contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



VIDEO - L’appel du Cadre Unitaire : pour un vote non Confrérique (Par Serigne Cheikh Tidiane SY Al Amine)






Ass-Salamou Aleikoum Wa Rahmatoulahi wa barakatou
Alahouma Sali ala Seydouna Mouhamad Salalahou Aleihi wa Salam

Chers frères musulmans, chers compatriotes
Je m’exprime en ma qualité de Président du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal, une structure que je partage avec mes frères en religion représentant des différentes confréries présentes au Sénégal et des associations islamiques affiliés à divers courants islamiques.

Mon adresse est particulièrement partagée avec mes illustres frères de sang Cheikh Ahmed Badaoui Mbacké Falilou et Cheikh Abdou Aziz Mbacké Majalis qui font partie des principaux initiateurs de ce cadre unitaire et avec qui je me suis entretenu avant de m’adresser à vous.

Déjà porteur de plusieurs initiatives pour la prévention des risques de conflits intra-confessionnels et inter-confessionels et toute autre menace sur la concorde nationale, conformément à ses objectifs initiaux, le Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal mène des actions sur les voies et moyens de parer à toutes formes de tensions et de dérapages notamment dans les discours politiques et religieux pouvant compromettre ou nuire à notre vivre ensemble.

Malheureusement, depuis quelques jours nous constatons à travers les réseaux sociaux des discours dangereux visant à appeler les populations à voter pour ou contre tel ou tel candidat en considération de son appartenance confrérique ou ethnique.

Cette attitude est dangereuse pour le pays et n’est pas conforme à l’esprit de dépassement et d’unité qui anime les érudits qui ont fondé et vulgarisé les enseignements soufis à la base de la philosophie de nos différentes confréries.

Au-delà des relations familiales qui les lient, nos illustre guides Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké et Seydi El Hadj Malick Sy ont toujours entretenu des relations cordiales et même affectueuses, au vu des échanges épistolaires et des témoignages qu’ils se sont faits mutuellement.

Serigne Cheikh Tidiane SY Al Maktoum nous rappelait qu’au Sénégal, une mésentente entre mourides et tidianes constitue une offense au Prophète Mouhamed PSL.

Nous en appelons donc au sens de la mesure des militants et des disciples tidianes comme mourides pour un comportement digne et conforme à l’enseignement de nos confréries.

A ce titre, nous réitérons notre appel à éviter la stigmatisation des candidats sur la base de leur appartenance religieuse, confrérique ou ethnique. De même, nous invitons les candidats à éviter toute manipulation des symboles religieux à des fins électoralistes pouvant saper les bases de notre unité nationale.

Nous prions pour des élections apaisées basées sur un choix responsable des électeurs dont le fondement reste la probité morale du candidat, sa compétence à gérer les affaires de l’Etat et non son appartenance confrérique, religieuse ou ethnique.

Nos illustres guides n’avaient-il pas porté leur choix sur Senghor qui était catholique ? Ceci est un exemple à méditer par tous car avec ces élections, nous ne choisissons ni un imam ni un Khalife, mais plutôt un Président de la République dont les qualités sont à chercher au-delà de nos appartenances religieuses.

Enfin, le Cadre Unitaire prie pour que l’élection présidentielle se déroule dans la paix et la sérénité pour qu’à la fin, le seul vainqueur demeure le peuple sénégalais dont l’ancrage religieux et l’attachement aux valeurs démocratiques constituent le socle de notre République.

Cheikh Ahmed Tidiane SY
Président du Cadre Unitaire de l’Islam


Asfiyahi.Org
Lundi 18 Février 2019






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :