contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Al-Akhdari cours n°12 chapitre la prière: Actes obligatoires


Cet Article a été lu plus de 109 fois




Al-Akhdari cours n°12  chapitre la prière: Actes obligatoires
ACTES OBLIGATOIRE DE LA PRIERE :
L'intention de faire une prière déterminée.
La prononciation de la formule : (Allahou Akbar) en station debout.
La récitation de la Fatiha – première sourate du Coran - en station Debout.
La flexion du corps en avant -- les mains sur les genoux – suivie de redressement.
La prosternation, en posant le front sur le sol, suivie de redressement.
Le maintien droit avec calme et tranquillité pour tout le corps.
L'observation stricte de l'ordre précité.
La prononciation de la formule : Assalamou Alaïkum après s'être assis.
L'intention doit précéder la formule : Allahou Akbar.
ACTES D’OBLIGATIONS TRADITIONNELLES DE LA PRIERE :
Al- iqama (Nouvel appel à la prière).
Réciter une autre Sourate après la Fatiha dans la station debout.
(Réciter à voix haute ou basse selon les prières.)
Prononcer la formule : Samiâllahou Liman Hamidah (Dieu entend celui qui Le loue)
Sauf la première, les autres Takbirates sont d'obligation traditionnelle. Les deux Tachahoudes doivent se faire en position assise. (II faut réciter la Fatiha en premier lieu.)
Celui qui prie sous la direction de l'Imam prononcera un deuxième et un troisième salut, tandis que l'Imam n'en prononcera qu'un seul.
Mais seul le salut obligatoire est dit à voix haute. Il faut prononcer la formule : Allahoumma Salli âla Muhammad (que le salut soit sur lui).
Au cours de la prosternation, le nez, les deux paumes des mains, les genoux et les extrémités des orteils doivent toucher le sol.
Pour celui qui prie seul, il convient de déposer à terre un objet repère pour s'isoler des passants ; cet objet doit avoir au moins le diamètre d'une lance et une coudée de longueur, il doit être propre, stable, et non susceptible de détourner l'attention du fidèle.
ACTES MERITOIRES DE LA PRIERE :
Lever les deux mains au moment du Takbirat al-Ihram à la hauteur des oreilles.
Celui qui prie sous la direction de l'Imam doit prononcer la formule: Rabbana wa Lakal hamd — (Oh! mon Seigneur c'est à Toi qu'appartient la louange!)
Dire : Amine après la Fatiha, seul ou avec l'Imam. Quant à l'Imam il ne doit prononcer ce mot qu'après la récitation à voix basse.
Prononcer la formule : (Soubhnal lahi) — gloire à Allah — pendant la génuflexion.
Faire les invocations au cours des prosternations.
Faire une longue récitation de Coran au cours de la prière du matin SUBH, une autre longue au cours de celle du ZUHR, une courte pendant celle de l'ASR et celle du MAGREB, une autre de longueur moyenne dans celle de l'Icha.
Réciter les sourates selon l'ordre du Coran ; la sourate récitée au cours de la première génuflexion étant plus longue que celle de la deuxième.
Faire les génuflexions et les prosternations ; s'asseoir ensuite de la façon connue.
Prononcer le Qunoute à voix basse avant les génuflexions et après la récitation de la Sourate dans la deuxième génuflexion de la prière du matin, (il est toutefois permis de le faire après cette génuflexion).
Invoquer Dieu après le deuxième Tachahude, celui-ci étant plus long (lue le premier; se tourner vers la droite, en prononçant le salut: Assalamou âlaïkum —; étendre et fléchir l'index au moment ou l'on prononce le Tachahude.
Il est blâmable de se retourner au cours de la prière, de fermer les yeux, dans la prière obligatoire. De même il est blâmable de se tenir sur un pied si ce n'est au cours d'une longue station debout, et aussi de joindre les deux pieds; de garder en bouche un Dirham (pièce d’argent) ou autre objet ou tout ce qui, porté dans la poche, la manche, ou sur le dos, est susceptible de distraire le fidèle.
Toute pensée mondaine, tout ce qui est susceptible de troubler son humilité devant Dieu au cours de la prière, est proscrit.
La prière possède une éclatante clarté qui illumine les cœurs des fidèles, et ne s'obtient que par ceux qui craignent Allah.
Lorsque tu entreprends de prier, vide ton cœur de toute préoccupation terrestre, et souviens-toi que tu es entre les mains de ton Maître, pour l'amour duquel tu pries.
Sois convaincu que la prière est une humiliation, une marque de modestie envers Dieu, le Glorieux pour lequel tu t'es dressé, incliné, et prosterné. Sois convaincu que tu le glorifies, l'honores, par le Takbir. Allahou Akbar — le Tasbih : Soubhana llah, et par les diverses formules de louange.
Sois assidu dans tes prières, car c'est là la plus importante des adorations ; ne laisse pas, en les faisant, Satan se jouer de ton cœur, te dissiper jusqu'à le noircir et te priver ainsi de la douce clarté de la prière.
Que ton humilité, en priant, soit constante ; elle ne peut t'inspirer que le bien. Demande secours à Dieu car il est le meilleur des aides.


IK - Asfiyahi.Org
Jeudi 3 Mai 2018

Cet Article a été lu plus de 109 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD