Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




[Regard sur] : El Hadj Malick Sy et ses Mouqaddams : Serigne Alioune Gueuye (1896-1958)


Cet Article a été lu plus de 6990 fois


"Pour connaitre la dimension spirituelle, intellectuelle et sociale de Seydi El Hadj Malick Sy, jetez un regard sur la vie et l'oeuvre de ses Moukhadams. Hier ils étaient des compagnons d'études parcourant les "puits du savoir", Aujourd'hui, tous ont reconnu ses mérites et se sont abreuvés à "la source du savoir intarissable" qu'est Maodo, comme dit le chanteur : "Moo Djangal Gaa gnifi Raw";;;; Revisitons la vie et l'oeuvre de ses hommes multi-dimensionnels dont chacun avait la capacité spirituelle de batir sa propre Tarikha après leurs formations en sciences islamiques , mais tous sont restés dans l'ombre de "Ndiol-Fama" et de Cheikhana Ahmad Tidiani Cherif", Gloire à Allah Seigneur de l'Univers...(Asfiyahi.org)


Né vers 1896 à COUREK LOUCOUK dans le Cayor, localité située à 40 km de THILMakha MBakol. Il est le fils de Ibrahima Fatim Penda Gueye et de Sokhna Anta Ndombo Gueye. Son père fut un grand érudit qui a reçut beaucoup de disciple venus de la Sénégambie parfaire leur connaissance en théologie islamique.



Serigne Alioune Gueuye (1896-1958)
Serigne Alioune Gueuye (1896-1958)
Serigne Alioune Guéye se distingue très tôt dans les études. A la mort de son père, son grnd frère décida de l'envoyer à Tivaouane, auprés de Elhadj Malick Sy, tandis que ses deux autres frères mor astou Gueye et Mbaye Anta Ndoumbé Guéye furent envoyés auprés de cheikh Ahmadou Bamba Mbacké à Diourbél.

Dés les premiers contacts avec El Hadj malick Sy, Serigne Alioune Gueye lui voua toutes les considérations dues à un homme accompli. Il fera de lui son secrétaire particulier, ce qui lui permit de participer largement à la rédaction de beaucoup de ses ouvrages. Il était également le coiffeur de Maodo.

serigne Alioune guéye était d'une dimension intellectuelle extraordinaire, ce qui lui valut d'être le précepteur de beaucoup de fils de marabout. On peut citer parmi ses étudiants :

- Serigne Mansour Sy, khalife Général des Tidianes;

- Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum;

-Serigne Abdoul Aziz Al ibn

- et de nombreux universitaires arabes...

Serigne Alioune Gueye est décédé à Tivaouane le 08 Avril 1958 à l'âge de 72ans, laissant derriére lui une oeuvre colossale de manuscrtits malheureusement non publiés.

Asfiyahi.Org
Lundi 26 Juillet 2010

Cet Article a été lu plus de 6990 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par ousseynou thiombiano le 23/01/2011 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cheikh Alune guèye est certainement l'un des grands mouhadames de la tidiania qui ont gouté a la khaqika de CHEIKH par le biais du sage qu'est la personne d'EL HADJI MAWODO MALICK SY

2.Posté par Elhadji Dioum le 03/02/2011 01:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aurai bien souhaiter voir l'oeuvre de ces prestigieux Mouhadam etre publie un jour incha Allah

3.Posté par el hadji malick ba le 05/02/2011 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
maass1993
serigne que le terre lui soit legere

4.Posté par ahmadou diouf le 19/02/2011 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
essayons de suivre l'exemple de ces grands hommes pour notre bien et celui de l'humanite tte entiere.

5.Posté par Malick le 19/07/2011 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un grand merci Grand Père. Que Dieu t'accueille au paradis, protège ta famille et la met à l'abris du besoin. AMIN.

6.Posté par Pape maguette GUEYE le 10/10/2011 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le talibé doit être à l'image de son serigne. Zaïrou talibé moy batinou serigne. Ces moukhadam ne font qu'illustrer la sainteté de Maodo. Yalla fayal gnou ko. Aussi ces hommes doivent être source de motivation pour nous jeunes Tidianes.

7.Posté par mansour gueye le 14/01/2012 14:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Souniou mame Diou bakh. Ya diangal gnie fi raw tay .

8.Posté par mansour gueye le 14/01/2012 14:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1 grand merci a dieu d mavwr fei parti d ta famille.

9.Posté par modou ka le 24/01/2012 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
serigne alioune gueye yalla na yalla yokou ay lèrame tè tasniou sy barkèm

10.Posté par GUEYE Ismaela le 11/04/2012 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mame que Allah agrée tes oeuvres et soit satisfait de toi té tass niou sa barkey Amine. tu ne peux qu'être ainsi car frère cadet de Bira GAYE GUEYE (rta),fils de Ibrahima Fatim Penda GUEYE (rta). Ce dernier comme l'a dit, était un érudit et avait plusieurs disciples, mais avec l'arrivée Cheikh Seydi El Hadj Malick (rta) (borom parasol bi),l'exemplaire, le grand des grands; il a reconnu sa sagesse et sa grandeur. C'est pour cela à sa mort, son fils aîné Bira a envoyé Serigne Alioune chez Maodo à Tivaouane pour lui parfaire de sa dimension spirituelle.

11.Posté par mbaye oumi t hiam le 19/05/2012 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO Mame vous avez vecu aupres du cheikh comme un sahaba aupres du PROPHETE MOUHAMAD PAIX ET SALUT SUR LUI . Votre dimension intellectuelle a toute une communaute et plus.

12.Posté par mbaye oumi t hiam le 19/05/2012 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO Mame vous avez vecu aupres du cheikh comme un sahaba aupres du PROPHETE MOUHAMAD PAIX ET SALUT SUR LUI . Votre dimension intellectuelle a servi a toute une communaute et plus.

13.Posté par ndiaye le 10/12/2012 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le webmaster...

"Serigne Alioune Gueye est décédé à Tivaouane le 08 Avril 1958 à l'âge de 72ans; "

Je crois qu'il y'a une petite erreur sur les dates. Si Sérigne Aliou Gueye est né vers 1896 et rappelé à Dieu le 08 Avril 1958 alors il avait 62 ans.

Kén balma akh.

Qu'Allah accueille Borom Daradji dans Son Noble Paradis. AMiine

wa salam

14.Posté par MANSOUR GUEYE le 04/05/2013 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MANSOURGUEYE
c vraii YALLA moy mayaii maii il fo rmercieii SEYDII EL HADJII MALICK SY .........................

15.Posté par abdou diop le 20/06/2013 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
djarama el hadji malick et leur mouhadame

16.Posté par bara niang le 29/11/2013 00:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mame yalla na sa ler bawane té eumbalé kep koula sope.Yalla fayalnoula amine

17.Posté par faye mouhamet le 19/01/2014 13:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mame yallah na yallah yéssal yeurmeudém si yow té tass niou si sa barké. Dieureudieuf khamal gua niou kouy mame maodo yallah nala yallah faye

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :
Sidi Mohamed El Ghali

Sidi Mohamed El Ghali - 24/11/2009