contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Ziarra Générale 2018 de Tivaouane : Le Pacte d’allégeance renouvelé !


Cet Article a été lu plus de 633 fois






« Naniou dém Ziaré Mbaye Doctorou tarikha bi Mbaye Fadj tank Adjifa, Mbaye Mintibi Mahnahou. » Depuis 1927 en cette période de l’année, les routes qui mènent vers la capitale du Rail Thiès, vibrent au son de la voix mélodieuse des chanteurs de Tivaouane pour rendre hommage au premier khalife de Maodo, Serigne Babacar SY. Ce dimanche 15 Avril 2018, cette grande manifestation religieuse, plus connue sous le nom de Ziarra Générale a vécu dans la ferveur et la discipline et compte désormais parmi les grandes retrouvailles de l’année. Elle constitue en effet, un moment fort pour réunir la grande famille Tidjane ainsi que les talibés autour d’un moment de communion, et leur permettre notamment de revenir à la source pour consolider leur appartenance, renouveler leur allégeance et leur attachement à la Tidjania. C’est également l’occasion des grandes recommandations annuelles à l’endroit de toute la communauté, du point de vue spirituel, comportemental mais également en faveur d’un mieux vivre social à travers le travail et l’investissement de soi.

L’événement est présidé, cette année, par le Khalife Général des Tidianes Serigne Mbaye Sy Mansour qui a partagé le présidium avec son jeune frère, Serigne Pape Malick Sy (Porte-Parole de la famille de Seydil Hadji Malick Sy) et Serigne Mame Ousmane Sy Habib. Toutefois, le Khalife a été bien entouré par la grande délégation familiale, avec une quasi-totalité de toutes les composantes de la famille de Seydi El hadji Malick Sy qui a tenu ainsi à honorer de sa présence cette grande retrouvaille annuelle.

Ainsi, Tivaouane a refusé du monde dès les premières heures de la matinée. A noter que le ziarra générale est le deuxième événement phare pour la ville sainte derrière le gamou annuel. Dès lors, les fidèles ont pris d’assaut les zawiyas, entre autres, lieux de recueillement pour magnifier cette journée. Avant de rallier la cérémonie officielle pour assister au message solennel de Khalife Serigne Mbaye Sy Mansour, pour cette année.


Les premiers discours ont été prononcés par les Présidents du Dahiratoul Kiram, du Coskas et par le représentant de la délégation gouvernementale, conduite par le ministre de la pêche Oumar Guèye. Ce dernier a délivré le message du Chef de l’Etat, lequel est accentué sur les réalisations du gouvernement, avant de solliciter des prières en faveur de la paix et de l’émergence au Sénégal.

 

Invectives, Mesquinerie, Bavardage: Serigne Pape Malick Sy demande un apaisement de la tension sociale

Dans ce moment solennel, le puissant message du Porte-Parole de la famille, interpelle toute la communauté. Serigne Pape Malick Sy a attiré l’attention de tous pour porter un regard inquiet sur la marche du pays qui, selon lui, se fait principalement autour de la polémique et du tiraillement. Au moment où l’émergence est voulue sur tous les fronts. Le porte-parole de rajouter qu’il faut éviter le syndrome « des animaux à visage humain, qui s’entre bouffent dangereusement ».

« Le constat est fait qu’à ce stade, tous les moyens sont bons pour faire tomber son prochain dans le plus grand trou d’ailleurs. On tente le tout pour le tout pour empêcher le succès de l’autre. Il est évident que dans un pays où chacun tire de son côté, les choses finissent toujours par bloquer ou périr. Il est logique de voir que Dieu n’exhausse pas nos prières dans ces conditions-là. Ce n’est pas possible de vivre ainsi, il faut se ressaisir ! Et surtout accorder les cœurs et les vœux. C’est essentiel !», regrette Serigne Pape Malick Sy en évoquant « Le prix de la paix ». Pour lui, il est temps de faire des concessions à tous les niveaux.

Il a fini par formuler des prières et recommander, par ailleurs, une plus grande pratique de la religion en demandant aux talibés de faire régulièrement des prières à l’instar du Istikhfar et du salatoul fatihi. Mais pour lui, le plus grand atout pour que le musulman puisse avoir ses vœux exhaussés par Allah (SWT) est d’avoir une intention généreuse envers son prochain.


 

Serigne Mbaye Sy Mansour tend la main aux fidèles pour une union sacrée, offre El Hadj Malick SY en Modele et invite les Dahiras à l’unité

Pour sa part, le Khalife Général des Tidianes a tenu à renouveler son attachement, sa confiance et surtout sa disponibilité envers la famille de Seydi El Hadji Malick Sy. Prenant en témoin, Serigne Pape Malick Sy à qui il dit toute son estime et sa confraternité, il se dit prêt à servir jusqu’au plus petit membre de la famille, un foyer qui, selon lui, est sa raison d’exister en tant que Khalife. « Je tiens à vous dire tout mon attachement à vous en tant que membres de la famille et aux valeurs et fondements de famille. Pour cela, sachez que je suis derrière vous et non devant vous », dira Serigne Mbaye Sy Mansour qui n’a pas manqué, par ailleurs, de faire des recommandations aux politiques pour un climat de paix. Il en appelle ainsi à la responsabilité de tous pour permettre l’union des cœurs à la place de la division des forces. Son message est également allé vers les Dahiras. Dans un sens, il exhorte les fidèles talibés à la fraternité d’autant plus que, précise-t-il, l’objectif est le même. « C’est seulement dans ce contexte que tout le monde pourra réussir sa mission et surtout celle assignée par Allah »,a-t-il conclu, avant d’inviter l’assistance à suivre le chemin déjà tracé par Seydi Hadj Malick Sy (rta).


Des syndicats d’enseignants entrent dans la grâce du Khalife et sursoient à la grève


Tivaouane est cette année le témoin de hauts faits pendant cet événement dédié à Seydi El Hadji Malick Sy et ses héritiers. Lors de cette ziarra général, la présence du syndicat des enseignants, reçus à nouveau par le Khalife, a été l’un des temps forts. Il s’agit du Syndicat Démocratique des Enseignants du Sénégal (SUDEL), l’Organisation des Instituteurs du Sénégal, Rénovation Démocratique (l’OIS/RD), l’Organisation pour la promotion des enseignants du Sénégal (OPES), CNR, SEP. Ces syndicats vont ainsi lever le mot d’ordre de grève et de surseoir aux mouvements d’humeur en espérant que le gouvernement veuille réagir ; Cela pour conforter le message du vénéré homme, lequel a été bien entendu. « Nous sommes revenus à l’occasion pour vous porter une réponse en faveur de votre médiation. Pour être dignes de votre attachement qui est des plus sacré avec votre parole sage et réconfortante, nous allons surseoir au mot de grève dans un moment crucial certes mais cet acte n’est rien comparé à votre geste des plus nobles et hautement salutaire pour tous ! », a expliqué le porte-parole du jour du côté des syndicats des enseignants, Mamadou Kane SG du SUDEL.

A ce titre, le Khalife se réjouit de l’issue de ces concertations et les félicite pour avoir fait preuve de dépassement et surtout donné une suite favorable à sa volonté de voir la grève cesser sur l’ensemble du territoire. C’était ensuite pour inviter à mener les négociations dans le plus grand respect des deux parties. Pour clore la journée, des prières sont formulées à l’endroit de la communauté au moment où rendez-vous est pris pour l’année prochaine.


Asfiyahi.Org - La redaction

Asfiyahi.Org
Mardi 17 Avril 2018

Cet Article a été lu plus de 633 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :