contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Dabakh ou la constante dans l’équation des 3R ( Religieux Régulateur Rassembleur)






Dabakh ou la constante dans l’équation des 3R ( Religieux Régulateur Rassembleur)
Il est parmi ces personnes dont on dit que leur absence est beaucoup plus pesante que la présence des contemporains. Ayant une quantité de qualités et des qualités en quantité, Mame Abdou est sans commune mesure le plus grand personnage religieux du 21e siècle. La date du 14 septembre continue toujours d’être le point d’orgue de sensationnalisme. Le sensationnel tuant la démarche réflexive et donc rationnelle, il serait très fortuit pour nous la jeunesse de revisiter la vie et l’oeuvre du Saint homme de Diacksao( lieu de sa naissance en 1904) qui est en ce siècle de tumulte éthique «Une pharmacie » offrant les médicaments pour panser notre sécheresse spirituelle et nos myopies morales. Mame Abdou Aziz est un modèle religieux et social achevé. Pour le musulman d’abord, pour le citoyen, pour les acteurs religieux et politiques ensuite. C’est ainsi que la vie du guide religieux aura été ponctuée par une équation à 3 inconnus. Comment articuler une vie autour de la dévotion ( religieux), de l’éducation sociale et morale ( Régulateur) et de la Paix sociale ( Rassembleur)?

Dabakh, le religieux ancré au Message d’Allah et du Prophète Psl

Son message a été un ancrage sans regret et recul à la Charia et au Sunna. Le Saint homme aimait ainsi se le rappeler avec insistance « toute ma vie durant, je m’efforçerais de ne point dévier des chemins tracés par Dieu et par Mahomet Psl». La Droiture et la Vérité devaient être avec le troisième Khalife des Tidianes la boussole des soldats de la foi. Doté de très solides connaissances dans beaucoup de domaines: lettres, grammaire, droit islamique, sciences, astrologie et cetera; ce Soldat de la foi et poète à la voix d’or défendait avec opiniâtreté les attaques contre l’islam. Il n’hésitait jamais à mettre l’Etat devant ses responsabilités face à la propagande sexuelle avec les téléfilms importés de l’Amérique, aux danses obscènes, à la franc-maçonnerie, aux divorces mais aussi et surtout l’instrumentalisation des confréries à des fins personnelles. Ainsi son maître Serigne Hady Touré se plaisait de rappeler l’attachement du vénéré guide à la charia et au message prophétique et sa « vaste culture qui étonna très vite ses contemporains en général et le cercle restreint des soufis en particulier ».

Dabakh, un Régulateur social

Guide religieux et social achevé, Dabakh est un personnage qui fut obsédé par la transformation qualitative et quantitative de la société. Une société où il prenait fait et armes pour les démunis et opprimés. Aimait-il donner corps aux deux hadith du Prophète qui justifient l’humanité « N’est pas des nôtres celui qui est indifférent aux problèmes des autres» ou celui qu’il répétait sans cesse : “ toutes les créatures font partie de la Famille de Dieu". On se rappelle avec bonheur des gestes de noblesse et de largesse en faveur des nécessiteux lors des grandes fêtes religieuses. Pour lui, la plus grande fortune est la bienfaisance à l’endroit du prochain. Enfin, ce patriarche engagé faisait valoir ses talents d’orateur véridique lorsqu’il s’est agi de dénoncer la mal gouvernance, l’instrumentalisation de la justice, les crises sociale, scolaire et estudiantine... Avec toujours les mots justes et véridiques, il avait cette baraka à atteindre tout feu qui couvait la pirogue nationale. Le collectif est avec lui une chapelle de valeurs qui justifient la solidarité, la courtoisie, l’humilité et la disponibilité. De patriarche qui " savait et parlait", Mame Abdou faisait encore l’unanimité en tant que patriarche qui convergeait tout le monde dans la même direction : une Nation unie et immunisée contre le cancer du communautarisme.

Mame Abdou ou le Rassembleur

Cette qualité ressort de sa parfaite maitrise de cette sagesse prophétique « Al Halqu Kulluhum mazâhiru-l-lahi : toutes les créatures font partie de la Famille de Dieu». C’est pourquoi évoquer Dabakh, c’est sanctifier des valeurs telles que la solidarité, l’amour du prochain et le patriotisme.

En effet, le Saint de Diacksao savait décloisonner les frontières qui peuvent amener le chaos au sein de la Oumah islamique. C’est pourquoi même il s’est posé et imposé en trait- d’union entre toutes les confrèries pour taire tous les démons de la division. Au plan international, son riche carnet d’adresses était destiné à tisser un fort relationnel pour converger toute la Oumah vers une seule direction : la Voie d’Allah. On se rappelle encore de son grand Speech memorable tenu au congrès islamique de la Mecque en 1965.

Ensuite, c’est un acteur fervent du dialogue islamo-chrétien avec un message destiné à apaiser les coeurs et communier ensemble pour un pays prospère. Enfin, ce fils de Maodo s’est investi corps et âmes pour un retour de la paix en Casamance à travers un poème, le dernier sorti de sa plume bénie. Après avoir légué le Khilafah à Borom Daara Dji, le béni Saint homme composa ce dernier poème dont les vers suivants en disent long sur l’amour porté pour le peuple casaçais : « Par la grâce du connaisseur, le banguérois, notre Younouss, le détenteur de la grande renommée [...], Fais descendre sur Casa ( Casamance) les nuages des liens de compassion mutuelle avec l’union des coeurs, par considérer de leur Haut degré [...] ». Écrire sur cette illustre figure aura été sans nul doute l’exercice le plus perilleux de ma vie imparfaite, tant Mame Abdou est un Baobab insondable au parcours inoubliable. Mame Thioro Mbacké n’avait pas tort de dire que « ses vertus font de lui l’exemple de ses fils de Cheikh qui cristalliseront demain les espoirs des gens. Voici le fils du lion. On peut encore le caresser parce qu’il est jeune, mais par la grâce de Dieu, il atteindra un jour une vitesse insoutenable pour quiconque». Cette prophétie faite après une visite du guide à Diourbel est toujours d’une réalité prégnante. Après 21 ans, il continue toujours de déchaîner les passions et est sans nul doute l’éternel absent le plus omniprésent dans nos esprits et coeurs. Ce grand opérateur religieux GOR ayant reçu la médaille agricole en 1955 sera à jamais inscrit de façon indélébile au Panthéon de la conscience collective. Les qualificatifs ou autres substantifs défilent au moment de sonder ce mythique personnage : humble, courtois, pacifiste dans l’âme, grand opérateur religieux Gor, diplomate, Régulateur, généreux, véridique, patriote engagé, magnanime, opiniâtre, disponible et cetera. Ce cadeau du Ciel est un modèle achevé dont les enseignements et recommandations ont large place au sein d’un système social et éducatif en état de dégradation avancé. Cette déclaration du Père de El Hadji Makhtar Diop ( dans le journal le Matin du Vendredi 24 octobre 1997) résume largement la dimension éthique et sociale du guide religieux. En effet selon lui, Seydi El Hadj Malick Sy aurait révélé que « Si Dieu prête concours à Serigne Abdoul Aziz Sy, il fera tout ce que l’on attend de lui. Mais seuls ceux qui sont bénis suivront ses recommandations».

Qu’Allah nous aide à suivre les recommandations de Mame Abdou Aziz Sy Dabakh!!!

Aliou Gabou Cissé
Gabselfmademan1@gmail.com


Asfiyahi.Org
Vendredi 14 Septembre 2018






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :