contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 25 Rabî’ath-Thàny 1439 – 12 Janvier 2018 La Présomption Positive – La seule Sonde vers Allah


Cet Article a été lu plus de 84 fois




A Genève, Imam Badrud-Dîn, a rappelé la question de Seyyidunà Ibràhim (V87, S37) au milieu de l’intense idolâtrie de Babylone – Mais donc que pensez-vous du Seigneur des Monde ? Car en effet, tous les cataclysmes étaient attribués à des manquements dans leur pratique fétichiste et tous les espoirs étaient placés en leurs milliers de divinités en panne…L’Imam de contextualiser la question pour nous inviter tous à y répondre. Que pensons-nous du Seigneur des Mondes ? La question de Ibrahim nous embarque déjà dans l’acceptation de la Souveraineté de Dieu sur les mondes, sur la totalité des Mondes. Or, lorsqu’il le posa à son père Âzara et aux Babyloniens, eux ne reconnaissaient pas cette souveraineté de Dieu sur les mondes, et voilà pourquoi, il se retourna ensuite et à la vue d’une étoile, illustration instantanée d’une telle Souveraineté, mais masquée par l’orgueil et l’entêtement dans l’ignorance, il ne put supporter leur attitude et déclara être malade (V88) – malade d’être témoin de tant d’ineptie et d’aveuglement, malade de ne pas avoir réussi encore à les amener à ouvrir les yeux, le cœur et l’esprit à l’étonnante et éclatante Souveraineté d’Allah qui Emane d’eux et de par leur monde.
 
Et ils sont encore nombreux dans ce doute de la Souveraineté de Dieu, à hésiter à croire à une éventuelle rencontre avec leur Seigneur (V46, S2) et se poser la question est-ce qu’ils retourneront vers Lui. Or, ceux qui doutent qu’ils ne rencontreront pas leur Seigneur se laissent surprendre par les évènements à l’image de Goliath devant Dawûd (V249, S2) et se retrouvent défaits. Qu’en-est-il de ceux-là qui projettent sur Allah une sonde fallacieuse, d’obscurantisme et de paganisme (V154, S3) et qui se pose la question s’il leur est donné une quelconque souveraineté sur les évènements – non bien sûr, toute souveraineté revient à Allah ! Ou encore ceux-là qui au vu du témoignage authentique de leurs organes (V22-23, S41) sont rappelés à l’ordre par rapport à l’appréhension qu’ils se faisaient de leur Seigneur, à douter que leurs organes pouvaient enregistrer leurs faits et gestes…les voilà tout-nus, récoltant que désespoir.
 
Revenons à la question alors poursuit l’Imam – Que pensons-nous de notre Seigneur ? Et c’est Allah Qui nous Aide avec un indice remarquable – Selon le Hadith de Abû Huraïra du Prophète - Allah Dit (Hadith Qudsiy) qu’Il Est dans l’appréhension que son serviteur se fait de Lui et qu’Il Est avec lui en permanence. Dans une autre version de Imam Ahmad, Il ajoute, si mon serviteur pense du bien de moi, c’est à son compte, s’il pense le contraire, c’est aussi à son compte. Je le Jugerai sur le compte qu’il aura choisi. Dans son explication de ce Hadith, Ibn Hàjar dit que cela illustre simplement la toute capacité d’Allah en tout, en particulier à honorer comme à châtier (V284, S2) et qu’il réside donc en nous la liberté totale de quel camp choisir. La version de Imam Ahmad permet donc de se poser la question – C’est quoi positiver son appréhension d’Allah ? Mais elle permet aussi d’y répondre sans aucune ambiguïté. Si tant est que seuls les déviés (par leur propre orgueil) et les sans foi ni loi sont ceux qui désespèrent de la nature miséricordieuse d’Allah, alors nous devons tous projeter une sonde positive vers Allah et nous étonner de comment Il Est Pardonnateur, Apaisant, Pourvoyeur. Allah Est Celui Qui Soulage les maux, Résout les crises, Administre les ressources, Octroie la bénédiction et Eclaire les cieux et la terre, donc les esprits et les cœurs.
 
Dans l’exploration de la question ou dans la tentative de la réponse, nous sommes donc amenés inévitablement à parcourir tous ces attributs d’Allah et compléter donc un exercice bienvenu de Tawhîd, en particulier de A à Z, car parcourir les attributs d’Allah est le meilleur exercice en la matière, mais aussi remplir son réservoir de Tawakkul – recours en Allah – qui nous sauve dans les situations périlleuses. Le Prophète d’ailleurs durant les trois derniers jours de sa vie avec la communauté et avant de rejoindre son Barzaq avait dit ‘Que personne ne prenne le risque de quitter ce monde’, sans s’être assuré de mettre à jour son appréhension d’Allah et de vérifier qu’il est sur le bouton vert - en écho à l’alerte de Seyyidunà Ibrahim à sa descendance de ne point mourir sans s’être soumis à Allah (V132, S2). Voilà la meilleure manière à notre disposition pour illustrer à travers les diverses circonstances de la vie les attributs d’Allah correspondants – les fauteurs voient dans le filtre son Pardon, les déviés voient dans le filtre sa Guidance, les désespérés voient dans le filtre son Espoir, les tristes voient dans le filtre ses pétales d’égaiement, les ‘dans le besoin’ espèrent le secours approprié. Et Il Sauve toutes les situations de la plus naturelle (accouchement normal) à la plus inattendue (sortir de prison pour devenir Chef d’Etat).
 
Ne doutez jamais donc avertissait le Prophète, dans chacune de vos invocations, soyez convaincu (Mûqinûn) qu’Allah Réponde et c’est Lui qui l’A Dit aussi bien dans le Qur’ân (V60, S40) que dans le HQ précité. Il y a donc une parfaite corrélation entre le libre arbitre qu’Allah Laisse à son serviteur de se faire sa propre opinion de Lui, le résultat qu’il en tire et la motivation que cela inspire à aller chercher par soi toutes les capacités pour explorer les milliards de trésors qu’Il Ouvre pour ses serviteurs (V32, S7), en particulier ceux qui développent l’appréhension positive en attitude et comportement jusqu’à en faire un gêne. Le croyant trouve donc dans ces corrélations le cheminement de la consolidation de sa Foi, exactement comme avait démontré Seyyidunà Ibràhim au sortir de cette expérience à poser la question au peuple de Babylone –  c’est justement de parcourir les méandres de l’Univers (Vs 75-79) dans un cheminement d’étonnement, de curiosité, de science, de découverte de nos énormes potentiels, pour finir perchés là-haut ou ici-bas, c’est selon, dans la plus ambitieuse des destinées – la Souveraineté de Dieu à tout gérer pour nous et donc la preuve par tous les possibles que nous ne devons point sombrer dans le doute, dans les pensées négatives, dans les ondes centripètes qui nous éloignent de la miséricorde de Dieu et entretiennent un cercle infernal de broyer du noir.
 
Le traitement de Dieu devient donc concordant de ce que l’on en pense, et donc ouvert à nos rêves, rêves de rencontrer Dieu ici dans l’émotion de nos cœurs et de nos esprits et de lui demander le secret de rester en orbite sur sa face…c’est justement comme Il l’A déjà Indiqué (Vs 30-31, S41), ceux-là qui reconnaissent la souveraineté de Dieu comme complice de leur perception divine, et qui ne s’en limitent pas, mais s’adjugent la responsabilité de bien faire, les Anges (les habitants du céleste) vont les inspirer pour qu’ils n’aient ni peur ni inquiétude, mais plutôt qu’ils se réjouissent des pétales du paradis qui leur est promis…Allah les Informe qu’Il les Compte dans son cercle intime d’ici et de là-bas, et qu’ils peuvent rêver de tout ce qu’ils veulent, cadeau à eux de miséricorde venant de leur Seigneur…
 
 
 Best Zyars, empreints de condoléances rafraîchies et humbles à toute la Umma pour le rappel à Dieu de notre Guide As-Seyyid Al Muxtàr Mbacké, Khalif Général des Murid.
Que les jardins de Faveur de Son Seigneur soient sa demeure. Aaaamiin!



Al Amin
 
 

 
 
 
 

Asfiyahi.Org
Vendredi 12 Janvier 2018

Cet Article a été lu plus de 84 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :