contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



VIDEO - BAMBILOR - Compte Rendu du CRD Gamou de Darou Salam Salam Gaye 2018: Les assurances des autorités administratives et satisfaction de la famille d'El Hadj Amadou Gaye Tamba


Cet Article a été lu plus de 843 fois




Au sortir du Comité Régional de Développement (CRD) préparatoire au Gamou annuel de Darou Salam qui s’est tenu le mercredi 20 décembre 2017 à Rufisque, un seul constat. Les autorités administratives vont mettre les petits plats dans les grands pour une réussite totale de l’événement.

C’est Oumar Sagna Ndiaye, adjoint au préfet du département de Rufisque Baye Oumy Gueye qui a présidé la rencontre. Il a assuré que des lettres circulaires seront ventilées dans tous les services pour expliquer à chacun comment mettre en œuvre les différents engagements.


Il s’est aussi directement adressé à tous les chefs de service : "Le Gamou annuel de Darou Salam gaye à mbeut commune de Bambilor fait partie du calendrier des cérémonies religieuses officielles du département de Rufisque. L’accompagnement de l’Etat ne souffrira d’aucune faille. Déjà le 14 décembre, un comité local de développement (Cld) a été organisé par le sous-préfet en présence de tous les chefs de services locaux et départementaux) pour mettre en place les dispositions d’organisation du gamou. Nous réitérons nos relations de cordialité et de fidélité à la famille de Feu El Hadj Amadou Gaye et l’Etat. D’où ce comité départemental de développement (Cdd) qui nous réunit ce mercredi 20 décembre".

« L’électricité est régulièrement revenue dans nos discussions mais le chef de service de l’agence de la Senelec de Rufisque a affirmé que les techniciens sont en train de finaliser les travaux de raccordement et que la réception se fera avant le 06 janvier 2018, date du gamou. Nous l’espérons d’autant plus qu’on y a investi 26 millions de nos francs. Concernant le reprofilage de la voirie, tous les services concernés sont saisis en attendant de réhabiliter définitivement l’axe routier. Pour le volet sécurité, elle sera assurée comme chaque année de façon permanente par la brigade de gendarmerie de Bambilor assistée par les agents de la sécurité de proximité. La santé est gérée par le médecin-chef du district sanitaire de Rufisque qui promet de mettre à votre disposition 2 ambulances avec les éléments en rapport avec la Croix-Rouge départementale et le service d’hygiène de Rufisque qui viendra avec des kits d’hygiène, de désintoxication et de désinfection et les sapeurs-pompiers complètent le dispositif", détaille l’adjoint au préfet.

Se voulant d’une précision chirurgicale, il poursuit : "L’Onas prend en charge chaque année le curage avec des camions de vidange sans parler des toilettes mobiles le jour de l’événement. Des nouveautés, il y en aura : habituellement, la famille s’approvisionnait avec un camion-citerne, cette année la Sde va mettre à disposition un camion-citerne qui fera 2 rotations du jeudi au jour du Gamou. Le service de l’élevage et des eaux et forêts, le Cedaf et tous les autres services sont aussi à pied d’œuvre. L’Union de gestion des déchets solides (UCG) va procéder à une reconnaissance des lieux à partir du 27 décembre avec à la clé une benne, un bac à ordures, bref tout le matériel de collecte qu’il faut 2 jours avant et 2 jours après. Les sapeurs-pompiers vont mettre dans les grandes cuisines 2 extincteurs pour prévenir d’éventuels incendies. Nous connaissons les effets positifs du grand Daara implanté là-bas. Le service du commerce est absent mais il est très impliqué dans l’organisation de l’événement".

Le sous-préfet de l’arrondissement de Bambilor Marcel Mbaye Thiaw a à son tour fait le point sur ce qui a été arrêté lors du Crd, et l’état de l’exécution des engagements qui avaient été pris : " Il y a des lenteurs du côté du maire par rapport à la restauration, on a écrit à la délégation de la solidarité nationale. Nous allons nous occuper des matelas et de l’eau de javel pour appuyer le service d’hygiène qui ira sur les lieux pour désinfecter. L’abattage des bêtes sera surveillé par le chef poste vétérinaire de Sangalkam plus une surveillance de l’endroit où sera vendue la viande. Pour la dotation en médicaments, on a écrit à l’infirmier chef de poste qui a affirmé que toutes leurs ambulances seront mobilisées pour le jour j".

Au nom de la famille Gaye et sous le Ndigël du khalife général des Tidianes Serigne Babacar SY Mansour, et de Serigne Maodo Sy Dabakh et au nom du Daara de Darou Salam Gaye, Amadou Gaye, porte-parole du jour de la famille Gaye s’est dit très heureux et honoré : "Nous avons constaté que l’administration a déjà pris toutes les mesures nécessaires pour une organisation parfaite et optimale. Darou Salam Gaye a la chance d’avoir une administration qui est à l’écoute de la famille. Si nous prenons l’exemple de la sécurité, la gendarmerie depuis plusieurs années assure une parfaite maîtrise de ce qu’on est en train de faire. Aujourd’hui nous avons vu l’engagement ferme du préfet, du sous-préfet. La Senelec a mis les moyens pour qu’avant le jour du gamou, le 02 janvier qu’on puisse faire la réception pour une électrification optimale. C’est par ces mots Mr le préfet que la famille vous assure que nous serons à vos côtés pour une organisation optimale et toutes les recommandations prises ici seront appliquées à la lettre afin qu’on puisse aller vers un bon Gamou parce qu’au niveau du Daara, ce sont des enfants de la nation qui vivent là-bas et l’Etat a pris l’engagement de protéger ces enfants".

image_9.png image.png  (3.01 Ko)

Asfiyahi Images 4
Dimanche 24 Décembre 2017

Cet Article a été lu plus de 843 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :