contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org

PARUTION - Seydi Djamil Niane signe "La voie d’intercession du Prophète dans la poésie d’Elhadji Malick Sy (rta)"


Cet Article a été lu plus de 1943 fois




Il y a une vingtaine d’années, Elhadji Ravane Mbaye écrivait dans la conclusion de sa thèse d’État sur Elhadji Malick Sy la chose suivante : « la richesse de son répertoire thématique mérite que son œuvre fasse l’objet de recherches pluridisciplinaires approfondies. » Depuis, confie l'auteur à asfiyahi.org, quasiment "aucun travail universitaire n’a été consacré à l’œuvre du Sage de Tivaoune". Selon Seydi Djamil Niane, c’est pour combler ce vide scientifique que La voie d’intercession du Prophète dans la poésie d’Elhadji Malick Sy, fruit d’un mémoire de master II soutenu en juin 2015 à l’Université de Strasbourg, vient d’être publié aux Éditions de l’Harmattan.

Qui fut Elhadji Malick Sy ? Comment le Prophète se manifeste-t-il dans sa poésie ? Peut-on demander l’intercession du Messager d’Allah ? Quelles sont les méthodes spirituelles, tracées par Mawdo, pour demander l’intercession de Seydina Muhammad (saw)? Voilà les questions auxquelles le livre tente, à travers ses cent trente-neuf pages, de répondre.

"Dans ce contexte où la crise de modèles ne cesse de détruire les hommes, donner la parole à un intellectuel, océan de connaissances ésotériques et exotériques, comme Elhadji Malick Sy (rta), devient une urgence. Si le Messager d’Allah a été envoyé comme source de miséricorde, il nous appartient, pour notre salut, de le connaître, de l’aimer, de le glorifier, de suivre son modèle et d’aller à la quête de son intercession. Voilà ce à quoi appelle la poésie d’Elhadji Malick Sy, dont l’analyse est l’objet même du livre." conclue-t-il.


Né au Sénégal, Seydi Diamil NIANE est diplômé de l’Université de Strasbourg (un master d’études arabes ainsi qu’un master d’islamologie, droit et gestion) où il prépare une thèse de doctorat. Membre de l’association « a confessionnelle, interreligieuse et interconvictionnelles », COEXISTER, il milite pour le dialogue des religions et des cultures. Auteur de nombreux articles sur la presse en ligne ainsi que du livre, Moi, musulman, je refuse qu’on tue au nom de ma religion (février 2016)

Asfiyahi.Org
Lundi 9 Mai 2016

Cet Article a été lu plus de 1943 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par DS le 09/05/2016 12:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mach ALLAH. C est un livre qui vient à son heure.
Félicitations et bon courage.

2.Posté par Al Amine le 09/05/2016 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Djamil, voilà coment nous pouvons arriver à rendre l'immense oeuvre de Shéx Seydil Hadj Malick accessible et donc potentiellement au service de quoi il était destiné, utile en toute conquête humaine.

3.Posté par pape cissoko le 02/06/2016 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis entrain de lire cet ouvrage qui me plaît déjà parce que l'auteur nous dit une chose que je croyais être le seul à défendre : " page 16 -rares sont ceux qui se soucient des particularités des peuples et des cultures" Penser le détail et le singulier dans une oeuvre permet de mieux cerner la totalité. Je ne connais pas le tidjianisme , mon épouse oui et j'en ai rencontré beaucoup et écouté beaucoup , j'aime entendre le wassifa.
J'ai apprécié le parcours universitaire non classique de l'auteur ce qui veut dire que toutes les voies peuvent mener avec la volonté à beaucoup de choses et son apprentissage de la langue française en 6 ans est une prouesse, Bravo
Celà dit Je ne comprends pas bien la voie la Voie d'intercession du Prophete à travers la poésie de Elhadji Malick SY, il me semblait qu'on a besoin du Maitre pour instruire et ensuite l'éleve est seul avec sa foi et dieu mais aucun intermédiaire n'est necessaire pour conduire on peut se poser sur les épaules du géant le Prophète pour accéder (grace à son modèle, son exemplarité) à Dieu.
Ce débat on le trouve dans le Banquet de Platon d'ailleurs quand il parle de l'amour platonicien comme moyen d'accéder à la Vérité. Il est question ici de tous les moyens qui permettront d'intercéder pour arriver à DEieu à l'unité ( le desir, l"énergie qui éveille, la pratique etc).
J'aurai l'occasion de rencontrer cet auteur puisque nous avons beaucooup à nous dire , j'ai dans mon travail de DEA de philosophie parler de Origène patrologie pere de l'église et élève de Clement d'Alexandrie- qui voit dan la prière une voie d'intercession vers Dieu et j'ai crée le concept de priere actantielle une priere pratique alors qu'on peut penser que la prière est passivité.

Bravo
ichrono.info a relayé cet ouvrage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :