contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



AVIS SUR LE CROISSANT LUNAIRE : Quand Feu Mansour Bouna Ndiaye s'invitait au Débat en 2005 !


Cet Article a été lu plus de 1151 fois


En 2005 , l'homme grâce à qui , Député à l’assemblée Nationale sous Senghor , le lendemain de la Tamkharit est devenu un jour chômé et payé au Senegal , Feu Mansour Bouna Ndiaye s'invitait au Débat sur le mode de scrutation du croissant lunaire . Nous vous proposons ce texte , publié à l'époque dans le quotidien national Le Soleil.



AVIS SUR LE CROISSANT LUNAIRE : Quand Feu Mansour Bouna Ndiaye s'invitait au Débat en 2005 !
Le croissant lunaire apparaîtra le 2 novembre 2005 à 1 h 22Grâce à Dieu, nous sommes entrés encore une fois dans le mois de ramadan, mais hélas si la Mecque et Médine ont jeûné le mardi 4 octobre, d’autres pays l’ont fait le mercredi voire le jeudi 6.

Cette confusion ne devait pas s’installer dans le monde islamique si nous nous référons à l’Hadith du Prophète Mohamed (Psl) dans lequel il dit : «Allez chercher la science jusqu’en Chine» et ajoutait aussi : «Parlez aux gens suivant leur degré d’entendement».

De tout cela, nous accusons un retard énorme, si l’on sait qu’un Mésopotamien, du nom de Kidinu, 250 ans environ avant Jésus-Christ, avait, avec l’aide d’une simple baguette en bois, trouvé que le temps de révolution de la lune autour de la terre est égal à 29 jours 12 h 44 mn 35 et 3/10 de seconde.

Nos scientifiques contemporains, grâce à leurs grands télescopes modernes, ont constaté que ce Mésopotamien n’avait commis qu’une erreur de 5/10 de seconde. Cela est vraiment extraordinaire à une époque où il n’avait que ses yeux nus pour observer.

La lune n’a jamais fait un mois entier pour sa révolution terrestre, et cela est connu depuis deux mille deux cent cinquante-cinq années.

Il s’y ajoute que de nos jours, les scientifiques sont tombés d’accord sur ces faits. La grande pyramide de Ghiseh (Kheops) construit il y a 4 500 ans avant Jésus-Christ, avec six millions de tonnes de roc, 138 m de hauteur, était non seulement un lieu d’inhumation mais d’observation des astres et de leurs positions.

En lisant Graham Hancock et Robert Bowal, on se rend compte que l’orientation des pyramides n’est pas fortuite car on les a orientées de telle manière que les galeries internes soient alignées sur les étoiles. Les deux écrivains ont aussi vu que le seul moment où les étoiles du baudrier d’Orion coïncidaient parfaitement avec la position des pyramides, se situait en l’an 10 500 avant Jésus-Christ mais que la finition de la construction des pyramides des Cheops, Mikerinos et Khephren remonte à 2500 ans avant Jésus-Christ .

Deux mille deux cent cinquante-cinq ans après la découverte de Kidinu, les musulmans ne doivent plus observer la lune comme on le fait au moyen-âge, ou prier Dieu en cas d’éclipse pour faire libérer le soleil ou la lune, des mains du Tout-Puissant.

Je me trouvais le lundi 3 octobre 2005 à Djeddah et je savais que la lune apparaîtrait le même jour à 10 h 15 du matin et c’est ainsi que ce jour-là, une éclipse annulaire a assombri le royaume au moment où la lune est passée entre le soleil et la terre au-dessus de l’Arabie saoudite.

Le phénomène a été observé sur une large partie de la terre, de l’est du Groenland en Islande, incluant les îles britanniques jusqu’en Afrique et au Sud de l’Asie.

L’éclipse a commencé au-dessus de l’Océan Atlantique à 8h 41 Gmt. Sur l’ensemble de la terre, elle a été plus importante au-dessus du lac Rudolph au Nord du Kenya où elle y a duré 4 minutes et demie. L’éclipse a été observée au-dessus du Royaume vers 10 h 50 Gmt, et la décision prise par les autorités saoudiennes de commencer le Ramadan le mardi 4 octobre 2005 dernier en partant de ce phénomène vu et admiré en plein jour.

En partant de ces phénomènes d’éclipses solaires ou lunaires, la Oumah islamique doit observer le croissant lunaire de façon moderne. Les éclipses du soleil et de la lune sont aujourd’hui connues suivant un calendrier scientifique pour plusieurs décennies.

Le phénomène d’éclipse qui a montré la lune aux Saoudiens à son 29e jour en est la preuve irréfutable.
Dans les années 80, il m’est arrivé de jeûner personnellement un jour avant la Mecque et d’avoir raison. Pourquoi ? Un mercredi des années 80, j’ai eu à observer l’éclipse du soleil annoncée avec grand bruit par la presse, avec son heure de visibilité 18 h 45 Gmt à Los Angeles, Paris, Dakar, etc.
J’ai eu la chance de l’observer entre Taïba Mboro et Bayakh, sur la route des Niayes jusqu’à 20 h 10, coucher du soleil ce jour-là.

Arrivé à Dakar, je pris la précaution de téléphoner à la Mecque pour m’informer et je fus surpris d’apprendre que le Royaume jeûnait vendredi ; mais ayant vu que la lune et le soleil étaient confondus jusqu’à ce que l’astre céleste prît une forme ovale, je pris la résolution de jeûner le lendemain jeudi.
A la fin du Ramadan, à mon 29e jour de jeûne, je me trouvais à Médine où, à 22 heures toutes les informations furent interrompues pour annoncer que la lune a été aperçue ce 29e jour, que le lendemain vendredi serait la fête de l’Aîd et aussi qu’à partir de samedi, les musulmans qui le veulent devront compléter leurs jeûnes.

Donc, j’avais raison de jeûner, et ce jeudi-là, à mon 29e jour, j’avais annoncé à feu El Hadji Djily Mbaye et à son beau-frère Serigne Sall, que la lune serait à son rendez-vous ce soir-là à Médine, et il en fût ainsi.

Depuis l’école primaire, j’observais sur les calendriers des Ptt, sur bloc-notes comme sur les calendriers muraux, un point noir qui indiquait le jour de la nouvelle lune.
Et naturellement encouragé en cela par mon père.

On constate en approfondissant nos recherches que la science d’aujourd’hui a donné raison à notre Prophète Mohamed (Psl) pour son voyage nocturne, quand l’ange Gabriel s’arrêta pour dire qu’il risquait d’être réduit en cendres, il savait ce qu’il disait.

Ce lieu céleste qui brûle de Mille Soleil existe. Mohamed (Psl) n’a-t-il pas annoncé à ses disciples qu’il faudrait à l’homme cinquante mille ans de marche pour atteindre ce qu’il a vu au ciel ?
En effet, le scientifique d’origine asiatique, Trinh Xuan Thuan, dans son livre, la Mélodie secrète, a observé grâce au télescope Hubble, les merveilles de l’Univers.

Et il écrit : «Après tout, l’univers observable contient 100 milliards de galaxies rassemblant chacune 100 milliards d’étoiles. Si chaque étoile possède, comme notre soleil un cortège d’une dizaine de planètes, on peut évaluer à 100 000 milliards de milliards la population totale de planètes dans l’univers.

La science n’est d’aucune utilité quand il est question de foi. Le scientifique doit mesurer ses risques et se jeter à l’eau. Il doit parier comme Pascal. Pour ma part, je suis prêt à parier sur l’existence d’un être suprême.»

Ainsi, sur la galaxie de la Voie lactée, il a vu qu’il existait des milliards d’étoiles et de soleils.
Il est temps maintenant que les dirigeants de la Oumah islamique se mettent au diapason de la science en dotant chaque Etat de moyens d’observations modernes, efficaces.

Parce que M. Trinh Xuan Thuan est persuadé qu’un esprit supérieur, Maître de l’Univers, est le chef d’orchestre de ce ballet cosmique.

Aujourd’hui, grâce à la science, il reconnaît l’existence de Dieu.

Scrutez le ciel, compte tenu de tout ce qui précède et vous verrez que la prochaine nouvelle lune apparaîtra le mercredi 2 novembre 2005 à 1 h 22 du matin et sera visible au Sénégal le jeudi 3. Le vendredi 4 novembre, elle sera visible jusqu’à 20 h 44, s’il plaît à Dieu et si les conditions atmosphériques sont bonnes.

Il est donc aisé à chacun de déterminer le jour de la fête prochaine de l’Aïd. Les chefs d’Etat de l’Oci doivent prendre leurs responsabilités en éduquant leurs peuples et en les dotant de télescopes pour les initier à l’astronomie que deux chefs religieux, aujourd’hui disparus, feu Serigne Bassirou Mbacké Ibn Cheikh Ahmadou Bamba et Serigne Hady Touré, maîtrisaient parfaitement.

Il s’y ajoute que porteur d’un message du président Abdou Diouf, je fus reçu à Niamey par le président Seyni Kountché qui me chargea de dire à son homologue que le premier imam d’un pays musulman, c’est le chef de l’Etat et qu’à ce titre, il doit éviter les confusions sur l’apparition du croissant lunaire, car du temps de la Fédération de l’ex-Aof, l’ensemble des huit Etats se conformait à l’apparition de la lune dès qu’elle était signalée dans un point quelconque de la Fédération, et il n’y a jamais eu de contestation.

Le mercredi 2 novembre, jour de la nouvelle lune à 01 h du matin Gmt, il sera 04h 02 à la Mecque. Comme la lune brille avec la lumière du soleil, il faudra observer la lune entre New York et Houston au Texas où on sera encore mardi entre 20 h et 19 h voire Los Angeles et l’Arizona où il sera entre 17 h et 18 h.

La nouvelle lune du 29e jour ne sera donc visible qu’aux Usa. C’est là que les religieux doivent savoir que la terre tourne autour du soleil en 24 heures et qu’il y a toujours une partie de la terre éclairée par le soleil et que ces heures sont connues de Tokyo à Paris.

La pleine lune sera le mercredi 16 novembre. Ce 14e jour du mois de la Korité, la lune sera au-dessus de nos têtes, ronde, blanche et brillante et donnera ainsi raison à ceux qui l’avaient vue le mercredi 2 novembre 2005.


El Hadji Mansour Bouna NDIAYE
Ancien député-maire de Louga
10 Mai 1933 - 28 Juillet 2008

Asfiyahi.Org
Jeudi 8 Août 2013

Cet Article a été lu plus de 1151 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par oumou le 30/08/2013 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
wawwwwwwwwww c vraiment tré important ce texte lisez le b1 et vous saurez beaucoup sur la lune ou le croissant lunaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :