contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



RÔLE ET RESPONSABILITÉ D'ELHADJ MALICK SY ET DE SES DESCENDANTS FACE AUX ÉPIDÉMIES : de la peste au coronavirus.






L'histoire du Sénégal a déjà été marquée par l'apparition d'épidémies telles que la fièvre jaune, la peste, le choléra.., les unes plus dévastatrices que les autres. Le covid 19 vient s'ajouter à cette liste.
 
Il nous suffit de jeter un regard rétrospectif sur l'histoire de notre pays et d’exploiter les recoupements tirés de plusieurs sources toutes dignes de foi, pour mettre en exergue le rôle joué par Mame Elhadj Malick SY (RTA) et ses descendants à l'occasion de ces différentes épidémies.
 
Dès l'apparition de la peste en 1914, Mame Elhadj Malick SY (RTA) adressa à toutes les mosquées de l'époque une missive empreinte de sagesse et d'humilité. En voici quelques extraits :
 
-               « Demandez à ALLAH, par l'invocation et l'aumône, de nous venir en aide contre cette maladie ... »
-               « Ne désobéissez pas aux recommandations des médecins (...). Rien que pour honorer les paroles du Prophète (PSL), vous devriez les suivre sur l'interdiction d'entrer ou de sortir des zones affectées par l'épidémie ».
 
A travers ces recommandations arrimées au Coran et à la Sunna Prophétique, on sent que Mame Elhadj Malick SY considérait la peste, à la fois, comme une épidémie et une malédiction ; ce qui justifie amplement cette double focalisation sur, d'une part, les Prières et l'aumône pour conjurer la malédiction et, d'autre part, le nécessaire respect des recommandations des médecins pour se prémunir contre l'épidémie.
 
En plus de cette correspondance adressée aux mosquées et aux fidèles, Mame Elhadj Malick SY joua le rôle de médiateur social et d'interface entre le pouvoir colonial et les populations autochtones de Ponty-Village (actuelle Médina). En effet, face au refus des populations de se faire vacciner, le pouvoir colonial ordonna une sévère répression qui eut le don de provoquer de chaudes émeutes. En prêchant par l’exemple, Mame Elhadj Malick SY sut convaincre les populations réticentes de se faire vacciner, ce qui mit fin aux troubles.

A la suite de cela, Mame Elhadj Malick SY rebaptisa Ponty-Village qui prit le nom de Médina ; le quartier fut doté d’une mosquée (celle de Thieurigne).
 
Le même acte fut répliqué à Saint Louis, plus précisément à Guet-Ndar, quand les populations refusèrent catégoriquement de se faire vacciner contre la peste, faisant ainsi face à la menace du pouvoir colonial de brûler le quartier. Une fois de plus, Mame Elhadj Malick SY (RTA) ramena le Gouverneur à la raison et mit fin à la crise en allant se faire vacciner. Son geste fut suivi par l’ensemble des populations concernées.

Dans cette confrontation, face à la défiance de la population, le pouvoir colonial détenait le monopole de la force légale cependant que Mame Elhadj Malick SY (RTA) pouvait compter sur la légitimité et le monopole de la voie pacifique.
 
Le Sénégal connut encore d'autres épidémies liées à la peste entre 1927 et 1930, puis  en 1944.

A ces différentes occasions, Serigne Babacar SY (Rta), 1er Khalife de Mame Maodo et ses frères cadets Serigne Mansour SY Malick, Serigne Abdoul Aziz Dabakh et Serigne Habib SY (Rta) perpétuèrent le legs de leur illustre père à travers des prières et autres invocations pour se protéger et conjurer l'épidémie.
 
Rappelons-nous aussi les nombreuses sorties de Mame Abdoul Aziz SY Dabakh, recommandant des prières et de la charité dans une logique d'anticipation de périls et autres menaces.
 
Entre 2004 et 2006, le Sénégal connut encore une épidémie de choléra et Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine Rta), porte-parole de la famille Elhadj Malick SY, joua un rôle important à travers la sensibilisation (messages radio/télé) et la recommandation de prières individuelles et collectives. C'était sous l'égide de Serigne Mansour SY Borom Daradji (Rta), Khalife Général à l'époque.
 
En début Mars 2020, le Sénégal enregistre ses premiers cas de coronavirus et l'actuel Khalife Général des Tidianes, Serigne Babacar SY Mansour prend des mesures fortes avant l'institution, le 24 mars, de l’Etat d'Urgence :

ü  14 mars : Report de la Ziara Générale annuelle de Tivaouane et de tous les évènements et rassemblements religieux relevant de la Hadratoul Malikiya, après concertation avec les membres de la famille, dont le Porte-parole, Serigne Pape Malick SY, et son frère cadet Serigne Maodo SY Dabakh ;
 
ü  21 mars : fermeture de la Zawiya Elhadj Malick SY (Rta) de Tivaouane, de la grande mosquée, des mausolées et confinement du daara placé sous la tutelle de Serigne Babacar SY Abdou ;
 
  • 3 avril 2020 : le Khalife recommande des prières individuelles et collectives avec des indications bien détaillées ;
  • 7 avril : le Khalife recommande encore l'acquittement individuel et volontaire d’une aumône à l'endroit des démunis.
Toutes ces mesures concertées  ont été prises sur la base des recommandations de notre bien-aimé Prophète (PSL) en cas de pandémie, et sur la base aussi des avis éclairés des autorités médicales. Ainsi plus de 500 apprenants et leurs éducateurs confinés sont entièrement pris en charge (restauration complète, santé, hygiène..) par le Khalife Général et les bonnes volontés de la Hadara Malikiya.
 
En résumé, nous pouvons affirmer que Mame Elhadj Malick SY (Rta) et tous ses descendants ont joué et jouent encore un rôle important face aux différentes épidémies et autres périls qui menacent la nation. Leurs actions sont toujours circonscrites sur les dimensions religieuse, scientifique, républicaine et éthique.
 
  • Sur le plan religieux, il s’agit d’appliquer les recommandations divines et prophétiques en cas de pandémie ;
  • Du point de vue scientifique, la règle est de recueillir les avis des ‘’sachant’’ et de respecter leurs recommandations ;
  • En tant qu’action républicaine et citoyenne, l’intervention se nourrit toujours de l'exemplarité absolue ;
  • Enfin sur le plan éthique, la posture révèle un sens élevé de la responsabilité individuelle et collective.
 
Qu'ALLAH (SWT), par sa miséricorde, nous épargne, nous préserve et qu’Il endigue cette pandémie du coronavirus dans le monde entier.
 
Moulaye Abdoul Aziz Diop, petit-fils d'Elhadj Malick SY (Rta).
 

Asfiyahi.Org
Mardi 19 Mai 2020






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :