contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 05 Rabî-al Akha 1434 – 15 Fevrier 2013 – LA FOI : UNE FORCE IMMENSE DU CROYANT, MAIS SOUMISE A UNE MISE A JOUR PERPETUELLE


Cet Article a été lu plus de 554 fois


L’Imam Sàlih Ibn Muhammad Ali Tàlib à Makkah a concentré son Khutb de ce jour sur la guidance, la lumière, la bénédiction et la miséricorde universelle qui ont accompagné la mission du Prophète, non sans rappeler que toutes cette chaîne de valeurs reposent sur un pilier qui a secoué toutes les composantes de la création – La Foi – et que les anges, les démons, les animaux, les humains et autres créatures expriment de gré ou de force (V.83, S.3). Pour les humains, la Foi est certes exprimée oralement à travers l’Attestation de la Tawhîd et le rejet de toute forme de chirk (Là ilàh illal-Làh wahdahû là charîka lahû !), mais elle est surtout authentifiée dans le cœur pour s’apurer de toute forme d’hypocrisie (V.41, S.5) et illustré par l’action vertueuse (V.110, S.18), dans les comportements et attitudes de noblesse.



Direct du Min’bar – Vendredi 05 Rabî-al Akha 1434 – 15 Fevrier 2013 –  LA FOI : UNE FORCE IMMENSE DU CROYANT, MAIS SOUMISE A UNE MISE A JOUR PERPETUELLE
La Foi en Allah lorsqu’elle est ainsi solidifiée à ces trois niveaux devient une force encore plus efficace que l’énergie de l’atome et des nucléons. Allah encourage les croyants que dès lors qu’ils sont 20 armés de foi, il peuvent vaincre 10 fois plus sans foi (V.65, S.8). Et la foi n’est rien d’autre que le choix de la face d’Allah comme orientation et donc la vertu et l’éthique comme seules motivations (V.125, S.4).

Et les illustrations de la force et de l’impact de la foi sont légion dans le Qur’ân, aussi bien dans la sérénité (V.28, S.13), le remède, le privilège d’être dans le camp des Aimés par Allah, la pureté de l’âme (Tazkiyatun-Nafs) et la lumière du cœur et de l’esprit (Nûrul ‘Aql wal Qalb). Et personne ne peut prétendre faire mieux que celui qui a choisi Allah comme direction de sa face et s’évertue dans l’illustration de sa Foi à l’éthique (V.33, S.41).

C’est ainsi que les prophètes dans leur quête de la consécration divine et face aux obstacles de leur époque ont usé de Foi comme arme et recours pour (i) repousser les assauts, (ii) rallier les croyants, (iii) vaincre les ennemis, (iv) décourager les rebelles ; et (v) triompher sur leurs détracteurs.

Le Prophète Hûd a ainsi tourné en dérision les rebelles (y compris les homosexuels) de son époque (Vs 54-56., S.11) en avertissant ceux qui s’opposent au camp d’Allah que le parti d’Allah ne peut que triompher (V.56, S.5 ). Le Prophète Mûsa lorsque son peuple arrivé aux berges de la mer rouge l’a accusé de trahison, coincé entre le marteau des armées farouches de Pharaon et l’enclume de la noyade inévitable dans la mer rouge a tenu fermement que Celui avec qui il fait chemin ne saurait le trahir et donnera une indication (V.62, S.26), la suite lui donna raison. Le Prophète Ibrahim lorsque jeté dans le feu de Nemrûz a aussi répondu à l’Ange Djibril qu’il n’avait aucune requête à adresser puisque Allah connaît mieux que lui sa situation et le secours de Dieu lui est venu illico presto, non sans retourner la situation contre ceux qui croyaient tenir le bon bout (V.70, S.22 ; V. 98, S.37). Le Prophète Muhammad en s’adressant à Abu Bakr, inquiet dans la grotte sur le chemin périlleux de l’Hégire lui dit ‘Mon cher Abubakr, que penses-tu de deux compagnons qui se croient seuls alors que Allah est leur troisième compagnon’.

Et que dire de la Foi de Bilàl, courageusement martelé à son maître malgré l’intensité du supplice qui le forçait à nier l’Unicité d’Allah et déclarer plutôt allégeance à Làta et ‘Uzza. Abu Bakr vint à son secours et Bilàl devint une figure phare de l’Islam auprès du Prophète. Et d’autres exemples qui foisonnent dans le Qur’ân, la Sunna et la vie des Vertueux femmes et hommes de Dieu – et qui démontre si besoin en était que la Foi est l’arme du croyant - pourvu qu’il le sache et sache en user. Soit revisiter constamment son cœur et s’assurer que sa Tawhîd est inscrite sur une courbe d’intensité croissante - et que toute forme de chirk à l’inverse est identifiée et rejetée immédiatement dans la corbeille à vider sans délai. Le Qur’ân loue ce groupe dont on a pensé apeurer ou inquiéter en les alertant de la ligue d’ennemis qui préparent un coup fourré contre eux (V.173, S.3). A l’inquiétude qu’on aurait attendu d’eux, ils intensifièrent leur foi – que Seul Allah peut les nuire (V.51, S.9) et ils prononcèrent la Hasbala – Hasbunal-Làh wa ni’mal Wakîl - Allah nous suffit et nul doute qu’Il Est Seul Suffisant pour tout Recours. Ils récoltèrent la bénédiction d’Allah Qui les mit à l’abri de tout mal, ils ont ainsi cheminé dans l’Agrément d’Allah. Allah conclut ce verset pour dire que cette attitude de leur part est une faveur et que les faveurs d’Allah sont immenses et inaccessibles.

La Foi est donc aussi puissante que nous le voulons – c’est comme le contrôle du timbre de notre voix, nous pouvons élever, modérer, chuchoter, murmurer, vociférer ou hurler.. Et puisque la FOI est le tout premier pilier de l’Islam, il convient de la revisiter régulièrement à l’aune des nouvelles attaques et menaces sans cesse en croissance - et de télécharger directement sur son cœur (V.194, S.26) les versions à jour de la Tawhîd et du Rejet de toute forme de Chirk pour continuer à recevoir les lumières qui émanent de la Source première, celle du prophète Muhammad dont Allah Jure que tant que nous ne retournons en lui tout litige entre nous pour qu’il le tranche et qu’une fois tranché, nous nous rangeons derrière sans intention de recours, notre foi est nulle et non avenue (V.65, S.4).

Revisitons donc constamment notre foi et assurons – nous que ni pouvoir, ni force, ni menace, ni révolution technologique, ni aucune forme supposée de privilège, de sentiment, de soumission ou d’émotion quelconque ne l’ébranle…et c’est seulement ainsi que nous cheminerons dans les allées de la Guidance, de la Lumière, de la Bénédiction et tout droit vers l’Agrément d’Allah, qui en principe est une consécration ultime qui survient après le paradis (Hadith), et qui est l’objectif déclaré de la Voie Tijànyà.



Le semaine prochaine ISA, je reviens ISA sur la prêche de Cheikh Sofiane à Genève ce Midi - une merveille d’enseignement sur le droit à la différence d’opinion (Al Ikhtilàf) entre savants, croyants et humains, mais qu’une telle différence se doit d’être exprimée dans l’élégance, la sagesse, la modération, l’appréhension positive de l’autre et le respect de sa valeur, comme l’enseigne le Qur’ân, la Sunna du Prophète et aussi les Savants comme les Imams Chafi’, Malick et Ahmad.



Allah, Toi qui oriente les cœurs, Orientes et Maintiens notre cœur sur Ta Voie – Aaamiin !

Par Al Amine Kébé, Président de la Hadara Tijâny de Genève
Vendredi 15 Février 2013

Cet Article a été lu plus de 554 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Ada Cisse le 16/02/2013 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Diadieuf, Alahouma Sali Allah Seydina Mouahamed Wa salim .Daidieuf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :