Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Serigne Mansour Sy Djamil accuse l’élite locale d'ignorer la contribution des religieux


Cet Article a été lu plus de 965 fois




Serigne Mansour Sy Djamil accuse l’élite locale d'ignorer la contribution des religieux
Le marabout et député Serigne Mansour Sy Djamil a déploré le fait que l’élite sénégalaise ignore l’histoire du pays, singulièrement, l’apport des hommes religieux dans le processus d’indépendance et pour la démocratie, dont la percée des chefs religieux aux dernières élections législatives du 1er juillet.

‘’Aujourd’hui, quand le débat se pose sur l’engagement des chefs religieux dans la politique, c’est que l’élite sénégalaise ne connaît pas l’histoire de son pays’’, a-t-il dit, soulignant que le problème est qu'‘’on ne nous enseignait pas l’histoire réelle’’.

Il a animé une conférence organisée par l’ambassade américaine au Sénégal, en collaboration avec la Fondation Seydi Djamil, sur le thème ‘’Le Soufisme et la démocratie au Sénégal’’, introduit par Dr Souad Ali, chef du département des Sciences religieuses de l’Université de l’Etat d’Arizona, aux Etats-Unis.

‘’Quand on se penche sur l’histoire du Sénégal on voit que beaucoup ont suivi l’exemple d’El Hadji Omar Foutiyou Tall, tandis que d’autres marabouts ont combattu au prix d’énormes sacrifices (…)’’, a dit Serigne Mansour Sy Djamil, descendant d’Elhadji Malick Sy, ancien Khalife de la confrérie tidjane au Sénégal.

‘’Si on a pu avoir un pays qui, depuis l’indépendance, n’a pas connu de coup d’Etat où les élections se déroulent normalement c’est, en partie, grâce à ces confréries’’, a affirmé le marabout qui a été nouvellement élu député à l’Assemblée nationale.

‘’J’ai accepté le jeu démocratique en participant aux élections, en acceptant de me soumettre au dicta du suffrage universel. Il n’y a pas plus démocratique que cela’’, a-t-il estimé.

‘’Je n’ai pas mis en avant une lignée sociale ou quoi que ce soit, je me suis présenté au suffrage universel qui m’a élu. Voici la combinaison de deux facteurs spirituel et citoyen, donc une dimension démocratique.’’

Une fois à l’Assemblée nationale, M. Sy a promis de ‘’participer à une réflexion d’ensemble sur les problèmes du pays par les gens du pays’’. ‘’Sur toutes les questions qui interpellent le pays et son développement maintenant, s’il y a des questions qui sont liées à la religion comme tout citoyen, je vais intervenir’’, a-t-il laissé entendre.

Il a par ailleurs souligné qu’il n’irait pas au Parlement ‘’pour être le porte-étendard de quelque idéologie que ce soit’’. ‘’Je vais à l’Assemblée nationale en tant que citoyen débattant des questions qui interpellent le peuple sénégalais du 21ème siècle.’’

Parlant du thème de la rencontre, Serigne Mansour Sy Djamil dit que ‘’pour nous Sénégalais, le soufisme n’est pas antinomique à la démocratie (parce que) dans un rapport dialectique, le soufisme inonde, enrichit la démocratie et toute l’histoire de notre pays le démontre’’.

Etaient présents plusieurs personnalités dont Alioune Tine, Penda Mbow, Imam Mbaye Niang, Ahmed Khalifa Niasse, Serigne Habib Sy Mansour et un représentant de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar. Le modérateur de la conférence était le professeur Souleymane Bachir Diagne.

( SOURCE : APS )

Asfiyahi.Org
Lundi 23 Juillet 2012

Cet Article a été lu plus de 965 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par issa le 25/07/2012 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous vous souhaitons un bon mandat, marqué par le volontarisme, la sincérité, la constance, le sens de l'intérêt général, bref, les valerus que vous nous avez tjrs montrées!

2.Posté par yerime wade le 19/08/2012 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
serigne bi boumou tite boumou ragal keur maodo amoul ragal. yalla danala takhaou. faut pas ecouter les haut parleurs. ca kaw ca kanam rek.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :