Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




POÈME DE El HADJ MALICK SY DÉDIE A SON MAÎTRE EL HADJ OMAR Al FOUTIYOU TALL


Cet Article a été lu plus de 8178 fois




POÈME DE El HADJ MALICK SY  DÉDIE A SON MAÎTRE EL HADJ OMAR Al FOUTIYOU TALL
Qui rendra ma vie heureuse après la disparition de mon maitre Omar? Le destin,par ce coup,a voulu mon malheur.


Malheur a moi ! j'ai perdu celui qui refusait l'injustice,celui qui avait l'habitude de faire périr ceux qui altéraient la religion et les paiens.


Malheur a moi ! elle n'est plus,la pleine lune et le pilier de la Religion.Il a disparut,le soleil du siècle,l'auxiliaire des victorieux.


Que je suis malheureux ! j'ai perdu la lanterne dont les clartés dissipaient et chassaient les ténèbres loin de la foi.


il a obtempéré a l'ordre de Dieu,dont il implorait sans cesse le secours.Il n'a pas marchandé sa peine pour emporter la victoire et accomplir des actions d'éclat.


O notre Médiateur ! le sentiment qui domine dans mon coeur c'est l'affection pour toi,mon patron,O lune!


[Tu es arrivé au moment ou les signes de la religion s'estompaient]b et que les lieux de culte de perdaient,s'écroulaient ou se rétrécissaient.


Mais tu as tant massacré les éléments qui corrompaient.Louange donc à Dieu! Tu as restauré la religion dont la puissance était détruite.


Convaincus que celui qui allumait le feu de la guerre était trop fort (pour etre vaincu),le barbares transgresseurs se sont agenouillés devant toi.


Puisque tous ceux d'entre eux qui détestaient ta religion,tu les a accueilli sur les champs de
bataille,avec un sabre de bonne trempe.


Souvent,le jour du combat,aigles et vautours ont rendu hommage a l"action de ta longue lance et de ton (glaive) éclatant.



Par naiveté, tes ennemis, O combien ils ont été déçus dans leur attente! avaient cru,que toi disparu,c'en était fait de la religion.


Mais soudain,surgit un lionceau qui a bravé leur assauts avec ses griffes.Sans cet imam,par mon Seigneur! le malheur nous aurait tous atteints!


Mon Dieu,aide le "Commandeur des Croyants" et accorde lui la meilleure récompense

Asfiyahi.org
Vendredi 31 Janvier 2014

Cet Article a été lu plus de 8178 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par mouhamed mousry faye dahira le 27/10/2010 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme Dabbakh l'a dit, nous tous, tant que nous sommes, lui sommes redevables. Il est le sauveur et c'est lui qui nous a rendu notre dignité. Wayé Maodo kène démoul mou dèss.

2.Posté par ba thierno seydou nourou le 31/12/2010 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maodo malick par ce poéme a confirmé la thése selon laquelle ke cheikhou oumar est le commandeur des croyants, cela me rapelle aussi l'eloquent témoignagne de seydi aboubacar envers notre cheikh omar, je cite: le combattant dans la voie de Dieu , le pére de la religion et de la crainte en DIEU. Maodo est quélkun de reconnaissant ce poeme le montre

3.Posté par DIOP le 25/01/2011 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MashaAllah, El Hadji Oumar ra est le Heros de l'Afrique noire. Par la Graâce de Dieu, il a réussi sa mission et l'Islam a triomphé tant au Sénégal, au Mali, en Guinée, en Mauritanie, au Niger, au Souda, au Nigéria... AlhamdouliLah, Yalnagnouko Yalla fayl. Waayé Maodo est très reconnaissant envers son maître, quel Honorable disciple. Yalnagnou Boroom bi def talibés Cheikh bi jaahi Nabil Moustapha psl.

4.Posté par ba thierno seydou nourou le 25/01/2011 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DIOP mon frére ta raison MAODO est vréma un honorable disciple et cé pa pour rien kil a été choisi par les anciens. Ke le TOUT PUISSANT nous fasse des talibés chiekh bidiahi MOUHAMADOU RASSOUL PSL

5.Posté par mbaye mbengue le 07/10/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALLAAHOU AKBARE....ALLAAHOU AKBARE....KEL VERITE !!!!! UN POEME SUBLIME...ECRIT PAR UN SUBLIME HOMME DE DIEU ET DEDIE A UN GRAND MAITRE, UN SUBLIME HOMME DE DIEU QUI FAIT PARTI DES QUELQUES RARES ALUS DE DIEU QUI ONT DISPARU....ET NON PAS MORT....OUI !!! ILS N'ONT PAS CONNU LES AFFRES DE LA MORT...COMME SEYDOUNA ISSA IBNOU MARIAMA ET.....ET....ET....MAACHAALLAAH....FIIIII AMMAAANY LAAH....CHEIKHOU OUMAR TAALENA LAAMPI DIIINEY ...ELHADJ MAODO MALICK AWENAKO...NDIABOOTAME AWEKO AWINE WOU RAFEYTE TA MOUTHIEU EUHIIPE...LAAMPA YOUDOULE FAYATI BA MOUK....INE CHALLAAH....

6.Posté par el hadji malick kebe le 03/08/2012 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bougnouy goré mbakh yiw fonkel poeme seedena nangou gou maodo nangou kouko yilif yalla nagnou len yalla fayal amine

7.Posté par ibrahima diallo le 10/08/2012 00:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
santco ,nianalco warna bep joulit...jaaraama tall.

8.Posté par Fofana le 18/10/2012 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si aujourd'hui on retrouve le plus grand nombre de musulmans en Afrique de l'Ouest c'est grace à Allah (swt) mais aussi grâce à Elh Omar Tall. Une oeuvre qui a eu être pérénisée grâce à Hajj Malick.
Merci à nos cheick. Kallah leurs accueil dans son plus haut paradis et nous accordent longue vie dans le doit chemin afin de les rejoindre au Paradi

9.Posté par Grand Public le 26/02/2013 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kham dane mazii di you kaa fii
Poéte,Homme de Dieu et pôle de son époque tel était Maodo comme l'avait appelé son ami.
Ici Parle de Ahmadou comme lionceau, son fils Ahmadou, désireux de continuer son œuvre, se voit obligé à cause des difficultés rencontrées à signer avec les Français le traité de 1887. Mais, en 1890, Archinard prend d’assaut Ségou, la capitale d’Ahmadou, le contraignant à chercher refuge au Macina, où les Français l’assaillent. Il livre une bataille épique et héroïque en 1893.

10.Posté par oumar sarr le 03/08/2013 16:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Acceptons ce k dieu fe al foutiyou c sauveur de l'humanite

11.Posté par oumar sarr le 03/08/2013 16:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Acceptons ce k dieu fe al foutiyou c sauveur de l''humanite

12.Posté par omar gueye le 01/02/2014 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
abou dini wa takhewa

13.Posté par Mouhamed SAMB le 04/02/2014 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maodo le grand MAODO.
Wa radiyallahou ane cheikhana wa wassilatane illa rabina Cheikh Oumar Al Foutiyou TALL.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :