contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



La priére du Mourant


Cet Article a été lu plus de 2762 fois




La priére du Mourant
LA PRIERE DU MORT`

- Que doit faire un mourant ?
- Comment s'en occuper une fois qu'il est mort (lavage...)
- Comment prier pour lui ?

A - Au stade de la maladie

Trois choses au moins sont recommandées à une personne atteinte d'une
maladie à l'issue de laquelle il craint pour sa vie :
- réparer les injustices commises, si c'est encore possible,
- demander pardon à son entourage (Balou akh) sans oublier son conjoint,
- rendre les dépôts qu'on vous a confiés,
- régler ses dettes ou s'assurer de leur "prise en charge" par une tierce
personne,
- dire les prières suivantes autant que faire se peut :
1) 100 fois la sourate IKHLASS (QHOUL HOUWA ALLAAHOU jusqu'à la
fin), chacune d'elle étant précédée de la Basmallah (Bismillahir - Rahmaanir -
Rahiime).

Tout croyant atteint d'une maladie et qui récite la sourate de l'unicité divine
100 fois, s'il mourrait au cours de cette maladie, verrait ses fautes pardonnées
incha Allah.

2) La sourate Yaa - Sin
3) Les derniers versets de la sourate n°59 communément appelés "Law
Anezalna".
4) Seydoul Istighfar : la meilleure façon de demander pardon à DIEU
(d'après le Prophète - S.A.S).
Allaahoumma Anta Rabbii
Laa ilaaha illa anta
Khalaqhtanii wa anaa abdouka
Wa anaa alaa ahdika
Wa wa(h)dika maastatah-tou
A-ouzou bika mine charri maa sanahtou
A-bou-ou laka bi ni(h)matika aleyya
A-bou-ou zanebii, faghfirlii,
Fa inahou laa Yaghfirou
Zounouba illa anta

Tout croyant qui dans la journée dit les prières précédantes (Lawanezalnaa-ou...et/ou le Seydoul istighfaar) s'il mourrait dans la journée verrait ses fautes pardonnées et ira au Paradis. Idem s'il dit ces formules la nuit et meurt
dans la nuit.

5) Réciter souvent (1 fois par jour) la prière suivante :
12 fois Khoul Houwa Allaahou
12 fois Falaqhi
12 fois Naassi
3 fois Salaatoul Faatihi
Puis demander à DIEU, d'agréer ces prières par égard pour le Prophète
(Paix et salut sur lui) et d'inscrire le bénéfice dans les livres de tous ceux envers
qui vous avez péché.
(Yalla nga nangou lii ma djangue ci daradièye Yonèneté bi (S.A.W) bindeu
tiyaaba bi ci teeré kep koo khameni ameel naa ko akh).

En arabe :
"Allaahoumma salli wa sallim, alaa Nabiyyika wa habiibika sayydinaa
MOUHAMMADINE wa alaa aalihi wa assibnii alaa maa qhara(h)touhou wadjealhou
fii sahaa-ifi mane lahou tabii-atoune aleyya mine ibaadika fii maaline
awe - irdhine".
6) Après chaque prière (les 5 prières quotidiennes) prendre l'habitude de
dire 5 fois : Astaghfiroule Laaha.
et dire :
" Yalla, yalla na nga ma baal ; baal kep koo khameni améél naa ko
akh".
"Oh mon DIEU, pardonne moi ainsi qu'à tous ceux que j'ai offensé, ceux
envers qui j'ai péché, ceux à qui je suis redevable de quoi que ce soit".
Car le Prophète (S.A.S) a dit : "demandez le pardon d'Allah pour ceux à
l'égard de qui vous êtes redevables. Ce pardon compensera, à leur bénéfice, les
torts causés".
7) Toujours après chaque prière, prendre l'habitude de dire 4 fois les
paroles de repentir suivantes :
" Toubtou ileyka yaa rabbii mine koulli cheï-ine laa yourdiika".

"Je me repents (je reviens vers toi repentant) oh mon DIEU de toute chose
(que j'ai faite ou dite) que tu n'agrées pas".
8) L'entourage proche du mourant doit dire à intervalles réguliers la formule
de la chahada (attestation de la foi musulmane) :
"Laa ilaaha illal Laahou Mouhammadar - Rassouloulaahi Sallal Laahou
Aleyhi wa Sallam".
devant le mourant pour qu'il s'en rappelle et essaie de dire cette attestation
de foi.
En effet le Prophète paix et salue sur lui a dit :
"Celui qui meurt en disant ces paroles ira incha Allah au Paradis".
Mais attention, il ne faut pas le forcer à la dire de peur qu'il ne soit sous
influence satanique et qu'il refuse de prononcer ces paroles.
Car jusqu'à la dernière seconde Satan essaie de détourner le musulman du
vrai salut.
Ainsi on le dit devant le mourant de manière à ce qu'il entende tout en
espérant qu'il le répète avec la langue sinon avec son coeur.
S'il fumait, le mourant doit s'en repentir car cette pratique empêche le
musulman de prononcer ces paroles.
9) On lui propose de l'eau, de préférence l'eau bénie de Zam - Zam, car le
mourant éprouve une grande soif

Asfiyahi.Org
Jeudi 20 Décembre 2012

Cet Article a été lu plus de 2762 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD