contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 23 Janvier 2014 La Mort, partie intégrante de la Vie




Le rappel à Dieu du Roi d’Arabie Saoudite Abdullàh Ibn Abdul Aziz a servi de prétexte à l’Imam de Makkah pour rappeler combien la mort était un quotidien de notre vie et combien nous devrions l’intégrer davantage dans nos actions de tous les instants. Allah a d’abord créé la mort avant la vie (V2, S67), pour éprouver qui de nous s’évertue au meilleur des actions et comportements, et Il nous Rassure qu’Il est aussi Pardonnateur de nos fautes et errances. C’est certainement un patriarche de la communauté (plus de 90 ans) qui s’en est allé avec des œuvres remarquables à son actif, notamment au bénéfice de tous les croyants sur l’extension et la modernisation de sites des deux saintes Mosquées à Makkah et Madinah, ainsi que des lieux de Manâsiks du Hajj (Minna, Muzdalifa, ‘Arafa).



Lorsque Allah a complété la création de l’espèce humaine, il n’était que forme sans âme, donc sans vie, et voilà donc la preuve que la mort devance la vie, ensuite seulement et c’est Lui qui le Dit en usant d’une conjonction séquentielle (V29, S15), Il lui insuffle de Son âme, à Lui, son âme, secret de sa Vivacité (au-delà du vivant) et dont le Prophète témoigne dans le Sayfiyyu qu’Il Détient le secret de Vie qui survivra après que tout détenteur de vie aura épuisé sa batterie de souffle de vie. Et pour corroborer cet Attribut de Hayy décrit une seule fois (V65, 40) dans sa manifestation Tawhidienne, Allah Décrète que toute âme aura goûté à la mort (V35, S21) et que tout être dans la création est vouée à déchéance (V26, S55), que toute chose est destinée à périr (V88, S28) sauf sa Face (Vivante). Ainsi donc ne subsiste plus le moindre doute de qui échapperait à ce couperet qui agit sans distinction de race, de religion, de condition, de titre, de rang, de nation ou encore de quelque caractéristique que ce soit !

Et puisque la mort est inévitable, puisqu’elle est la plus évidente de ce qui peut nous arriver, puisque nul ne saurait y échapper, il faudrait que nous la préparions donc comme nous l’a indiqué le prophète, car dans certaines circonstance, et en l’absence de préparation, elle pourrait prendre des airs de catastrophe ou de cataclysme (V106, S5). Et c’est Allah qui Décrit cette crise de la mort qui a frappé des peuples et des cités, alors que Lui Envoie et Délègue ses Anges (V61, S6). A ce Souverain militaire insouciant, certainement descendant de Qàrûn (V81, S28) qui avait réuni tellement de pouvoirs et de forces, ses détracteurs lui disaient fais ce que tu veux, Dieu aura raison de ton âme un jour, et il leur répondait que la seule chose qui pouvait causer sa mort lui a été révélée et il a déjà pris le dessus sur elle. Un jour pourtant, il se réveilla et vit cette chose (une araignée) en toute petite taille sur le mur de sa chambre, il se dit alors qu’il va vraiment vivre éternellement, puisque cette petite araignée n’avait aucune chance sur lui, il prit alors un gros bâton pour l’écraser contre le mur et asséna un énorme coup sur le pan du mur…il endommagea une installation électrique de protection qu’il avait lui-même fait installer et le court-circuit fit exploser la chambre, et il en mourut. Pourtant voilà un autre Souverain que certains de ses détracteurs donnaient rendez-vous à sa mort, car forcément, il sera lavé et enterré…il leur tint ceci – jamais vous ne verrez mon corps vivant comme défunt…et il a disparu dans les falaises de Bandiagara.

L’un comme l’autre constitue une leçon que si nul ne peut échapper à la mort, l’attitude et l’œuvre durant la vie peuvent prédestiner de comment mourir. En Décembre 2013, Professeur Rawane Mbaye avait délivré un prêche mémorable sur ce thème en démontrant comment le prophète a servi d’exemple dans les différentes étapes de la vie, mais aussi dans sa façon de partir, comment il a aussi donné l’exemple. Puisque le rappel est que la mort et la vie sont œuvres de Dieu pour éprouver qui présentera la meilleure action (V2, S67), en revisitant le comment de la mort des uns et des autres, on en déduira comment ils ont mené leur vie – et Allah anticipe aussi par la sérénité et l’enchantement des Anges (V32, S16) pour ces âmes qui ont vécu en conformité avec la promesse du paradis. A l’opposé, Pharaon, Nemrûz, Mussolini, Hitler, Mobutu, Qârûn, sur un registre rébellion, d’injustice et de semeur de désordre (V36, S50) et vous aurez préféré mourir comme Cheikh Al Hadj ‘Abul Aziz At-Tijâny, dont on se rappelle les si nombreux signes de quiétude et de sérénité venus directement du ciel.

Le choix nous est laissé (V29, S18) de vivre avec la Foi en Dieu, avec tout ce que cela implique comme attitude, comportement et action, comme nous pouvons choisir de nous rebeller contre Dieu, mais c’est comme les marchés de monopole, vous choisissez le prix que vous voulez, mais pas la demande qui va avec, la demande se détermine en conséquence…les récits sont aussi là pour nous servir d’exemples et nous aider à choisir la compagnie de voyage pour cet Aller sans retour, sans bagage ni en soute ni à main, sans réservation d’hôtel, sans visa, sans argent de poche, sans carte de crédit, sans assurance de retour en cas de catastrophe, sans aucun autre titre que le secret de nos œuvres que nous avions anticipées et qui faisait dire à ce poète Arabe – l’individu n’a de demeure après la mort que la demeure qu’il aurait construite avant la mort…et la seule manière d’embellir cette demeure est dans le secret du cœur pur et de l’action vertueuse.

Puisse Allah accueillir son serviteur Abdullàh Ibn Abdul Aziz dans le plus convoité de ses paradis, ainsi que tous les défunts musulmans.

Best Zyars

Al Amine

Asfiyahi.Org
Vendredi 23 Janvier 2015

Cet Article a été lu plus de 273 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :