contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Sortie d’élèves du « DAARA » Massamba MBENGUE : Serigne Mansour Sy, parrain de cette promotion


Cet Article a été lu plus de 829 fois




Sortie d’élèves du « DAARA » Massamba MBENGUE : Serigne Mansour Sy, parrain de cette promotion
Le théâtre national Daniel Sorano a eu pour cadre, samedi, la cérémonie marquant la sortie de la première promotion « Serigne Mansour Sy » du daara El Massamba Mbengue de Thiès.

À cette cérémonie, les talibés ont fait preuve de mémorisation parfaite du Coran devant plusieurs invités, dont El hadji Malick Sy et Serigne Babacar Sy Ibn El hadji Abdoul Aziz Sy Dabakh (Rta), qui ont lancé un appel en direction de leurs compatriotes, pour un changement de comportements. L’initiateur de cette cérémonie, Oustaz Tafsir Abdou Rahmane Gaye, vient de réussir le pari de faire mémoriser le Coran à 13 d’élèves âgés seulement d’une dizaine d’années, à la satisfaction générale. Serigne Maodo Sy Dabbakh a demandé aux musulmans d’être tolérants. Cependant, il n’a pas manqué de regretter la situation qui prévaut au Mali et prié pour que la paix y revienne. « Que Dieu nous en préserve, car pour ces islamistes comme ils le revendiquent, les soufis sont des mécréants, alors qu’ils s’adonnent à des pratiques répréhensibles, à la vente de la drogue et au pillage », a dit le guide religieux.

Néanmoins, il s’est dit heureux de constater la fertilité de l’esprit de ces jeunes potaches « qui ont vite fait de maîtriser le Saint Coran ». Par ailleurs, Serigne Maodo Sy a invité les fidèles à s’unir pour le bien de l’Islam, « qui est, de nos jours, agressé de toute part ». Pour sa part, Serigne Mbaye Sy Abdou dit Njool Fouta a profité de cette tribune pour marteler que les parents ont fui leurs responsabilités « en négligeant surtout l’éducation de leurs enfants ». Njool Fouta a également réprimé la mendicité. « En effet la mendicité n’est pas une attitude lâche, mais nos maîtres la pratiquait pour extirper en nous l’orgueil et la suffisance », a-t-il fait comprendre.

Cependant, farouche partisan de la restauration des valeurs, il s’est dit offusqué des danses qui font fureur comme le « Thiakhagoune et Takh ci rip », avant de se demander la destination finale de ceux-là mêmes qui s’y adonnent, « au détriment des préceptes religieux ».

Njool Fouta a rendu un vibrant hommage du bienfaiteur El Hadji Massamba Mbengue, « qui a choisi de construire le grand daara de Thiès au profit de centaines de pensionnaires ». Le marabout a fait l’éloge du directeur de ce daara, Tafsir Abdou Rahmane Gaye. « Vous êtes un exemple et une référence pour l’Islam », a, pour leur part, témoigné le maire de Plateau Alioune Ndoye. Avec la sortie de la première promotion de 13 élèves en licence et de deux maitrisards, la fête a été belle. La cérémonie a été sanctionnée par une remise de parchemins aux heureux récipiendaires, des prières pour le repos de l’âme du parrain, Serigne Mouhamadou Mansour Sy, ainsi que d’autres pour que Dieu assiste le président Macky Sall dans sa tâche de faire du Sénégal un pays stable et prospère.



Serigne Mansour Sy CISSE
Le Soleil



Asfiyahi.Org
Lundi 25 Février 2013

Cet Article a été lu plus de 829 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :