Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Thierno Mountaga Tall, Retour sur la Vie et l'Oeuvre d'un Saint Homme.


Cet Article a été lu plus de 8892 fois


C’est le vendredi 12 janvier 2007, jour de recueillement et de prières pour les musulmans du monde entier que Thierno Mountaga Tall, khalife de la famille omarienne a été rappelé à Dieu dans sa 92 ème année. Le khalife de El Hadji Omar Tall a fait 27 ans à la tête la famille Omarienne. La disparition de ce guide spirituel, référence dans la confrérie tidjane et au-delà,a plongé tous les musulmans du Sénégal dans une profonde peine. Retour sur les traits marquants de la vie de Thierno Mountaga Tall.



Thierno Mountaga Tall, Retour sur la Vie et l'Oeuvre d'un Saint Homme.
Né en 1914 à Démett, département de Podor dans la région de Saint Louis, Thierno Mountaga Tall était le khalife de la famille omarienne depuis 1980. Thierno Mountaga Tall laisse orpheline la communauté musulmane, et singulièrement les Hal Pulaar du Sénégal et de la Mauritanie sur lesquels il exerçait une grande autorité spirituelle. Petit-fils de El Hadji Omar Tall qui a mené la "Jihad" (guerre sainte) contre les français, il est à ce titre une référence dans la confrérie tidjane. Si la famille Sy de Tivaouane les khalifes, les Tall eux confèrent une forme de caution à la confrérie. Les relations entre les deux familles alliées remontent au début du siècle.
C’est El Hadji Omar qui aurait initié l’oncle de El Hadji Malick Sy, Alpha Mayoro Wellé, au "wird" (un des attributs de la pratique religieuse chez les tidjanes). Dans les relations difficiles que vit la famille Sy de Tivaoune , déchirée entre le khalife général Mansour Sy et son frère Cheikh Ahmed Tidjane Sy , les Tall ont joué un rôle d’appaisement.


Vidéo dernier Hadaratoul Djouah de Thierno Mountaga ( source Tidjaniya Multimédia)

Le jeune Mountaga a passé sa prime enfance dans deux localités de part et d’autre du fleuve Sénégal. Né à Démett, un petit village situé sur la rive du Sénégal, il a fait ses humanités coraniques dans la ville mauritanienne de Boghé chez un érudit du nom de Thierno Abda Dia. Il a poursuivi sa formation chez d’autres marabouts : Thierno Hamidou Sy à Diatar, et Mouhamadou Zein Eddine Ba à Pathé Gallo. Son dernier maître est son oncle, Thierno Seydou Nourou Tall, qui régna pendant plus d’un demi-siècle sur la famille avant de s’éteindre un jour de janvier 1980. A sa mort , Thierno Mountaga prend la succession. A la différence de son prédécesseur qui avait des liens très étroits avec le président Léopol Sédar Senghor , Thierno Mountaga fréquente beaucoup moins les hommes politiques. Attaché au Soufisme, Mountaga Tall garde une influence incontestable auprés des fidèles comme en témoignent les trés nombreux mariages de ses disciples qu’il bénissait tous les vendredis. Malgré ses liens étroits avec le président Senghor, il s’est toujours efforcé à ne pas prendre position dans les élections et la vie politique d’une manière générale. Cependant, il s’est engagé intensivement lors des évènements meurtriers sénégalo-mauritaniens de 1989 prenant cause des nombreux Hal Pulaar, victimes de ce conflit.


La grande mosquée Thierno Seydou Nourou Tall Sur l'avenue Malick Sy Dakar
La grande mosquée Thierno Seydou Nourou Tall Sur l'avenue Malick Sy Dakar
En 1994, Thierno Mountaga a obtenu le rapatriement de France du fond bibliothécaire d’El Hadji Omar comprennant 518 livres, réquisitionnés par le général Louis Archinard un des principaux artisans de l’établissement de la France au Soudan (actuel Mali). Ses fidèles lui ont été reconnaissants lorsqu’il a obtenu en 1995 le rapatriement des cendres de son oncle , le lieutenant Abdoulaye Tall, décédé à Paris le 29 mars 1891 et qui fut le premier africain à avoir fréquenté l’école militaire de Saint-Cyr. Fidèle à sa volonté, c’est au Mali que les cendres de son oncle ont été déposés. On retrouve en effet la même famille Tall au Mali , principalement dans la région de Ségou qui a été l’une des bases de la "jihad" de la dynastie Omarienne. L’homonyme du marabout de Dakar , Me Mountaga Tall, est l’un des membres les plus connus de l’opposition politique malienne. D’ailleurs au plus fort de la répression de l’opposition par le régime du général Moussa Traoré en 1991, l’avocat malien s’était réfugié au Sénégal.


Vue Extérieure Mausolée Thierno Mounatga Tall, Ici même repose Elhadj Thierno Seydou Nourou Tall
Vue Extérieure Mausolée Thierno Mounatga Tall, Ici même repose Elhadj Thierno Seydou Nourou Tall
A la Médina où il résidait, la maison de Thierno Mountaga baignait dans une ambiance studieuse. Toujours vêtu sobrement et portant de larges lunettes cachant une forte myopie, Thierno Mountaga quittait très peu le Coran auquel il se référait sans cesse. Disponible auprès de ses fidèles et parents qu’il recevait, venant solliciter son inter-médiation.

Thierno Mountaga est d’autre part l’auteur d’un livre de deux tomes sur son grand père El Hadji Omar Tall. L’objectif de construire une grande mosquée en l’honneur de son aïeul a été réalisé. Parmi les enfants de Thierno Mountaga Tall, le plus connu est Madani Tall et Thierno Seydou Nourou Tall Imam de la Grande mosquée omarienne sur l'avenue Seydi Elhadj Malick Sy à Dakar.

Source nettali, le titre et les images sont de la Rédaction


Vue Intérieure Mausolée Thierno Mountaga Tall et Thierno Seydou Nourou Tall
Vue Intérieure Mausolée Thierno Mountaga Tall et Thierno Seydou Nourou Tall

Vendredi 31 Janvier 2014

Cet Article a été lu plus de 8892 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par talibe dabaax le 26/09/2011 05:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Allahou Akbar,meme en bequille il s'est rendu a la Hadara comment ose-t-on la rater ....???Qu'Allah agrée ce parfait Wali et nous mette sur les traces de ses enseignements et de son comportement amiine.

2.Posté par alassane sy le 07/04/2012 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si on se reperes tjour sur les fait ou les dit de cheikh oumar al foutiyou et lenvoie lhonneur kil nousa dejas donner depius le debut de la creation je veut dir etre un foutanquain un senegalais un musilman on marchera sans se presipiter la route du paradis kar il nous ::::::::::::;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Dans la même rubrique :