contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 18 Rabî’ath-Thàny 1439 – 5 Janvier 2018 La Semence du Futur : L’Espoir du Meilleur à venir…Tunnel vers le Paradis


Cet Article a été lu plus de 312 fois




A Genève, Imam Badrud-Dîn, dans la lancée de son prêche de la semaine dernière s’est davantage concentré cette fois sur l’espoir comme semence du futur. Autant, fait-il remarquer le désespoir et le pessimisme sont corrélés à la mécréance (V87, S12) et à l’égarement (V56, S15), autant l’espoir est une composante essentielle de la Foi, ainsi que démontré par la récurrence des espoirs placés fortement en Allah par les Prophètes dans la S21. Il faut commencer par développer et ancrer l’espoir en soi et ensuite le propager au sein de son entourage. Le croyant dit l’Imam est un vecteur d’espoir, il doit susciter plus d’espoir là où l’espoir germe, faire naître l’espoir là où l’espoir est absent, fructifier l’espoir là où l’espoir fleurit. Car l’espoir ajoute l’Imam est justement cette lueur de soulagement qui trouve chacun dans le secret de son inquiétude et lui donne des raisons de ne pas déchanter…voilà comment le prophète Ya’qûb avait fait naître dans le cœur de ses enfants le courage d’aller explorer dans l’espoir de trouver…et oh qu’ils ont trouvé meilleur qu’espéré. Et c’est justement le secret de l’espoir, lorsqu’il est placé en Dieu, il produit bien meilleur  qu’espéré.
 
L’espoir en Dieu est l’expression la plus pure de la Foi, car l’espoir réside aussi dans le cœur, au même endroit que le siège de la reconnaissance de l’unicité d’Allah (je témoigne par le cœur et je prononce par la langue disait le Muslim Saghîr). L’espoir signifie pour chacun une chose différente, mais toujours apaisante. Le malade espère guérison, et Allah Promet qu’Il le guérira (V80, S26), l’affamé espère nourriture et Allah Promet de pourvoir (1ère phrase V4, S106), l’autre en situation d’insécurité espère protection et sûreté et Allah Promet de le secourir (2ème phrase). La victime d’accumulation de crises et de duretés espère voir le bout du tunnel et Allah Rassure que chaque dureté germe en soi une détente (V6, S94). Voilà donc comment Allah Rassure toutes les inquiétudes et chaque situation représente un arbre dont on attend des fruits – arbre qui a besoin d’être planté, à partir d’une semence pour faire germer ces fruits dans le futur – et chaque graine incorpore l’ADN de la Foi.
 
C’est cette FOI qui fait naître la conviction qu’Allah Est avec nous en toute situation (V4, S57) et que dans la manifestation de ses innombrables attributs, il Pardonne aux fauteurs (V3, S40), Accepte la repentance des récidivistes (V25, S42), Sort de crise tout affligé (V62, S27), Remplit le cœur de quiconque se sent inquiet par de la sérénité (V4, S48), rapproche le lointain de sa zone de confort, court à la rencontre de son serviteur lorsque celui-ci amorce les premiers pas (Hadith Qudsiy), remplace la peur par le sentiment de sûreté (V55, S24) et Conforte toute espérance d’espoir au meilleur pour qui sait démontrer patience dans une constante élégance de comportement (V90, S12).
 
Voilà rappelle l’Imam le prophète Zakaryà qui lui-même reconnait avoir épuisé tous les recours (V8, S19), mais s’accroche à l’espoir en Allah comme ultime recours (V4, S19) et Allah Lui vint encore meilleur que ses attentes (V7 et V90, S21) – toute la famille élevée au rang de vertueux. Voilà Yûnus qui se retrouve dans des ténèbres sur ténèbres au point de vouloir désespérer, mais se ressaisit en plaçant tout espoir en Allah – Non seulement, il fut sauvé comme Affirme le Qur’ân (1ère phrase V88, S21), mais il aura laissé à la postérité la formule de sortie de toute crise (fin V), car en fait ses espoirs n’ont jamais cessé d’émettre vers son Seigneur (Subhànaka). Voilà Mûsà dont le peuple a abdiqué au vu de l’énorme armée de Phir’awn et coincé aux berges de la Mer rouge, entre marteau et enclume (V61, S26), mais il leur répondit que jamais son Seigneur ne l’Abandonnerait et il aura non seulement été sauvé (V65), mais ses ennemis démolis par la même occasion (V66) pour conforter son peuple de leur crainte initiale. Voilà le Prophète ç’AwS, qui dans la grotte lorsque son compagnon montra des signes d’inquiétude devant l’intrépide chevauchée des Qurayshites à les retrouver lui demanda en toute quiétude – que penses-tu de deux compagnons dont Allah Vient pour être le 3ème ?
 
Et l’Imam de déduire de cet exemple du Prophète les enseignements pour semer l’espoir dans le cœur de nos enfants et de nos familles. N’utilisez pas le langage de désespoir envers eux avertit-il comme font souvent les parents lorsque les enfants montrent des comportements déviés. Continuez à les encourager, à leur tenir un langage d’espoir, à s’entêter dans le sillage de ce qu’on est en droit d’attendre d’eux – réussite, consécration, élévation – n’est-ce pas Allah recommande d’user du plus beau (et il n’a pas dit juste le bel, mais le plus – superlatif – V53, S17) lorsqu’il y a à s’exprimer et aussi de repousser toute crainte par le meilleur (V96, S23). Nous devons donc ajoute l’Imam revoir nos discours envers les enfants, car la semence du futur, c’est l’espoir du meilleur à venir – si l’enfant ne montre que déviance, égarement, mauvais comportement, il ne faut pas l’enfoncer davantage par un discours du même acabit. Il faut plutôt lui tendre la perche et le convaincre qu’il a encore la possibilité d’inverser la vapeur et de choisir le meilleur. N’est-ce pas ce que Ya’qûb avait fait jusqu’à avoir gain de cause, n’est-ce pas ce que les compagnons de la grotte avaient fait jusqu’à s’extirper de la grotte, n’est-ce pas ce que Mandela a fait jusqu’à devenir Président respecté et adulé parés 27 ans - de désespoir dans la perception populaire et de tout espoir dans le secret de sa relation avec Dieu, n’est-ce pas là toutes les raisons d’espérer de meilleurs lendemains sur tous les terrains ? Pourquoi donc ne pas se permettre tout espoir en Allah (V13, S71)
 
Les bons mots sont donc loin des maux – ce sont espoir, espérance, optimisme, ouverture, soulagement, sortie de crise, et cette série mène au paradis, car illustré dans l’appréhension du bien et du meilleur nourrie par le serviteur à l’endroit de son Seigneur et qui le Trouve comme Il le Promet dans le secret de son appréhension (Hadith Qudsiy). Or donc nul ne peut percer le secret de la relation entre le serviteur et son Seigneur et voilà pourquoi Allah Protège cette catégorie qu’Il Plébiscite par un paradis d’Eden qu’Il A Promis à ses serviteurs à partir de son Titre Universel de Rahmàn dans le secret protégé du Ghaïb (V61, S19)…car c’était une promesse ferme, une semence du futur qui a germé en meilleur à venir jusqu’au Paradis.
 
Ne ratez donc pas cette offre de Dieu et qui est accessible à tous – l’espoir du meilleur à venir et qui doit s’illustrer dans tous nos agissements mais aussi dans nos comportements sociaux envers les autres (Yûsuf) et quelque soient les circonstances – à être des vecteurs d’aisance (Yasirû)  et non des cloisons de séparation (wa là tu’asirû) ou des portes fermées. Soyons dans l’espoir, ouvrons toutes les portes et Allah Ouvrira pour nous (V11, S58)…le savons-nous autant, que si nous ouvrons pour les autres, Allah Ouvrira béatement pour nous, et voilà les ouvreurs du Rugby qui fraient pour leur co-équipiers…un bel exemple d’ouverture
 
 Je rappelle qu'une humble version audio des DdM est disponible (en général Samedi) sur le WhatsApp Group AlQur'ànul Fajr et sur d'autres groupes de relais - en wolof.


Best Zyars et Excellente Année 2018
 
Al Amin
 
 
 

Asfiyahi.Org
Samedi 6 Janvier 2018

Cet Article a été lu plus de 312 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :