Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Les Imams de Dakar s’accordent sur les heures de prières


Cet Article a été lu plus de 3405 fois


A partir du 31 mai prochain, se sont des questions autres que celles relatives aux heures de prières qui pourraient être sources de division au sein de la communauté musulmane sénégalaise. En effet, si la démarche initiée par le Centre d'études, de recherches et de formation sur l'Islam (Cerfi), dirigé par le Pr Rawane Mbaye, aboutit, un consensus sera trouvé et ayant trait à l’un des piliers de la religion musulmane, en l’occurrence, la prière.



Les Imams de Dakar s’accordent sur les heures de prières
Selon un communiqué émanant de ladite organisation, les initiateurs d’un tel projet travaillent, actuellement, d’arrache-pied, aux fins d’amener les leaders d’opinion, dans le domaine religieux, à s’accorder sur les heures de prières. ‘Une centaine d’Imams de la région de Dakar vont se retrouver pour revisiter les heures des prières selon les enseignements du Prophète de l’Islam (Psl) et bâtir un consensus sur les modalités de s’organiser pour donner une image encore plus unie de l’Islam au Sénégal’, renseigne le communiqué. Cette rencontre aura lieu le 31 mai 2011, à l’occasion d’un séminaire dont le thème est : ‘Les heures de prières d’après les sources de la Shari’a’.

Pour baliser le terrain, l’ancien Commissaire général au Pèlerinage à la Mecque a réuni le 14 mai dernier un comité préparatoire comprenant une vingtaine d’Imams. Parmi ces derniers, il y avait Serigne Abo Mbacké, Seydou Nourou Tall, Imam Diabel Ndiaye de Mermoz, Mouahamed Lamine Sané de Dieuppeul et les communicateurs Taib Socé et Cheikh Bitèye. Selon le communiqué, Rawane Mbaye a rappelé à ses pairs que ‘les heures des cinq prières quotidiennes auxquelles les musulmans sont astreints ne sont pas fondées sur l’interprétation (Ijtihad) mais sur des ordres divins transmis au Prophète Mohammad par l’Ange Jibril’. De ce fait, soutient l’Imam de la rue Blanchot du Plateau, celles-ci ne sont pas susceptibles d’interprétation. ‘Par dix fois sur deux jours consécutifs, l’Ange est venu diriger la prière du Prophète, une première fois au début de l’heure et une seconde fois à la fin de l’heure, ce qui a permis de fixer la période de prédilection d’acquittement de la prière (Muxtaar), qui est plus courte que la période pendant laquelle la prière est admise pour une personne ayant un empêchement légal (Darura)’, a rappelé Rawane Mbaye.

Les discussions soulevées lors de cette rencontre préparatoire donnent un avant-goût du caractère scientifique que devraient revêtir les débats entre les imams de Dakar à l’occasion de leur prochain séminaire. Selon les membres du comité préparatoire, il est, par exemple, définitivement établi que la prière de Tisbaar doit se faire entre le moment où ‘le soleil décline’, donc entre 12h 55 et 13h 25, selon la période de l’année, et le moment où l’ombre de toute chose est égale à sa taille. ’Ce qui pose, d’ailleurs, un questionnement sur la fixation a 14h 15 de l’heure de la prière du Tisbaar quelle que soit la période de l’année. En fait, il s’agit là d’une décision de l’autorité coloniale après le changement de fuseau horaire à Dakar pendant la seconde guerre mondiale. Ainsi, croyant que ce sont les autorités religieuses qui avaient décidé de faire passer la prière des environs de 13 heures à 14h 15, les fidèles s’y cramponnèrent et cela continue jusqu'à aujourd’hui’, rapporte le communiqué.

Pourquoi les imams de Dakar seulement ?

Si l’initiative consistant à chercher un consensus sur les heures de prière mérite d’être saluée, l’on ne peut, cependant, s’empêcher de s’interroger sur la logique du choix des personnes devant mener la réflexion. Le communiqué édifiant sur le projet porté par le Pr Rawane Mbaye rapporte que celles qui ont été choisies pour y réfléchir sont exclusivement les imams de Dakar. Pourquoi une telle démarche ? Les imams de Dakar sont-ils représentatifs des Oulémas du Sénégal ? A défaut d’un représentant par département, pourquoi n’a-t-on pas convié les autres régions du pays pour donner un caractère national à la rencontre du 31 mai prochain au siège de Cerfi ?

Au-delà de cette démarche discriminatoire, il y a lieu de se demander si certaines familles maraboutiques très à cheval sur leurs convictions religieuses et non moins influentes ont été ‘travaillées’ pour accepter les conclusions qui seront issues de la rencontre initiée par le Cerfi. En effet, chez nous, selon qu’on est à Touba ou à Médina Baye, l’on ne prie pas aux mêmes heures.

Aguibou KANE

Wal Fadjri

Asfiyahi.Org
Lundi 23 Mai 2011

Cet Article a été lu plus de 3405 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Mouhamed Béye le 23/05/2011 12:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'attendais tant ce jour où l'on doit revoir les heures de prières musulmanes qui ont été adoptés par des non musulmans

2.Posté par YVONNE le 23/05/2011 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi aussi j attendais vrement ce jour yalla naniou yalla may fékké ak talko amine

3.Posté par Mamadou NDIAYE le 24/05/2011 05:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
facebooc
na koumasse teydyi


4.Posté par Ousseynou Krouma le 25/05/2011 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'occasion chers Imams je vous demande de parle moyens sur le cas de l'homosexuaité au Sénégal svp...

5.Posté par katy DABAKH le 26/05/2011 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin! il y a longtemps que cette décision devait se faire, car nombreux sont des personnes qui suivent l'heure donnée par Mr Rawane MBAYE, comme l'on peut constater les heures actuelles, étaient celles du temps des colons;
mais prions Dieu pour que l'on accepte ce changement, il faudrait aussi y associer les autres régions, car ils font partie intégrante du Sénégal, cela ne doit pas seulement se limiter à Dakar, il faut que les représentants des autres régions, soient de la partie pour que l'unanimité soit parfaite et sans faille! Amine! que Dieu vous garde pour ces bonnes actions à parfaire notre religion!

6.Posté par katy DABAKH le 26/05/2011 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrai un éclaircissement pour ce qui est du Lazim et du Wazifa; car moi je le pratique cela fait bientôt 4 ans et meme 5, mais sans le prendre, mais j'ai pris une décision définitive de la prendre! mais je le faisais de cette manière : le lazim le matin après la priére du Fadjar en allant au bureau et le wazifa à la descente en rentrant; (après avoir fait la prière du takussan ou timis); donc je voudrai vraiment savoir si c'est bon, car vous savez le temps nous fait défaut avec le travail et l'on ne doit pas aussi négliger le travail d'autrui. Comme aussi, je n'assimile pas bien le Djawaratoul, le remplace par 12 salatul fatihi, mais je continue de l'apprendre! Donc, j'attends vraiment que vous me guidez dans ce que je fais! merci d'avance!

7.Posté par MOUSTAPHA MBODJ le 29/05/2011 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'est jamais trop tard. Cela fait longtemps que nous attendions ce moment. ALLAH fasse que ce projet aboutisse. Les musulmans doivent toujours etre unis sur l'essentiel, et l'essentiel c'est le " SIRATAL MOUSTAKHIMA"

8.Posté par niang diallo le 31/05/2011 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est une bonne chose kheweul

9.Posté par Al Amine le 10/06/2011 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois qu'aussi louable que soit l'initiative du Professeur Rawane Mbaye, il n'en demeure pas moins vrai qu'il faut approfondir la question pertinente du journaliste sur la logique du choix des personnes devant mener la réflexion. On nous parle des Imams de Dakar! mais de quels Imams il s'agit? Si l'on se réfère à la déclaration de ce vendredi du Grand Imam Ratib et Cadi de Dakar, tout porte à croire que certains Imams dont le Grand Imam lui même ne se sentent pas concernés par la réflexion initiée par le Professeur Mbaye. Rawane Mbaye ferait-il de la ségrégation ou y'aurait-il un déficit de communication entre lui et certains cercles religieux notamment au sein de la communauté Lébou? En tout cas, les conclusions de la réflexion qu'il a initiée risquent de ne pas emporter l'adhésion d'une importante frange des mosquées de Dakar.


10.Posté par ahmedin le 17/06/2011 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a katy dabakh lazime doit etre matin et soir astakhefiroula 100 fois salatoulfatiha 100fois lailahailah 100fois wazifa astakhefiroulahazimalazilailahailahouwa hayoulkhayom 30fois salatoulfatiha 50fois llailahailah100fois jawhara 12fois oubien ramplace par salatoulfatiha 20fois me pas 12 tu devre metre ton email psi tu ve encore plus claire ahmedin249@hotmail.it

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :