contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



SOUS CONTROLE DE L’ETHIQUE - Par Dr AHMED EL MANSOUR DIOP






SOUS CONTROLE DE L’ETHIQUE - Par Dr AHMED EL MANSOUR DIOP

Au nom d’Allah Le Clément, Le Miséricordieux [RAHMAN et RAHIM] sont tous les deux des formes intensives de deux aspects différents de l’attribut de Miséricorde d’Allah
 
SOUS CONTROLE DE L’ETHIQUE
11 RAJAB 1440.H 18 March 2019

Aujourd’hui je voudrais respectueusement adresser la présente lettre ouverte (ou dématérialisée) à mes chers DOMOU-SOKHNAS, dans le but d’attirer, une fois encore, l’attention sur le danger qui nous guette. Notre monde est en train de changer très vite, nous installant ainsi dans un environnement agressif. Mais le dessein d’Allah n’est pas simplement de nous rendre humbles, mais également de nous tirer des ténèbres pour nous élever vers la lumière. Mais enseigne (Ton message) pour enseigner aux croyants les bienfaits (Le Saint Coran).
Je dois confesser, tout au début de cette entreprise, pour en avertir mes chers DOMOU-SOKHNAS, que chacun de nous évolue dans son propre cadre temporel qui a été fixé avant son arrivée au monde. «Ceux qui écoutent la Parole, et en suivent le meilleur (sens) ; sont ceux-là doués d’entendement» (Le Saint Coran verset 18 surah Zumar ou les Foules). 
 
Mais Allah ne laisse pas l’espèce humaine sans l’avertir. A l’homme il a été accordé un champ limité de libre arbitre, et en vue de l’aider à son bon usage, toutes les conséquences de ses actes lui sont clairement expliquées. A ceux qui écoutent pour raisonner il a été donné des arguments qui peuvent être appréhendés par leur propre intelligence ; A ceux qui peuvent être emportés par l’affection et l’émotion un appel leur a été adressé au nom de l’amour d’Allah ; A ceux qui ne comprennent rien que la peur, l’avertissement est transmis à travers une description des terribles conséquences engendrées par les mauvaises actions.

 Chers frères et sœurs, ne commettez aucune erreur : le danger subsiste toujours que le Mal puisse se saisir de nous-mêmes si nous nous en approchons par simple curiosité, si nous lui témoignons un quelconque intérêt, que nous pourrions en devenir les adorateurs ou les esclaves.

Les hommes sages comme vous DOMOU-SOKHNAS, devraient être en mesure de l’éviter totalement, et ainsi vous compterez parmi les serviteurs d’Allah, et recevrez les bonnes nouvelles de Sa grâce et de Sa félicité. En outre : Verset 18 Surah Zumar, cité ci-dessus ; les commentateurs interprètent cette clause de deux manières alternatives :

1 : Si (la parole) devait être prise comme n’importe quelle parole, cette clause signifierait que les hommes de Bien écoutent tout ce qui est dit et en choisissent le meilleur.

2 : Si (la parole) devrait être prise pour signifier la « parole » d’Allah, cela signifierait qu’ils devraient l’écouter avec révérence, et là où des conduites permissives et alternatives sont permises, pour ceux  qui ne sont pas assez forts pour suivre celle qui est la plus élevée, ceux dotés d’entendement devraient préférer essayer la conduite la plus élevée, par exemple, il est permis (dans certaines limites) de punir ceux qui nous causent du tort, mais la conduite la plus noble est de chasser le mal par le bien ; Nous devrions essayer de suivre la conduite la plus noble.

« Sous contrôle de l’éthique »  est le titre de ce papier. Dans toutes circonstances les  DOMOU-SOKHNAS devraient être au niveau le plus élevé d’éthique. Le modèle à suivre pour nous : La vérité d’Allah est permanente, et avec Ses apôtres (Prophètes) d’Adam, en passant par Noé et Abraham, jusqu’au dernier des Prophètes, Muhammad ; à partir d’une unique fratrie.
 De la progéniture d’Imran, père de Moise et Aaron, est descendue une femme qui a dédié son enfant inné à Allah. Cet enfant était Marie, la mère de Jésus. Sa cousine était l’épouse du prêtre Zacharia qui a élevé Marie. De Zacharia est né à un âge avancé un fils Yahyia avec des prodiges :
Yahyia, alias Jean le Baptiste, était le héraut de Jésus fils de Marie. Jésus est de conception vierge ou immaculée, et il accomplît beaucoup de miracles. Mais ceux à qui il était descendu le rejetèrent, et complotèrent pour sa mort. Leurs complots échouèrent, car le plan d’Allah est au-dessus des complots des hommes, par conséquent, le DOMOU-SOKHNA sera toujours avec l’Islam, la vérité éternelle. La conclusion logique de l’évolution de l’histoire  religieuse, c’est une religion universelle non-doctrinaire, non-raciale, non-sectaire que proclame être l’ISLAM car, l’ISLAM n’est que soumission à la volonté d’ALLAH.

Ceci implique : (1) la foi, (2) agir dans la droiture, être un exemple dans la droiture pour les autres, et avoir la capacité de voir que cela prévaut sur tout, (3) éviter le mal, être un exemple pour les autres pour éviter le mal et avoir la capacité de voir que le mal et l’injustice sont vaincus. L’ISLAM vit donc, non pour lui-même mais pour l’humanité. Différents bienfaits et différents modes de procédures sont prescrits aux apôtres d’Allah. Concernant l’argument sur le combat, je voudrais donner tout juste trois illustrations tirées du passé. Comment il a affecté les messagers d’Allah, à Moise Allah s’est adressé dans des nuages de gloire : Il a conduit son peuple pendant quarante ans à travers le désert. Se consacrant principalement à combattre la mécréance de son propre peuple, il les organisa pour combattre à l’épée pour la Palestine, mais il fut élevé à la Grâce d’Allah avant que son entreprise ne prospérât, et il échut à Joshua d’exécuter son plan. David, bien que simple berger, fut choisi par Allah. Il fit tomber le plus grand guerrier de son temps, devint roi et mena des guerres couronnées de succès, il était également prophète, poète et musicien. Jésus fut raffermi par l’Esprit Saint, aucune arme ne lui fut donnée pour combattre, et sa mission fut de caractère  limité. Dans la mission de Muhammad ces caractères et d’autres étaient combinés  plus doux que Jésus,  il organisa à une échelle plus vaste que Moussa, et à partir de Médine il dirigea et fit des lois, et le Coran a une envergure plus vaste que les Psaumes de David.

Maintenant que nous sommes parvenus à connaitre la nature du Coran, il est devenu plus facile de déterminer le sujet qu’il traite, son thème central, son but et son objet. Le sujet qu’il traite est l’HOMME : il discute des aspects de sa vie qui mènent soit à son succès véritable, soit à l’échec. Le thème central qui traverse tout le Coran est l’exposition de la réalité et l’invitation au droit chemin basée sur elle ; il déclare que la réalité est la même que celle qui fut révélée par Allah Lui-même à Adam, au moment où il fut nommé vice-roi, et à tous les messagers. Il souligne également que toutes les théories contraires à cette réalité, inventées par les gens sur Allah , l'univers, l'homme et sa relation avec Lui, ainsi que le reste de Sa création, sont toutes fausses et que tous les modes de vie basés sur elles sont erronés et mènent à des conséquences ruineuses.

Le but et l'objet de la révélation est d'inviter l'homme sur ce droit chemin et de lui montrer  clairement la voie dont il s’est détourné à cause de sa négligence ou qui a été pervertie par sa méchanceté. Si mes collègues DOMOU-SOKHNA  gardent à l'esprit ces trois éléments fondamentaux, ils découvriront que ce Livre ne contient aucune incongruité dans le style, aucune lacune dans la continuité du sujet et aucun manque d'interconnexion entre ses différents sujets.
 Rappelons-nous que nous savons tous «  qu’aucune âme n'est surchargée au-delà de ses capacités », mais il nous est demandé de rechercher le meilleur et le plus élevé possible pour nous dans notre comportement.

Frères et sœurs,  sachez qu’un individu ou un groupe d’individus ne dispose que d'un temps limité. S'ils ne s’adonnent  pas au bien pendant ce temps  de mise à l’épreuve (ou de probation), la chance est perdue et ne peut plus revenir. Nous ne pouvons pas retarder ou avancer la marche du temps d'une heure ou d'une minute. N'oubliez jamais qu'il y a un laps de temps pour chacun de nous. D’accord ou pas d’accord, résultat ou pas de résultat, s'il vous plaît, essayez de lire et d'obtenir la traduction correcte des versets suivants: 125, 126,127 et 128 la fin de la sourate Nahl.

Ce merveilleux passage renferme des principes d’enseignements religieux qui sont valables pour tous les temps. Mais où sont les professeurs avec une telle qualification?

 Nous devons inviter tous  à suivre le chemin d'Allah et élargir Sa volonté universelle; nous devons le faire avec sagesse et discrétion, en rencontrant les  individus  sur leur propre terrain et en les convaincant à l'aide d'illustrations à la mesure de leurs propres connaissances et expériences, qui peuvent être très étroites ou très larges.

Nos prêches ne doivent être ni dogmatiques, ni égocentriques, ni blessants, mais bienveillants, respectueux et présentées de manière à pouvoir attirer leur attention. Nos manières et nos arguments ne devraient pas être vexants, mais à l’image de l’exemple le plus gracieux et le plus courtois de telle manière que l’auditeur puisse se dire, cet homme, ce DOMOU SOKHNA, ne parle pas simplement de dialectique, il n’est pas en train d’essayer de m’en imposer, il est simplement en train de répandre la FOI qui est en moi, et ce qui le motive c’est l’amour qu’il porte à l’HOMME et l’amour envers ALLAH.

Dans le passage  cité précédemment (sont établis les principes de la controverse pour tous les MUSULMANS, si vous les prenez vous n’êtes pas habilités à frapper un coup plus lourd que celui que vous avez reçu mais c’est mieux de vous retenir et d’être patient. Là la Patience a été RECOMMANDEE. Dans ce verset un commandement est directement adressé au Prophète, « Sois patient », c’est un commandement. Son statut de GRAND ENSEIGNANT est beaucoup plus élevé et il l’a mené dans sa vie. Sa patience et sa retenue ont été démontrées dans toutes les  circonstances d’extrême provocation.

 Dans sa sagesse humaine on aurait pu parfois se demander si supporter et se retenir ne pouvaient pas être assimilés à de la faiblesse, il devait défendre son peuple tout autant que lui-même contre les persécutions de l’ennemi. Il lui a été enjoint ici qu’il ne doit nourrir aucune crainte. La PATIENCE (avec constance) dans de telles circonstances était conforme au commandement d’ALLAH, il ne devait pas non plus s’attrister s’ils rejetaient le message d’Allah, le Prophète a rempli sa mission quand il l’a obstinément et ouvertement proclamé, et son cœur non plus ne devait pas être perturbé s’ils couvaient des complots secrets contre lui-même et contre son peuple, Allah les protègerait. Mes frères et sœurs la sourate se termine par la suprême consolation que les vertueux puissent recevoir. L’assurance qu’Allah est avec eux. Une double qualification est indiquée pour un honneur aussi sublime ;
  1. Qu’ils ne cèderont pas à la passion humaine, ou la colère, ni à l’impatience et
  2. Qu’ils devront cheminer avec constance en faisant tout autour d’eux pour atteindre la présence d’ALLAH dans le sens de « JE SUIS AVEC VOUS », point culminant de l’aspiration de l’homme vertueux.
En passant, rappelons-nous cela , comme nous l’avons dit tout au début de ce propos, vous devriez toujours garder à l’esprit que dans le salut il y a plus de choses positives que le simple fait d’être sauvé du danger ou du mal, c’est la réalisation totale du noble destin de l’homme dans l’atteinte de la GRACE a plus pleine . Cela ne proviendra qu’à travers « Sous contrôle de l’éthique ».

Ne commettez pas d’erreur, il n’y aura alors aucune excuse d’aucune sorte. Quelle comparaison possible peut-il y avoir entre le bien spirituel qui perdurera pour toujours, et n’importe quel avantage que vous pourrez arracher dans ce monde qui s’éteindra et disparaîtra en un rien de temps ? Et alors la générosité d’ALLAH est infinie. IL vous récompense, non selon vos mérites, mais selon vos actions vraiment les meilleures ;

POURQUOI SE TOURNER VERS LE MAL PLUTOT QUE VERS LE BIEN ?
ALLAH n’a pas la détermination de punir. IL a créé l’homme vertueux et pur, lui a donné l’intelligence et la connaissance, et l’a entouré de toutes sortes d’instruments de Sa GRACE et de Sa MISERICORDE. Si en dépit de tout ceci, l’homme travestit sa propre volonté et va à l’encontre de la volonté d’Allah, cependant le pardon d’ALLAH demeure ouvert à lui s’il veut en bénéficier. Ce n’est que lorsqu’il a rendu ses propres yeux aveugles et changé sa propre nature ou son âme en les éloignant du beau moule dans lequel ALLAH les a formés, que la colère d’ALLAH descendra sur lui et que la position favorable dans laquelle ALLAH l’a placé sera changée. Alors quand la punition arrivera, il n’y aura plus moyen de revenir en arrière. Aucune des choses sur lesquelles il comptait ne pourra le protéger, si ce n’est ALLAH.

Sourate «RA’D ou Le TONNERRE» verset 11 « ALLAH, en vérité, ne changera jamais la condition d’un peuple tant que ce peuple lui-même ne la change (de sa propre âme), mais quand (une fois que) ALLAH décide de punir un peuple, il ne peut en être autrement ; ce peuple ne trouvera non plus, auprès de LUI, aucune protection »

Ô DOMOU-SOKHNAS qu’ALLAH LE TOUT-PUISSANT nous guide vers SA lumière rayonnante.
ALLAHOUMMA AMINE
 
Dr AHMED  EL  MANSOUR DIOP
AZIZABAAD, TIVAOUANE

In the name of Allah, most gracious, most merciful [RAHMAN and RAHIM] are both intensive forms referring to different aspects of ALLAH’s attribute of Mercy.

SOUS CONTROLE DE L’ETHIQUE
11RAJAB 1440.H 18 March 2019.

Today I would respectfully address this open letter (or a non-paper) to my dear DOMOU-SOKHNAS, in order to draw once again attention to the danger facing us. This world’s changing fast, placing before us an aggressive environment. But ALLAH’s purpose is not merely to humble, but it is also to lead from darkness to light. But teach (Thy message) for teaching benefits the believers (Holy Quran).

I must confess that, at the very outset of this endeavor, to warn my dear DOMOU-SOKHNAS that, each one of us moving within his or her own time frame, which was fixed prior to the arrival in this world.
“Those who listen to the word, and follow the best (meaning) in it; those are the ones endued with understanding” (Holy Quran verse 18 surah Zumar or the Crowds).

But Allah does not leave mankind without warning. Man has been granted a limited amount of freewill, and in order to help in its right use, all the consequences of his action are clearly explained to him. To those who listen to reason are given arguments which can be apprehended by their own intelligence; to those who are swayed by affections and emotion, an appeal is made in the name of love of Allah; to those who understand nothing but fear, the warning is conveyed by a portrayal of the dreadful consequences of wrong-doing. Dear brothers and sisters, make no mistake: there is always the danger that, Evil may seize us even if we approach it out of mere curiosity, if we take an interest in it we may become its worshippers or slaves. The wise men like you, DOMOU-SOKHNAS, should be able to eschew it altogether, and so you do enroll yourself among the servants of ALLAH, and you will get the good news of HIS mercy and good pleasure. Furthermore: verse 18 surah Zumar, mentioned above: the commentators construe this clause in two alternative ways:

1: if (word) be taken as any word, the clause would mean that Good men listen to all that is said and choose the best of it.

2: if ((word) be taken to mean ALLAH’s “word” it would mean that, they should listen reverently to it, and where permissive and alternative courses are allowed, for those who are not strong enough to follow the higher course, those endued with understanding should prefer to attempt the higher course of conduct, for example, it is permitted (within limits) to punish those who wrong us, but the nobler course is to repel evil with good: we should try to follow the nobler course.

Sous controle de l’éthique is the title of this paper. Under any circumstances DOMOU-SOKHNAS should be at the highest level of ethics. The role model for us to follow: ALLAH’s truth is continuous, and His apostles (Prophets) from Adam, through Noah and Abraham, down to the last of the Prophets, Muhammad; from one brotherhood. Of the progeny of Imran, father of Moses and Aaron, sprang a woman, who devoted her unborn offspring to ALLAH. The child was Mary, the mother of Jesus. Her cousin was the wife of priest Zachariah who took charge of Mary. To Zachariah, in his old age, was born a son Yahiya and prodigies: Yahiya was the herald of Jesus the son of Mary, and was known as John the Baptist. Jesus was of virgin birth, and performed many miracles. But those to whom he came as prophet rejected him, and plotted for his death. Their plots failed, for ALLAH’s plan is above man’s plots, so DOMOU-SOKHNA will it be with Islam, the truth from all eternity. The logical conclusion to the evolution of religious history is a non-sectarian, non-racial, non-doctrinal, universal religion, which ISLAM claim to be. For Islam is just submission to the will of ALLAH. This implies, (1) faith, (2) doing right, being an example to others to do right, and having the power to see that the right prevails, (3) eschewing wrong being an example to others to eschew wrong and having the power to see that wrong and injustice are defeated.

ISLAM therefore lives, not for itself but for Mankind. Different gifts and different modes of procedures are prescribed to ALLAH’s apostles. The argument about fighting, I would try to give only three illustrations from the past. How it affected ALLAH’s messengers, to Moses ALLAH spoke in clouds of glory: he led his men for forty years through the wilderness. Mainly fighting against the unbelief of his own people. He organized them to fight with sword for Palestine, but was raised to ALLAH’s Mercy before his enterprise ripened, and it fell to Joshua to carry out his plan. David, through a mere shepherd but was chosen by ALLAH. He overthrew the greatest warrior of his time, became a king, and waged successful wars, being also a prophet, a poet and a musician. Jesus was strengthened with the Holy Spirit, he was given no weapons to fight and his mission was of a more limited character. In Muhammad’s mission, these and other characters were combined, gentler than Jesus, he organized on a vaster scale than Moses, and from Medina he ruled and gave laws, and the Quran has a vaster scope than the Psalms of David. Now that we have come to know the nature of the Quran, it has become easier to determine the subject it deals with, its central theme and its aim and object. The subject it deals with is MAN: it discusses those aspects of his life that lead either to his real success or failure. The central theme that runs throughout the Quran is the exposition of the reality and the invitation to the right was, based on it, it declares that reality is the same that was revealed by ALLAH himself to Adam at the time of his appointment as vice-regent, and to all the messengers. It also points out that all theories contradictory to this reality, invented by people about ALLAH, the universe, MAN and his relation with ALLAH, and the rest of his creation, are all wrong and that, all the ways of life based on them are erroneous and lead to ruinous consequences.

The aim and object of the revelation is to invite MAN to that right way and to present clearly the guidance which he has lost because of his negligence or has perverted by his wickedness. If my fellow DOMOU-SOKHNAS keep these three basic things in mind they will find that, in this book (Holy Quran) there is no incongruity in the style, no gap in the continuity of the subject and no lack of interconnection between its various topics. Let us remember that, we all know that “no soul is burdened beyond its capacity”, but we are asked to seek the best and highest possible for us in conduct. Brothers and sisters, there is only a limited time for an individual or a group of people, if they do not make good during that time of probation, the chance is lost, and cannot come again. We cannot retard or advance the march of time by a single hour or minute. Never forget that there is time frame for each one of us. Deal or no deal, outcome or no outcome, please try to read and get the correct translation of the following verses: 125,126,127, and 128 the end of surah Nahl.

In this wonderful passage are laid down principals of religious teachings, which are good for all time. But where are the teachers with such qualification? We must invite all to the way of ALLAH and expand his universal will; we must do it with wisdom and discretion, meeting people on their own ground and convincing them with illustrations from their own knowledge and experience, which may be very narrow or very wide. Our preaching must be, not dogmatic, not self-regarding, not offensive, but gentle, considerate and such as it would attract their attention. Our manner and our arguments should not be acrimonious, but modelled on the most courteous, and the most gracious example so that the hearer may say to himself, this man, this DOMOU-SOKHNA is not dealing merely with dialectics, he is not trying a rise out of me, he is merely expanding the FAITH that is in me, and his motive is the love of MAN and the love of ALLAH. In the previous verse are laid down the principles of controversy for all MUSLIMS, if you catch them out you are not entitled to strike a heavier blow than you receive but it is better to restrain yourself and be patient. There, PATIENCE was RECOMMENDED. In this verse a command is directly addressed to the Prophet, “Do Thou be patient”, it is a command: His standard as the GREAT TEACHER is much higher and he carried it out in his life. His patience and self-restraint were under any circumstances of extraordinary provocation. In his human wisdom it may sometimes have seemed questionable whether forbearance and self-restraint might not be human weaknesses, he had to defend his people as well as himself against the enemy’s persecutions. He is told here that, he must not entertain any such fears. PATIENCE (with constancy) in those circumstances was in accordance with ALLAH’s command, nor was he to grieve if they rejected ALLAH’s message, the Prophet had done his duty when he boldly and openly proclaimed it, nor was his heart to be troubled if they hatched secret plots against himself and his people, ALLAH would protect them. My brothers and sisters, the surah ends with the highest consolation which the righteous can received: The assurance that ALLAH is with them. A double qualification is indicated for so high an honour; (1) That they should not yield to human passion, or anger, or impatience and (2) that they should go out with constancy doing all around them to attain to the presence of ALLAH in the sense of “ I AM WITH YOU” is the culmination of the righteous man’s aspiration. By the way let’s remember that as said at the very beginning of this paper you should always bear in mind that in salvation there is more positives than mere safety from dangers or evils, it is the complete fulfilment of the noble destiny of man in the attainment of the fullest GRACE. That will come only through “Sous controle de l’éthique”.

Make no mistake, there will then be no excuses of any kind. What comparison can there be possibly between the spiritual good which will endure forever, and any temporal advantage which you may snatch in this world which will fade and vanish in no time? And then ALLAH’s generosity is unbounded. He rewards you, not according to your merits, but according to the very best of your actions.
WHY LOOK TO EVIL RATHER THAN GOOD?

ALLAH is not intent on punishment. He created man virtuous and pure, he gave him intelligence and knowledge, and he surrounded him with all sorts of instruments of his GRACE and MERCY. If in spite of all this, man distorts his own will and goes against ALLAH’s will, yet is ALLAH’s forgiveness open to him if he will take it. It is only when he has made his own sight blind and changed his own nature or soul away from the beautiful mould in which ALLAH formed it, that ALLAH’s wrath will descend on him and the favourable position in which ALLAH placed him will be changed. When, once the punishment comes, there is no turning back. None of the things which he relied upon other than ALLAH can possibly protect him. Surah “RA’D or THUNDER” verse 11 “Of ALLAH, verily never will ALLAH change the condition of a people until they change it themselves (with their own souls), but when (once) ALLAH willeth a people’s punishment, there can be no turning it back; nor will they find beside HIM any to protect”

O DOMOU-SOKHNAS may Almighty ALLAH guide us towards HIS beaming light.
ALLAHOUMA AMINE.

Dr AHMED EL MANSOUR DIOP
AZIZABAD, TIVAOUANE

Asfiyahi.Org
Mardi 25 Juin 2019






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :