contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Arabie Saoudie : Election "Miss Beauté Morale 2010″


Cet Article a été lu plus de 4533 fois




La beauté morale à la lumière de l’islam

Arabie Saoudie : Election "Miss Beauté Morale 2010″
Pas besoin d’être belle physiquement pour être élue miss de la beauté en Arabie Saoudite. D’ailleurs il n’existe à ce jour aucun concours qui inciterait des jeunes femmes à se dénuder pour juger de leur beauté apparente.

Et c’est dans cette optique, que l’Arabie Saoudite pays musulman où la majorité des femmes sont toutes intégralement voilées (en niqab ou en sitar) a lancé en 2008, le premier concours de beauté « miss de la beauté morale » qui valorise non pas l’apparence physique des participantes, mais leur respect et leur attachement aux valeurs de l’Islam tels que la pudeur, le respect avec ses parents, et la piété dans le comportement..

La gagnante est aveugle

Arabie Saoudie : Election "Miss Beauté Morale 2010″
Lundi dernier, dans la ville de Qatif (à l’est du pays), lors de la finale du concours, un jury totalement féminin a choisie une jeune femme aveugle de 24 ans, qui porte le niqab, Zeinab al Khatam, pour devenir « reine de la beauté morale 2010 ». La grande lauréate a été élue parmi dix finalistes, dont l’une d’elles, Imane Zain al Din, étudiante de 20 ans, a pris la seconde place du podium.

Le concours qui avait débuté quelques mois plus tôt a réunit près de 400 jeunes femmes toutes en niqab ou en sitar, venues défendre les valeurs qu’elles arborent, en ambassadrices de l’Islam. Celles ci auraient comme l’an dernier, passés dix semaines de cours sur la religion pour être évaluées sur des thèmes liés au respect des parents, et à comment valoriser sa « force » intérieure. Elles ont par exemple aussi été jugées au cours d’une journée en campagne sur le comportement qu’elles ont pu avoir avec leurs parents, sous l’oeil observateur des jurys.

Au delà de son originalité, ce concours aura épargné à ses participantes bien des tracas : défiler en maillot de bain et talons aiguilles face à une horde de journalistes et jurys masculins scrutant leurs moindres faits et gestes ; Passer des heures dans une loge commune à changer de vêtements toutes les 30 secondes, à changer de maquillage (toujours plus remarquant), ou à apprendre une série de chorégraphies pour animer le « show », sans être à l’abri de trébucher ou de s’emmêler dans les pas de danse…

La femme n’est pas un objet

Khadra al Moubarak, l’une des femmes à l’initiative de cette démarche, qui elle même porte le niqab, estime que


b[« « L’idée est d’évaluer l’engagement des candidates envers les valeurs morales islamiques (…) c’est une alternative aux appels à la décadence des autres concours de beauté qui prennent uniquement en compte le corps et l’apparence de la femme » »]b

« Nous nous intéressons à la beauté de l’âme et à la moralité. » ajoute t-elle.g[ 


L’an dernier, pour l’édition 2009, le concours réservé aux jeunes femmes de 15 à 25 ans et n’étant pas diffusé à la télévision, avait élue Aya Ali al Mulla, âgée de 18 ans, et pour l’année 2008, ce fut Zahra al Shurafa qui a été couronnée « miss belle morale ».


Si tu es une fille de bonne famille, deviens Miss Arabie !

Arabie Saoudie : Election "Miss Beauté Morale 2010″
Qui n’a jamais rêvé de participer à un concours de beauté afin d’être couronnée et couverte de présents ? Euh… moi ! J’ai déjà du mal à regarder Miss France, alors jouer le jeu. Et puis j’ai pas mes chances en France, je suis un peu trop couverte. Mais peut être que Miss Arabie Saoudite est fait pour moi ? A vrai dire, toujours pas !
J’entends déjà certaines dire : « quoi ? Une élection de Miss au Moyen Orient, mais c’est du délire ? »
Du délire… pas pour Aya Ali-Al Moula en tout cas. Cette jeune femme âgée de 18 ans a été élue « Reine de la belle moralité » en raison non pas de sa plastique, mais de ses qualités et valeurs de femme musulmane. Un concours durant lequel elle n’a pas eu à montrer son visage, voilée et vêtue d’une abaya.
Et les cadeaux me direz-vous ? C’est ce qu’il y a de plus intéressant dans tout ça !! Eh bien mesdames, l’heureuse élue a reçu des bijoux, un voyage en Malaisie, et 5000 riyals, l’équivalent de 930 euros (les Saoudiens sont-ils devenus pingres ?).

Que penser de tout cela ? Certaines diront que lors de ce concours de miss, seule la beauté intérieure a été récompensée, à la différence des concours traditionnels où maillots de bain et robes de soirée sont de mise pour mettre en valeur ses attributs les plus attrayants… on se comprend n’est-ce pas ? La femme est réduite à un vulgaire objet qui s’exhibe en petite culotte devant la France entière pour au mieux gagner une Peugeot 307 (vraiment des pinces ces organisateurs de concours !).

Mais entre nous mesdames mesdemoiselles, à quoi bon organiser un concours, même pour récompenser la plus philanthrope et la plus pieuse des femmes musulmanes ? En petite tenue ou en hijab, pour moi c’est du pareil au même, surtout en Arabie Saoudite !

On ne fait pas dans le cliché, mais objectivement, les Saoudiennes auraient plutôt besoin de plus de droits et de considération dans une société où le patriarcat fait des ravages. Il est universel me direz-vous, mais quand on veut donner « l’exemple » soit on assure, soit on s’abstient !

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Par Oum Maryam
source Piccmi.com

Asfiyahi.org
Vendredi 29 Octobre 2010

Cet Article a été lu plus de 4533 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD