Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Structuration de la prière ou comment effectuer les cinq ( 5 ) prières : Takhawal Djouli


Cet Article a été lu plus de 11286 fois




Structuration de la prière ou comment effectuer les cinq ( 5 ) prières : Takhawal Djouli
1 - Ce qui est commun à toutes les prières .Il y a des règles communes à toutes les prières :

a - prier dans un endroit propre, avec des habits exempts de souillure, couvrant les parties « intimes » du corps (hawra), au sens islamique du terme,
b - être en état de pureté (lavage / ablution),
c - nourrir l'intention de faire telle prière obligatoire,
d - se tourner vers la Mecque (l'Est),
e - avant la prière, dire l'appel (Likham) de la manière suivante :
- Allaahou akbaroul - Laahou akbarou
- Ach/hadou ane laa ilaaha illal - laahou
- Ach/hadou anna Mouhammadar - Rassouloul - Laahi
- Hayya Alass - ssalaati
- Hayya Alal Falaahi
- Qhadeqhaamatisse - salaatou
- Allaahou akbaroul - Laahou akbarou
- Laa ilaaha illal - laahou

Cet appel (qu'on qualifie de « petit appel » par rapport à celui du muezzin qui fait l'appel pour que les gens viennent à la mosquée), est un acte sounna (c'est à dire pratiqué systématiquement par le Prophète (Paix sur lui), sans qu'il ait pour autant un caractère obligatoire.

Les femmes doivent le dire à voix basse, les hommes à voix haute. A titre d'information précisons que c'est ce petit appel qu'il faut réciter dans l'oreille gauche d'un bébé qui vient de naître ; cela après avoir récité le grand appel (celui du muezzin) dans l'oreille droite afin d'éloigner Satan de ce bébé.

Traditionnellement, on attend l'Imam pour le faire le 7è jour alors que même la maman ou le papa peuvent la faire (de préférence dès la naissance au lieu d'attendre le 7è jour). Nous vous renvoyons à la brochure n°2 sur cette question.

Voici comment faire le grand appel : (à réciter dans l'oreille droite du bébé) :

ALLAAHOU AKBAR
ALLAAHOU AKBAR

Puis dire à voix basse :

(Ach/hadou ane laa ilaaha illa Laah)
(Ach/hadou ane laa ilaaha illa Laah)
(Ach/hadou anna Mouhammada Rassouloulaah)
(Ach/hadou anna Mouhammada Rassouloulaah)

Ensuite continuer l'appel comme suit (à haute voix) :

ACH/HADOU ANE LAA ILAAHA ILLA LAAH
ACH/HADOU ANE LAA ILAAHA ILLA LAAH
ACH/HADOU ANNA MOUHAMMADA RASSOULOULAAH
ACH/HADOU ANNA MOUHAMMADA RASSOULOULAAH
HAYYA ALASS - SALAAT
HAYYA ALASS - SALAAT
HAYYA ALAL FALAAH
HAYYA ALAL FALAAH
ALLAAHOU AKBAR
ALLAAHOU AKBAR
LAA ILAAHA ILLAL LAAH

Vous remarquerez au moins 2 différences avec le petit appel. D'abord les terminaisons des mots ou des noms à la fin de chaque phrase ; pour petit appel on prononce le mot en entier exemple akbarou, laahou, ..., salaatou, ...) alors qu'ils sont « coupés » lorsqu'on dit le grand appel.

Dans l'un on dit les phrases 1 fois, dans l'autre 2 fois (en général).

Traduction :

ALLAAH est le plus grand
J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'ALLAAH
J'atteste que Mouhammad est l'envoyé d'Allaah
Venez à la prière
Venez à la félicité
Allaah est le plus grand
Il n'y a de Dieu qu'ALLAAH.

2 - Structure de chaque prière

FAJR
2 raaka

SOUBH (Soubeu)
2 raaka

ZOHR ( Tisbar)
4 raaka


ZOHR ( Tisbar)
4 raaka

ASR (Takusaan)
4 raaka

MAGHRIB (Timis)
3 raaka

ICHA (Gué)
4 raaka

CHAFAA
2 raaka

WITR
1 raaka

Détail

FAJR : 2 raakas (prière surérogatoire ou « NAAFILA »)
Réciter à voix basse, dans chaque raaka :
- la Faatiha,
- une sourate ou un verset.

Cette prière a lieu environ 1 heure avant le lever du soleil. Certains récitent uniquement la Faatiha dans chacune des 2 raakas.Lorsque le muezzin lance l'appel à l'aube, il dit au cours de l'appel une phrase qui annonce le moment de cette prière. En effet, au cours de l'appel, il dit 2 fois :

Traduction : « La prière vaut mieux que le sommeil. »
Puis, il termine l'appel de façon classique.
Observation : Beaucoup de gens appellent Fajr les 2 raakas qu'ils font lorsqu'ils se réveillent en pleine nuit. C'est une erreur. Ces prières sont de simples naafilas car la prière de Fajr a son horaire bien précis.

Durant le mois de Ramadan pour ceux qui mangent à l'aube (KHEUDD), il faut arrêter de manger au moins 15 à 20 minutes ( voire 30 minutes) avant ce moment et non attendre que le muezzin dise Ass - salaatou Khayroune mina nawmi pour arrêter de manger ou boire, car c'est bien avant Fajr qu'il faut arrêter de manger et non au moment de Fajr même.

Si pour une raison ou une autre on n'a pas pu effectuer cette prière (quelqu'un qui dort et se lève tard, vers 9 h, 10 h ou 11 h), il faut savoir que cette prière est « rattrapable » (ou « payable ») jusqu'aux environs de midi. Au delà de midi, elle n'est plus rattrapable.

Il est également rapporté que celui qui récite habituellement au cours de cette prière après la Faatiha :

- la sourate ALAM NACHRA dans la 1ère raaka (sourate 94),
- et dans la 2ème raaka ALAM TARA KEYFA FA - AALA RABBOUKA (sourate 105) ,

Dieu le protège de tout ennemi. Il s'agit des 2 sourates du CORAN qui commencent par le mot ALAM.
Le Prophète (Paix sur lui), a dit de cette prière de Fajr, que : « la faire valait mieux que posséder le monde d'ici bas et tout son contenu ».

Soubh : (prière du matin)


—> obligatoire
—> 2 Raakas

On confond souvent cette prière avec la précédente (Fajr) car elles se font quasiment l'une à la suite de l'autre.

Réciter dans chaque raaka :

- la Faatiha
- une sourate ou un verset du Coran.
—> à voix haute pour les hommes,
—> à voix basse pour les femmes.

Cette prière s'effectue 5 à 10 minutes après celle de Fajr. Son mokhtaar dure environ 20 minutes, et est égal au temps nécessaire pour reconnaître les visages dans la prénombre.A ce moment, commence le Dororiou qui « court » jusqu’au lever du soleil qui marque donc la limite ou la fin de l’horaire de ces 2 prières.

Au delà de cette limite (lever du soleil), il faut nourrir l'intention de « payer », cette prière. Puisque c'est une prière obligatoire, elle est « payable » sans limite dans le temps, tant qu'elle n'est pas faite.
Quelqu'un qui dort jusqu'à 14 heures par exemple, rattrapera cette prière à ce moment.

Nota :

1) Khounot
Il y a une sounna qui est très répandue en Afrique de l'Ouest. Au cours de la 2ème raaka après la récitation de la Faatiha et de la sourate (ou du verset) on récite en général une courte prière, à voix basse, appelée Khounot et que le Prophète (Paix sur lui) pratiquait :

Transcription :

ALLAAHOUMMA INNAA NASTA - IINOUKA, WA NASTAGHFIROUKA WA NOU - MINOU BIKA, WA NATAWAKKALO ALEYKA WA NAKHE - NA - OU LAKA, WA NAKHELA - OU WA NATROUKOU MANE YAK - FOUROUKA.ALLAAHOUMMA IYYAAKA NA'HBOUDOU WA LAKA NOU - SALLI WA NAS - DJOUDOU, ILEYKA NASSE-HAA WA NAKHE - FIDOU, NARDJOU RAHMATAKA WA NAKHAAFOU AZAABAKAL DJIDDEU, INNA AZAABAKA BIL KAAFIRIINA MOULE-HAQHOUNE (ou MOULE-HIQHOUNE).

Traduction :

« Oh mon Dieu c'est Toi dont nous implorons le secours. C'est en Toi que nous croyons, c'est en Toi que nous mettons notre confiance, devant Toi nous nous rabaissons (Toroxlu), nous rejetons toute religion qui n'est pas la Tienne, nous coupons les liens avec tout mécréant.

Oh mon Dieu c'est Toi que nous adorons et c'est à Toi que nous adressons nos prières et nos prosternations, c'est vers Toi que nous marchons et nous nous précipitons, nous plaçons nos espoirs dans ta miséricorde et nous craignons ton terrible châtiment, certes ton châtiment est réel pour les mécréants ».

2) D'une manière générale, si on « doit » une prière, on doit la « payer » avant d'effectuer la prière en cours.

Par exemple : quelqu'un qui n'a pas fait la prière de ASR (Takusaan) ne doit pas effectuer la prière de Maghrib (Timis) avant d'avoir payé ASR (Takusaan).

3) Pour la femme, toutes les récitations doivent être obligatoirement faites à voix basse.

zohr (Tisbar) : (prière de « midi »)

—> obligatoire
—> 4 Raakas

Réciter à voix basse dans chacune des deux 1ères raakas :

- la Faatiha + sourate ou un verset,
et dans chacune des 2 dernières (toujours à voix basse)
- la Faatiha uniquement.

Horaire

Début : lorsque le soleil est au zénith et qu'il commence à décliner (vers 13h 30 environ au Sénégal).
Fin : coucher du soleil ( Timis).

Au delà de cette limite, il faut nourrir l'intention de « payer ».Quant au Mokhtaar (plage horaire dans laquelle il faut prier lorsqu'on n'a pas les contraintes ci-dessus évoquées), il s'arrête au moment ou l’ombre d’un objet devient égale à l’objet lui même ( en termes de taille ou hauteur, estimé à environ 15 h 30 / 16 h au Sénégal).

Asr (Takusaan) : (milieu de jour)

—> obligatoire
—> 4 Raakas

C'est la 3ème prière, elle s'effectue comme la précédente.

Horaire
Mokhtaar : de 16h 30 à 18h environ (au Sénégal)
Dororiou : de 18h (environ) au coucher du soleil (Timis).


Maghrib (b) : (coucher du soleil)

—> obligatoire
—> 3 Raakas

Réciter (à voix haute pour les hommes) dans les deux 1ères raakas :
- la Faatiha + 1 sourate ou 1 verset de son choix,
et dans la dernière raaka : la Faatiha uniquement, et à voix basse (même pour les hommes).
Le mokhtaar de cette prière est très court. Il dure environ 15 à 20 minutes après le coucher du soleil. La durée du mokhtaar de cette prière est égale au temps nécessaire pour :
- se soulager (uriner),
- se nettoyer (« Siwou » et « Ferlou »),
- prier.

Au Sénégal, cette prière est effectuée environ 10 minutes après le coucher du soleil. Cette heure du coucher du soleil est également précisée dans la rubrique météo du journal télévisé à Dakar. Par contre, le Dororiou va jusqu'à l'aube qui suit. (Le Maghrib a par conséquent, le temps de prière le plus large, contrairement à une idée très répandue au Sénégal).La confusion vient du fait qu'on limite ou qu'on assimile l'horaire global de cette prière à son mokhtaar.

Icha (Gué) : (prière du soir)

—> obligatoire
—> 4 Raakas

C'est la dernière prière obligatoire. Elle a lieu la nuit.
Réciter (à voix haute pour les hommes) dans chacune des deux 1ères raakas :
- la Faatiha + sourate ou un verset,
et dans chacune des 2 dernières (à voix basse) :
- la b uniquement.

Horaire

Cette prière est faite en général 1 heure après la précédente (Timis). Mais en réalité cette prière est elligible dès que les lueurs rouges suite au coucher du soleil auront disparu du ciel. Son mokhtaar va jusqu'à 11 heures/minuit environ. Son dororiou va jusqu'à Fajr (aube) comme pour la prière de Timis.

Chafaa et Witr

Chafaa veut dire en arabe pair et Witr impair.

Après la prière de Icha, on prie généralement 2 raakas (donc paires, d'où le nom de Chafaa), puis une dernière raaka (impaire, d'où le nom de Witr).Ces 2 prières n'ont pas le même poids ou le même caractère obligatoire que les 5 précédentes, mais elles étaient systématiquement pratiquées par le Prophète (Paix et Salut sur lui). Un musulman qui fait l’impasse de 2 prières serait réellement négligeant. Le Prophète ayant dit : « Celui qui laisse tomber ma Sounna ne bénéficiera pas de mon intercession le jour du jugement dernier ». En d’autres termes, il sera son propre avocat. Dans un autre hadith, il dit : « Celui qui néglige cette Sounna ne fait pas partie de notre communauté ».

Les 2 raakas de Chafaa peuvent être faites en récitant dans chacune d'elles :

- la Faatiha + sourate de l'unicité divine (Qhoul Houwa Allaahou Ahadoune) communément appelée l'IKHLASS ou Al IKHLASS ou « l’IKHLASS ».

Après le salut final, on se lève pour faire la raaka de Witr dans laquelle on peut réciter, après la Faatiha, les 3 dernières sourates du Coran :

- Qhoul Houwa Allaahou
- Qhoul Aonzou bi rabbil Falaqhi
- Qhoul Aonzou bi rabbin Naassi.
(ou uniquement Qhoul Houwa Allaahou, après la Faatiha)

Par extension au lieu de dire Chafaa et Witr, on dit souvent « Witr » tout court, pour désigner les 3 raakas.
Si pour une raison quelconque (fatigue, oubli...) on n'a pas pu effectuer ces 3 raakas avant de se coucher, on peut les faire au réveil, en tout cas avant l'aube (donc avant Fajr). Si sous le coup de la force majeure on se lève au delà de Fajr et Soubh alors qu'on n'avait pas prié Chafaa et Witr, on procède comme suit : tant que le soleil ne s'est pas levé, on effectue la prière de Chafaa et Witr d'abord (avec l’intention de la payer) et ensuite seulement celles de Fajr et Soubh. Mais nous répétons: tant que le soleil n'est pas levé. Si on se réveille après le lever du soleil, à ce moment là on ne fait plus la prière de Chafaa et Witr.

Deux autres sourates sont également usuellement utilisées pour les 2 raakas de Chafaa :

- Sabih isma rabbika (1ère raaka)
- Qhoul yaa ayyouhal kaafirouna (2è raaka).


Asfiyahi.Org - Daara Serigne Mor DIOP
Mercredi 2 Mai 2012

Cet Article a été lu plus de 11286 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Lamine Lô le 11/04/2011 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
al-amine
Yalla naniou Yalla sammalboppame.
surtout nioun naw yi

2.Posté par Traore le 05/08/2011 06:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La courte priere que l'on recite à voix basse dans la 2e rakat de soubh correspond à quelle sourate ou à quel verset du Coran?

3.Posté par Mamadou SARR le 15/08/2011 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SARR
Etant tombé par hasard sur ce site que je trouve très instructif pour nous qui n'avons par fait l'école coranique, je m'associe à vous pour parfaire mes connaissances en ISLAM.

4.Posté par mamadou le 02/05/2012 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dieu merci sw moen en conéssance islamikk ben méé j croi kkk c une bone idéé pour parferr ses farata et sé souna . merci

5.Posté par ALIOUNE BADARA CAMARA le 02/05/2012 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
YALLA NANIOU YALLA MAYE DEGG AK TOPOU

6.Posté par mohamed mansour le 02/05/2012 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MACHALLAH!!!

7.Posté par Mahamedbatari le 20/04/2013 15:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La recitation de la sounate al fatiha est obligatoire pendant tout les raka'a de la salat. Apres la recitation de ladite sourate on dit }@min{ puis on marque une pause de quelque seconde..! BAARAK ALLAH Qu'allah nous guide dans le droit chemin. La vie d'ici n'est que passagere?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter