contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Serigne Alioune Ba "Mame Serigne" Moukhadam de Seydil Hadj Malick Sy à Guèoul: L'exemple d'une vie au service de l'humanité


Cet Article a été lu plus de 2962 fois




Seydi Alioune Bâ, plus connu sous le nom de Mame Serigne, fait partie des Moukhadams de Seydi El Hadj Malick Sy qui ont donné à la « Tidjania » ses lettres de noblesse dans cette partie du Cayor.

Au point que Guéoul et ses environs soient considérés aujourd'hui comme une place forte de la Tidjania, perpétuant le legs de Seydi El Hadj Malick Sy, qui a su imposer cette voie à l'écrasante majorité de la population sénégalaise.

Exégèse du Coran, doublé d'une très forte érudition, Seydi Alioune Ba a impulsé une belle dynamique religieuse dans cette partie du pays, en participant à la formation des talibés tidjanes sur tous les plans.
La preuve, la Grande mosquée de Guéoul a été un foyer ardent de rayonnement islamique, qui a su inculquer les valeurs fondamentales musulmanes à toute une communauté de fidèles.

A ce titre, Seydi Alioune Ba a été un modèle de dévotion et de piété au service de l'Islam.

Aujourd'hui, ce sont ces qualités essentielles que ses descendants veulent offrir en modèle à la jeunesse sénégalaise.

Et à ce titre, ils ont reçu la bénédiction des plus hautes autorités de la « Tidjania » de Tivaouane, eu égard aux relations exemplaires qui lient les deux familles depuis plusieurs décennies.

De nos jours, l'héritage du saint homme de Guéoul est fortement entretenu par son khalife général Serigne Omar Ba , connu pour son intelligence et sa renommée religieuse, entre autres.

Quant à ses défunts fils, Serigne Mansour Ba et Serigne Ababacar Ba, ils ont laissé le souvenir d'hommes de Dieu qui, toute leur vie durant, se sont évertués à amplifier le message du prophàte Mohamed (Psl) pour le bien-être social et spirituel des musulmans.

Aujourd'hui, il est difficile d'évoquer la vie et l'œuvre de Seydi Alioune Ba, sans rappeler les relations exemplaires qu'il entretenait avec les autres familles religieuses de Guéoul et environs.

C'est à l'image de Cheikhna Mohamed Fadel Aïdara Ould Cheikh'Al Makhfou Ould Cheikhna Cheikh Saad-Bouh ; de la famille de Cheikh Déthialaw Seck de Ngourane ou encore de la famille de Cheikh Makhfou Diop.


Une vie au service de DIEU

Serigne Alioune Ba fut un grand maître soufi et l'un des premiers Muqqadams de la Tarikha Tidjane nommé par Sidil Hadji Malick Sy.

Sa soif de savoir, l'a conduit aux pieds de ce dernier, après avoir fréquenté d'autres marabouts célèbres de l'époque.

Sa rencontre avec El Hadji Malick sera l'éclosion et la propagation de la source qui jusqu'à présent éclaire la voie des musulmans de Guéoul et d'ailleurs.

Serigne Alioune fut de tout temps aux cotés de Maodo dans la mise en place de ses bases religieuses.

Ayant jugé que son disciple reflétait parfaitement son enseignement, il l'honnora d'un certain nombres d' « Idiazas » ou doctorats dans le langage académique.

Il est donc titulaire de :

1. « Idiazatoul Ouloumi » décernés aux agrégés dans toutes les branches des Sciences Islamiques.
2. « Idiazatoul Itlakh et Idiazatout Takhdim » qui sont décernés aux chefs spirituels de la Tarikha Tidjane.

C'est fort de ce bagage qu'il fut nommé chef de mission par El Hadj Malick pour aller porter la vérité Islamique et la Tarikha Tidjane à Guéoul et ses environs.

Il fut reçu convenablement à Guéoul et y installa un Daara et une Zawiya qui deviendra plus tard la première grande mosquée de Guéoul d'où il assura l'imamat.


Il forma aussi beaucoup d'oulémas dans son Daara parmi lesquels :

- Serigne Malamine DIOP ( Dagana )
- Serigne Mor Niane ( Ndieng Code Niang )
- Serigne Ibra Cissé ( Pire Gourey )
- Serigne Alioune Sall ( Keur Bakary Sall )
- Serigne Modou Gueye ( Khadji )
- Serigne Amadou Mbodji ( Ted Bitti )

Et tant d'autres sans oublier ses fils et petits fils.

Comme missionnaire, il a à son compte l'installation de plusieurs bases religieuses. Et à chaque fois, tel son illustre maître, il laissait sur place une Zawiya dirigée par ses disciples.

De ces missions ont vu le jour les Zawiyas de :

- Nguiranène dirigée par son disciple ( Serigne Mor Nguirane)
- Kairé par Mor Kairé
- Nianguène par Serigne Mafall Niang
- Mbissis par Serigne Modou Seye
- Mbarom par Serigne Mor Asta Diop
- Ngaye par Dogo et Serigne Alioune Seck
- Khadji par Serigne Modou Gueye
- Kiir par Serigne Makhtar Gueuye
- Siiwal par Elhadji Assane Seck
- Gouye Mbaye par Mor Awa Sall
- Keur Ndiaye par Elhadji Samba Ka
- Kalassane par Serigne Modou Ndiaye
- Mbadiar par Serigne Kallé Ndiaye
- Ndangour par Serigne Mor Dior
- Ngana Sall par Mayacine et Modou Kaita
- Bari Diame par Bakar Sall.

En un mot de 1904 à 1968, des Cayoriens et Ndiambourois sont affiliés à la Tidjanya grâce à Seydi Alioune.
Il reçut également beaucoup d'oulémas venus de la Mauritanie.

Il fut aussi un grand écrivain et a été l'auteur de plusieurs poèmes dédiés au prophète Mouhammed PSL, Cheikh Ahmed Tidjane RTA et El Hadji Malick Sy RTA.

Des poèmes sur l'importance du savoir, le bon comportement, l'éducation, les dangers de l'alcool...

Des livres parmi lesquels on peut citer

- Khoulassatoul Ouloumi sur le savoir
- Sira donc sur la vie du prophète
- Zadoul Moussafirou sur l'éducation etc.



Le GAMOU

La célébration de son Gamou a été sur ordre de Seydil Hadji Malick.

Ce gamou est célébré dans la plus grande sobriété inspirée par les principes de la sounna et les recommandations divines.

Son organisation ne dépend d'aucune action gouvernementale ou d'une quelconque aide particulière.
Elle est entièrement prise en charge par ses descendants et ceux de ses disciples.

L'actuel Khalif est Serigne Omar qui a succédé Serigne Babacar et qui s'occupe de l'imamat de la grande mosquée de 1956 à nos jours. Il a été confirmé à ce poste par El Hadji Abdoul Aziz Sy Dabakh RTA et Serigne Mansour SY Borom Daara Ji l'avait durant sur Califat honoré d'une Idiazatoul Itlakhi et avait fait de lui son représentant dans ce contré. Il était secondé par ses défunts frères Serigne Bassirou Nguirane et Serigne Habib Ba.

Asfiyahi.Org
Jeudi 5 Février 2015

Cet Article a été lu plus de 2962 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Assane le 11/02/2016 21:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes très honoré de son parcours
Yala nanou yalla tassou si barkeemm
Serigne Omar Ba yall nafi yag teee ande ak were

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :