Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Les Moukhadames d'El hadj Malick SY


Cet Article a été lu plus de 10816 fois


Suivant les traces du Sceau des prophètes, Mohamed (PSL), il a formé de nombreux disciples appelés : Moukhadams dont Elimane Sakho de Rufisque, père d' El hadji Ibou Sakho, Moctar Coumba Diop de Dakar, Serigne Alioune Guèye de Tivaouane, Amadou Lamine Diène de Dakar, Thierno Alioune Kandji de Diourbel, Tafsir Abdou Cissé de Pire (père Moustapha Cissé) .



Les Moukhadames d'El hadj Malick SY
Ces derniers, chargés de vulgariser l'Islam, l'ont aidé, avec détachement, dans sa noble et exaltante mission: repêcher les âmes en errance dans les méandres du paganisme triomphant et faire de ses talibés des modèles de croyants. Prompts à affiner chaque jour davantage leur pratique religieuse

De son école, une véritable université populaire, sont sortis d'abord 41 Moukhadams qu'il a installés, partout au Sénégal et dans certains pays africains, Ndary Mbaye, au Gabon, El Hadj Amadou Bouyo Guèye, en Côte d'Ivoire, Madiakhou Diongue, au Congo Belge, actuel RDC, entre autres, pour propager et perpétuer son œuvre éducationnelle. Parmi les autres élèves figurent, hormis ses fils Ahmed, Babacar, Mansour, Abdoul Aziz et Habib, ceux de Chérif Younouss de Banguère (Casamance), Serigne Youssoufa Diop, Médoune Mbaye Sarr, Mor Binta dit Mbeur Sy, Mor Khoudia Sy, Baye Mbacké et Baye Dame Sy, Amadou Anta Samb, Serigne Hady Touré, Maouloud Fall (un Mauritanien), El Hadj Rawane Ngom, El Hadj Abdoul Hamid Kane, Serigne Ngounta Diop, El Hadj Alioune Tall, le Cadi Alioune Dia.

Tous ces érudits ont fondé dans les localités où Maodo les avait envoyés, des foyers religieux qui, à ce jour, illuminent tous les coins et recoins environnants. Ils avaient la charge de décentraliser l'éducation et l'enseignement des sciences islamiques. Dans le cercle des disciples de Maodo, on ne peut oublier El Hadj Saïdou Nourou Tall (RTA), petit-fils du Commandeur des Croyants, Cheikh Al Hadj Oumar Al Foutiyou. Il était le régulateur de la famille de Seydil Hadj Malick dont il avait épousé une des saintes filles. D'ailleurs c'est à Mame Thierno (comme on l'appelait affectueusement) que l'homme de Tivaouane confia la famille avant d'être rappelé à Dieu. Un legs à la dimension incommensurable.


Asfiyahi.Org
Jeudi 29 Juillet 2010

Cet Article a été lu plus de 10816 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par moustapha sy le 26/10/2010 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fatamous
salut je voudrais savoir la relation entre seydil hadji malick et son moukhadam mame maram mbacké sy

2.Posté par cheikhou oumar niang diallo le 02/02/2011 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils œuvraient tous pour la propagation de l'islam ils ont réussi à nous de magnifier l'image qu'ils ont laissé

3.Posté par mama lo le 27/08/2011 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
grace à eux l'islam connait un grand rayonnement jusqu'a aujour d'hui au senegal

4.Posté par sidi mohamed toure le 15/11/2011 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Guinéen de première génération, mon père est arrivé en Guinée en provenance du Sénégal vers 1927. Au fil des recherches, j'ai appris par la descendance de ma tante Khady Touré,(mère de Maguette Diop célèbre Instituteur de Thiès), que mon grand père du nom de Sidi Touré venu de Bamako aurait été très proche de El Malick Sy et que notre famille a résidé à ses cotés à Tivaouane.
Ma tante Khady Touré née en 1885 aurait jusqu'à son décès en 1986 à Thiès, gardé des relations fraternelles avec les descendants du Maitre dont les enfants l'appelaient affectueusement "grande sœur". Mon unique frère porte le Nom du Maitre.Malick Touré
.Mon grand père qui est enterré a Tivaoune aurait même possédé une concession qui aurait disparu suite à l'urbanisation de la sainte ville. est il possible d'avoir des information sur Sidi Touré

5.Posté par sauramalick le 25/01/2012 02:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
parmi ses moukhadams je ne vois pas le premier talibé de seydi hadji malick sy à savoir el hadji malick sarr

6.Posté par maseck le 07/02/2012 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez oublié El hadji Babacar Ndiaye de Kakoune

7.Posté par Sy MBENGUE le 17/07/2012 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamou haley koum. Juste pour rectifier que Mame Tafsir Abdou CISSE Pire est le grand père de Serigne Moustapha CISSE et non son père. Son père C'est Serigne Amadou CISSE Pire qui est aussi Moukhadam de Seydi Elhadji Malick SY.
D'ailleurs quand Mame Maodo avait perdu la vue c'est Serigne Amadou CISSE Pire qui était chargé de lui lire le Coran tellement sa voie était belle!

8.Posté par coly le 09/08/2012 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vs avez oublie serigne cheybatou fall

9.Posté par Sokhna Astou le 17/08/2012 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yalla nagnou yalla fayal mag gni amine !!!! Les grands Muhadams ont bien joué leurs missions

10.Posté par yerime wade le 19/08/2012 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yalna yalla takhawou asfiya ci barke mame maodo

11.Posté par el h malick diop le 31/10/2012 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci 1000 fois que dieu vous bennis et vous protege vous etes en trains de jouer un role tres inportent çakao çakanam rek inchahalah

12.Posté par sene le 05/02/2013 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
elhadji alioune dia , cadi de Rufisque sama mame , yalla na yalla yoka léram

13.Posté par khassim camara le 25/02/2013 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mame maoda est plus lettré au senegal et meme dans le monde c'est l'homme ki a ecrit sur le prophéte mouhamed psl depuis k ce dernier etait ame juska sa tombe

14.Posté par Cheikh ahmed tidiane GUEYE le 28/02/2013 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tidiane92
Mame Maodo est le plus grand figure emblématique du monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter