fait soi-même des prières en guise de fidao on "boucle" par la formule précisée plus haut avec une petite nuance :

"Yalla, lii ma djangue, Yalla nga nangou ko, ci daradièye Yonèneté bi sallal laahou aleyhi wa sallam, té déffe ko mouye sama ndiot ci safara.

Enfin précisons que le fidao tel qu'il est présenté ci-dessus peut être utilisé en guise de ziarra d'un Saint dont on visite le tombeau.

2 Comment présenter des condoléances

Lorsqu'on nous annonce un décès, nous devons réagir en exprimant notre foi par les paroles suivantes :

"Wa lil laahi ma akhaza wa lehou maa a(h)thaa

innaa lil laahi wa innaa ileyhi raadji-oûne".

Traduction :

"A DIEU ce qu'il a pris - A lui ce qu'il a donné

A DIEU nous appartenons et c'est à lui que nous ferons retour".

Lorsqu'on présente ses condoléances que doit-on dire ?

On peut bien sûr dire notre fameux

"SIGUIL NDIGAALE"

l'autre répondant :

"SIGUIL SA WALA"

Mais si on veut respecter l'enseignement du Prophète (S.A.S.) les bonnes formules sont les suivantes :

Lorsqu'on présente ses condoléances, on doit dire :



"Ahsanal laahou azza-aka

wa alhamaka sabra

wa ghaffara li mayyitika".

traduction :

"Que DIEU t'assiste dans cette situation qu'il te fortifie par la patience qu'il pardonne au défunt".

3 LE VEUVAGE "TEINDJE"

Il dure 4 mois lunaires et 10 jours exactement pour toute femme musulmane dont le mari est décédée, à compter du jour du décès, voire de l'heure même du décès.

Toutefois si la femme est en état de grossesse, le veuvage finit dès l'accouchement ou si un avortement intervient.

La veuve tant que dure cette période est astreinte aux attitudes suivantes, l'objet étant une certaine retenue de la femme qui doit éviter de mettre en valeur ses atouts.

Pendant le veuvage aucun homme n'a le droit de lui faire des propositions.

Ainsi :

- pas de coiffure spéciale

- pas de parfum (elle ne doit même pas utiliser un savon parfumé)

- pas de maquillage (poudre, crème, etc...)

- interdiction de teindre ses cheveux (niouleul)

- pas d'habit de cérémonie (sagne-sé)

- pas de bijoux (or, argent,...)

- même le henné (foudeune) est interdit

- pas de vernis à ongle

- pas d'encens (thiouraye, gongo...)

- pas de voyage

- respect de l'habillement musulman : tête couverte, etc...

- si la femme travaille, elle peut reprendre son travail si ça ne nécessite pas de quitter la ville.

En effet, elle ne doit passer aucune nuit hors de son lieu de veuvage.

Asfiyahi.Org
Jeudi 20 Décembre 2012

Cet Article a été lu plus de 4453 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par SALIOU GAYE le 21/12/2012 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
macha allah wa asfiyahi site bi amna solo sa kaw sa kanam rek si lou bakh

2.Posté par amy faye le 22/12/2012 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alhamdoulilahi Rabil Alamina. Asfiyahi mingui niouy diangal, lou bari lou niou khamoul woone.

niou ngui thiy diariniou bou bakh.

Asfiyahi, thia kanama kanam incha Allah



3.Posté par Aissatou Sambou DIALLO le 15/07/2015 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alkamdoulillah, d'avoir découvert ce cite!!!!!!!!!!!!

4.Posté par lamine sonko le 15/01/2016 21:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que dieux recompense poue le bien que vs êtes g apris bcp de chosesm grace a ce site merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD