Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




[REGARD SUR] El Hadj Malick et ses Moukhadams : El Hadj Daouda Dia de Mbeuleukhé


Cet Article a été lu plus de 5411 fois


"Pour connaitre la dimension spirituelle, intellectuelle et sociale de Seydi El Hadj Malick Sy, jetez un regard sur la vie et l'oeuvre de ses Moukhadams. Hier ils étaient des compagnons d'études parcourant les "puits du savoir", Aujourd'hui, tous ont reconnu ses mérites et se sont abreuvés à "la source du savoir intarissable" qu'est Maodo, comme dit le chanteur : "Moo Djangal Gaa gnifi Raw";;;; Revisitons la vie et l'oeuvre de ses hommes multi-dimensionnels dont chacun avait la capacité spirituelle de batir sa propre Tarikha après leurs formations en sciences islamiques , mais tous sont restés dans l'ombre de "Ndiol-Fama" et de Cheikhana Ahmad Tidiani Cherif", Gloire à Allah Seigneur de l'Univers...(Asfiyahi.org)



[REGARD SUR] El Hadj Malick et ses Moukhadams : El Hadj Daouda Dia de Mbeuleukhé
Après ses études arabo-islamiques, il s'initia à la Tidjaniya sous la direction se Seydi El Hadj Malick Sy qui en fit un Moukhadam avant de lui donner la main de sa fille Sokhna Oumou Sy et lui demanda d'aller s'installer au Djoloff oû il a rendu l'âme le Lundi 26 Decembre 1949 à Mbeuleukhé. Son Mausolée est visitée par des milliers d'adeptes.

Dans le Djolof, la confrérie Tidiane est par sa propragation fort redevable à El Hadj Daouda Dia. Cet homme de Dieu s'est distingué dés son jeune âge à acccomplir la mission à lui tracée de faire jaillir la lumière de la confrérie aux confins d la contrée de Alboury Ndiaye.

Né en 1877, Elhadj Daouda Dia maîtrisa le Saint-Coran à l'âge de sept ans, Cette maîtrise du Coran auprés de son pére Serigne Moctar Dia serait une prédisposition, révélant les qualités du futur saint et guide El Hadj Daouda Dia.

Le tournant de sa vie allait se faire dans la voie Tidiane. Son père était un khadre convaincu. Mais la quête de connaissance était fort chez le jeune Daouda, qui traduit son envie d'aller voir aileurs pour une formation plus accomplie..Que ça soit à Méguélé (dans le Ndiambour), à Thiaméne ( dans le Djoloff), ou encore à Ndeulou Boudy, El Hadj Daouad Dia parcourut des distances pour affiner ses connaissances en sciences islamiques.

"C'est Cheikh Amina Sy qui, aprés avoir testé son niveau, et en a déduit qu'il lui fallait un guide et non un enseignant, qui l'aurait amené auprés de Seydi El Hadj Malick Sy à Ndiarndé pour mieux assoir sa spiritualité" Ainsi, El Hadj Daouda Dia est ce que l'on a apellé de "l'Université de Ndiarndé", même s'il reste avec son mentor EL Hadj Malick Sy peu de temps dans le village avant de rallier Tivaouane oû il compléta sa formation aupés de Maodo.

Ses Connaissancese en Dieu approfondies par El Hadj Malick Sy, El Hadj Daouda Dia resta entre un et deux ans à Tivaounae avant de recevoir la bénédiction du Saint-Homme pour retourner s'installer dans le Djoloff afin d'y propager la Tidjaniya.


[REGARD SUR] El Hadj Malick et ses Moukhadams : El Hadj Daouda Dia de Mbeuleukhé
Le Djolof était à cette époque marqué par le Royaume du Bourba Djoloff Bouna Alboury Ndiaye dont la capitale Yang-Yang situé au Nord-ouest du département de Linguère, dans la région de Louga, (communauté rurale de Mbeuleukhé) .

A son retour, auréolé de son titre de Moukhadam, il y érigea une mosquée ét commença la pratique de la tidjaniya.Certains qui craignaient pour le pouvoir du Roi du Djolof Bouna Alboury suggére à ce dernier d'écarter ce potentiel adversaire.

Le roi envoya un éclaireur qui fut ébahit par la pratique religieuse du saint-Homme, une même pratique qui gagna le coeur de Bouna Ndiaye le fils d'Alboury reçu le Wird Tidiane à Tivaounae et fut désigné Moukhadam par Seydi el Hadj Malick sy sur Conseils d'El Hadj Daouda Dia.

Il renonça au royaume pour se consacrer totalement à Dieu, il donna le nom des enfants Seydi El hadj Malick Sy à l'enseble de sa famille.

La ruée des disciples vers Mbeuleukhé afin, de receuilir les faveurs du saint-Homme n'arrêta pas El Hadj Daouda Dia dans sa quête du savoir, qui l'améneront à s'installer à Bogué en région Mauritaniennes prés du Fouta



El Hadj Lamine Dia preier Khalife d'El Hadj Daouda Dia
El Hadj Lamine Dia preier Khalife d'El Hadj Daouda Dia
A son retour sa renommée fut plus grande et sa dimension en sciences islamiques plus étroites. Il fit le Pelerinage à la Mecque en faisant un détour au Maisolée du Fondateur de la confrérie . Beaucoup d'ouvrages ont vu le jour durant son séjour aux lieux saints de l'Islam.

Il institua un Gamou annuel, occcasion pour des milliers de fidèles de venir se receuillir sur sa tombe. Cet événement religieux a été organisé pour la première fois en 1916 par El Hadji Daouda Dia sur ordre de El Hadji Malick Sy afin de propager la Tarikha Tidjania sur toute l’étendue du Djolof. Le saint homme de Tivaouane avait séjourné dans cette localité de même que le vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.

Le Vénéré Seydi El hadj Malick sy lui donna la main de sa fille Sokhna Oumou Sy.. Rapellé à Dieu en 1949, son héritage fut assumé en premier temps par El Hadj Lamine Dia (1950-1967),avant que El Hadj Moussa Dia l'actuel Khalife ne prenne la reléve.





Source: Mbeuleukhé.oldblog.com

Asfiyahi.org
Dimanche 8 Janvier 2012

Cet Article a été lu plus de 5411 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Ndongo NIANG le 14/09/2011 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieureuf fey Mame El Hdji Daouda DIA dit Ndiombane. Nous sommes fiers d'êtres vos petis fils. Grâce à vous nos parents sont des talibés cheikh et nous ont donné la chance de goûter au wird tidiane. Qu'Allah agrée votre oeuvre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :
Sidi Mohamed El Ghali

Sidi Mohamed El Ghali - 24/11/2009