contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Hommage du Pr Abdoul Aziz Kébé à Oustaz Cheikh Barham Diop : Il est venu, il a vécu, il a convaincu.


Cet Article a été lu plus de 2553 fois




La vie de ce digne fils de la nation sénégalaise pourrait se résumer à ce triptyque. Il est venu, il a vécu, il a convaincu !

Et si la terre pouvait témoigner avec le langage commun des hommes, ces derniers auraient entendu le sanglot qui sourde des tréfonds de ses entrailles pour devoir recouvrir cette silhouette toute d’élégance.

Oustaz, comme on l’appelait si affectueusement, était un maître dans tous les arts de l’éducation islamique. Elégant dans sa mise, raffiné dans son geste et subtil dans la formulation de ses préceptes, il était capable d’ouvrir les esprits les plus étanches, à la lumière de la science. Avec sa voix chantonnant les dits du Prophète, ses illustrations à portée d’intelligence, il orientait, généreusement, les errants et les ramenait sur la juste voix. Sans agressivité ni louvoiement, il était toujours au front, le cœur battant palpitant de l’amour du Prophète, de Cheikh Tidiane et de son maître Baye Niass.

Ah ! Si les ouïes des humains étaient habituées à écouter le ciel, ils auraient perçu son reniflement, chagriné par la dissipation à jamais de l’ombre de Barham Diop qui ne se profilera plus. Ils auraient entendu dans le même temps l’écho des prières de la gent de ces êtres de lumière et d’esprit qui se relayent, tendus de compassion pour ses concitoyens, ses condisciples et ses enfants. Ils les auraient entendus psalmodiant les mots de gloire et de miséricorde au bénéfice de ce Maître, infatigable pour la cause de l’islam, de l’Afrique et de son pays.
Barham a projeté les faisceaux de la lumière de l’islam sur les questions les plus délicates, allant du phénomène coranique à la spiritualité, de la citoyenneté à l’égalité et à l’équité. Du Sénégal au Caire, du Niger à la RDC, du Kenya au Tchad, il n’y a aucun territoire où ses pas ne sont allés pour éclairer les oulémas sur les questions de développement articulé aux enseignements de l’islam par rapport aux familles, aux femmes , aux jeunes, à l’économie, à l’identité culturelle, à la réalisation personnelle, etc. Son discours était universel puisqu’il portait toujours sur le message universel, le Coran.

Ambassadeur du Sénégal dans les hautes sphères de la science islamique, en Indonésie, dans au le Moyen-Orient, en Arabie saoudite, en Europe et en Amérique, il mérite, que son nom soit inscrit sur le fronton d’une université islamique, d’un amphithéâtre, ou d’un édifice qui diffuse le savoir et l’éthique.

Partout dans le monde, il a hissé haut le drapeau de l’islam et des écoles sénégalaises établies par les guides de ce pays. Lui, ressortissant de l’école de Cheikh Ibrahim Niass, n’en demeurait pas moins l’ambassadeur de tous les foyers religieux. Ramadan approche et se sent triste déjà, car celui qui vivifiait ses journées par ses réflexions éclairantes sur son message, le Coran, s’est retiré. Les Durûs Hassaniyya ont perdu une voix, et quelle voix ! L’esplanade de Cheikh Ibrahim Niass a perdu un animateur et un témoin des missions libératrices du maître de la Fayda. Quel animateur ! Quel témoin !

Les journées Cheikh Ahmed Tidiane Chérif de Dakar ont perdu un pilier. Et quel pilier ! Mon homonyme Mawlâya Abdoul Aziz Sy al-Amine a perdu un complice dans l’action. N’avait-il pas dit, au soir d’une célébration de la journée culturelle Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, en 2002, qu’il n’avait aucun doute que ce dernier, le Pôle de Fez, le reconnaissait, lui Barham, parmi ses serviteurs au Sénégal ? En allant sur la terre de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, au Maroc, rejoindre le peuple d’en-haut, quelque part, il a permis, par la Grâce du Tout puissant à la parole de Mawlaya de se vérifier.

Ah ! Oustaz, tu nous as….. eus ! Je ne l’imaginais pas ainsi, de cette façon. Je ne vais, toutefois, pas te pleurer. Les sanglots de la terre et les prières du ciel me suffisent. Nos échanges spirituels à Bamako, à Niamey, à Kinshasa et Ndjamena, à Rabat et ailleurs, me tiennent compagnie. Non, je n’ai rien oublié ! Et comme d’habitude, je t’interrogerai et t’écouterai.
Oustaz !, Je ne vais pas te pleurer mais laisse-moi te chanter, laisse-moi emprunter la voix de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh pour dire à la terre entière qui tu fus :

Barhâmu lâ zâla Rabbul ‘arshi yu’tîkâ
Mâ tabtaghî wa min al-Adrâri yunjîkâ
Barhâm ! que Dieu ne cesse de te donner ce que tu désires

Qu’Il te protège de tous les maux
“Jazâka ‘an sunnatil-Mukhtâri Khâlikhinâ
Khayril-Warâ wa ‘an al-Aqrâni yu’lîka
Sois rétribué par notre Créateur, pour la tradition de l’Elu, meilleure créature,
Sois élevé au-dessus de tes compagnons.
Wa kunta lid-Dîni shamsun yastadâ’u bihâ
‘an dînihî wa ‘anil ‘ibâdi yujzîkâ

Sois [tu as été] pour la religion un soleil dont on s’éclaire
pour la religion et pour les hommes, sois rétribué
Naçahta Ummata khayril-Khalqi Muhtasiban
Mimmâ bihî khaççaka Rahmânu Bârîka

Tu as conseillé la communauté du meilleur des créatures, par piété
Avec ce que le Clément, ton créateur t’a privilégié

Awdahta lil-Nâsi nahjal-khalqi laytahumû
Bihî qad-intahajû tâbat masâ’îkâ

Tu as éclairé aux gens la voie de la vérité
Que fussent-ils fidèles [à cette voie] tes œuvres sont purifiées. »
Ainsi, était Braham. Il est venu, il a vécu et il a convaincu !
« Ne croyez-pas que ceux qui sont tués sur la voie de Dieu sont morts. Ils sont plutôt vivants auprès de ton seigneur, bien pourvus » Sourate 3, verset 169.

A ALLAH NOUS APPARTENONS ET A LUI NOUS RETOURNONS !

Abdoul Aziz Kébé
Enseignant-chercheur UCAD


Asfiyahi.Org
Mercredi 25 Juin 2014

Cet Article a été lu plus de 2553 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par sow le 25/06/2014 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ina lilahi wa ina ileyhi rajiroune
machala témoignage émouvant

2.Posté par diouf le 26/06/2014 04:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Beau témoignage. Que de vérités!
J'ai eu la chance de lui serrer la main et d'échanger avec lui à Genève.C'était un homme d'une grande générosité.
Qu'Allah l'accueille au Paradis Firdawsi. Amine.

Merci Abdoul Aziz.

3.Posté par amy le 26/06/2014 09:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Inalilahi wa ina ileyhi radiahoun.dieureudieuf professeur vous avez TT dit.le pr Barham était exceptionnel pédagogue qui savait adapter son enseignement et dirigeait les débats en main de MAITRE.

4.Posté par Ababacar Gueye le 26/06/2014 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Choukrana ya Abdal Aziz, de ton témoignage, c'est une grande perte pour toute la Oumma islamique, la tidianya.
Entendre feu Barham parler de Sedina Cheikh comme il aimait à le dire remplissait nos coeurs de joie. Qu'il repose en paix auprès du Prophète, de Cheikhouna Tidiani et de son maître Baye Niass. Amin
A ALLAH NOUS APPARTENONS ET A LUI NOUS RETOURNONS !

5.Posté par Nourou Sy le 26/06/2014 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chouk ran Sérigne Abdoul Aziz Kébé comme ton homonyme toi aussi as un bon cœur . Cheikh Barham Diop était un serviteur infatigable de la houmma islamique. Il prêchait comme son maitre Cheikh Ibrahim Niass.

6.Posté par Oumar FALL le 26/06/2014 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INNA LILLAHI WA INNA ILAYHI RAADJIHOUNA
Choukrann ya Abdal Aziz. Vous avez eu les mots justes et profonds pour rendre l'hommage mérité à ce grand homme du savoir, pétri d'élégance et de classe. Vous faites notre fierté. Allah l'accueille dans son paradis éternel. Amen

7.Posté par ahmadou sy le 01/07/2014 01:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
inna lillahi wa inna ileyhi raadji ouna. Qu''ALLAH l''accueille ds le paradis firdawsi amiine.

8.Posté par Cheikh GAYE le 22/10/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cheikhgayeislam
Il a prouvé que Def lu baax rek moy am muj gu rafet Que la PAIX soit en lui

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD