contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 10 Zul Hijja 1438 – 1er Septembre 2017 Seyyidunà Ibràhim, le Hanif ou Modèle à 360°


Cet Article a été lu plus de 446 fois




Direct du Min’bar – Vendredi 10 Zul Hijja 1438 – 1er Septembre 2017   Seyyidunà Ibràhim, le Hanif ou Modèle à 360°
Imam Nureddine à Genève ce matin dans le prêche annuel de la prière du Eid a revivifié le modèle universel que représente le Prophète Ibrahim, celui de l’ancrage dans le Tawhîd, du sacrifice suprême, de l’endurcissement à travers des épreuves surhumaines, de la personnalité remarquable à bas-âge à oser défier la puissante aristocratie de Nemrûz dont son père était le numéro 2, de la recherche de la Vérité suprême dans l’argument scientifique, de la construction de la Ka’ba, de l’éducation vertueuse de son fils, du legs à toute l’humanité d’un culte unique de Tawhîd pur, indemne de toute poussière d’associationnisme, de la démolition des traditions abjectes…et la liste est loin d’être exhaustive, en témoigne le souvenir vivant de ce jour aux symboles multiples de sacrifice, de Zikr, d’adoration, de prière, de festivité, mais de conscience élevée de Dieu comme l’avait justement précisé Ibrahim (V162, S6). Dans l’après-midi, Imam Abou Assia lors du prêche hebdomadaire du Zuhr est aussi resté dans cette sphère du modèle à 360 degrés, qui embrasse toutes les dimensions de l’excellence humaine au point rappelle-t-il que Allah l’élève à lui tout seul comme représentant toute une Nation (V120, S16), de par son leadership exceptionnel à montrer la voie à toute l’humanité.

Voilà pourquoi poursuit Imam Abou Assia Allah Indique au Prophète Muhammad, qui est le modèle de l’espèce humaine, son ancêtre Ibrahim, comme référence à suivre fidèlement (V95, S3). Le maître-comportement dans l’enseignement de Seyyidunà Ibrahim est dans le Tawhîd pur, ancré dans la recherche de la connaissance de Dieu pour pouvoir l’Adorer convenablement. Et il n y a pas plus élégant Précise Allah (V125, S4) que celui qui s’inspire du modèle de Ibrahim dans toute sa panoplie – ancrage dans le Tawhîd, enracinement dans la vertu et dans l’utilité sociale, négation de toute forme de chirk, paquetage de toute intention, expression, action, interaction, le tout voué uniquement à Dieu !

Voilà dit l’Imam, le modèle de Ibrahim, c’est la beauté du Tawhîd et l’élégance de son expression dans toutes les facettes de la vie. Imam Cheikh Màhir Al Mu’aïqaly à Makkah dans le prêche du Eid rappelle aussi que toutes les crises que l’humanité traverse provient de la négligence du Tawhîd et donc du risque de mixer dans la religion de Dieu des inventions. Pourtant Allah A Mis en garde (V21, S42) contre de tels dérapages. Revenons-donc rappelle Imam Nureddine dans son prêche du Eid à Genève sur les fondamentaux de la religion d’Allah, dont le Prophète Ibrahim détient le brevet dans l’appellation de ses adeptes (V78, S22) et c’est la paix à 360°, c'est-à-dire en tout, partout, sur tout et pour tout. La religion elle-même est Islam, à la racine de la Paix, le Prophète est celui de la Paix, titre acquis avant même la révélation avec sa stratégie inédite de réconciliation durable et pacifique des tribus Quraïchites, la méthode elle-même est celle de la primauté de la paix sur la guidance (V25, S10)…la demeure promise aux adeptes de la religion de Dieu est aussi le havre de paix par excellence (V46, S15) accueilli par une expression purement de paix…cqfd. Montrons donc cette facette de paix, que la religion de Dieu depuis les enseignements de Ibrahim est la seule à enseigner dans cette forme totalitaire à 360° lance Imam Nureddine.

Et c’est un devoir insiste-t-il de propager cette paix en ce jour de fête, car le Eid est un jour de rappel, d’adoration, de festivité, de partage, d’expression de joie, de revivification des liens de parenté et d’alliance vertueuse, mais aussi de bienséance et de geste remarquable à l’endroit de la famille et des proches, des voisins, de tous sans même nous soucier de leur religion ou affiliation. Cheikh Mu’aïqaly a rappelé les recommandations du Prophète en la matière à l’occasion justement de son prêche de Hajj (Al Wada’ il y a 1429 ans). Voilà des gestes d’élégance qui nous ancrent dans la voie, mais nous alerte aussi à ne pas tomber dans la négligence ou la naïveté de mixer du chirk. Si Seyyidunà Ibrahim lui-même a invoqué Allah de ne pas tomber dans le chirk et de préserver sa descendance de tomber dans le chirk, qui peut prétendre ou se croire hors-risque. Or, à ne pas faire suffisamment attention, nos intentions, nos expressions, no actions, nos interactions, nos séquences de vie sont bourrées de chirk et c’est pourquoi Seyyidunà Ibrahim avait pris la double précaution de tout vouer à Allah (V152, S69) et de L’invoquer à le préserver lui et sa famille de dérapage chirkite (V35, S14).

C’est d’ailleurs cette conscience d’ancrage dans le Tawhîd et dès le bas-âge qui forgea sa personnalité exceptionnelle et multidimensionnelle - dans la méthode scientifique (doute de certitude – V260, S2 ; Méthode Tawhidienne – V75, S6 ; démonstration par l’absurde de l’incompétence de Nemrûz – V258, S2), dans le courage de la démolition des obstacles au développement (V57, S21), dans l’endurance à quitter le confort de la maison paternelle et de trouver sa propre voie (V99, S37)…tous les modèles de succès sont détenus par Seyyidunà Ibràhim, et voilà pourquoi Allah le Cite comme une Nation à lui tout seul ajoute Imam Abou Assia, mais c’est surtout dans la démonstration de la primauté de l’Amour de Dieu sur tout autre attachement que Seyyidunà Ibrahim a aussi servi de guide aux croyants ajoute l’Imam. Le sacrifice de son fils qu’Allah lui Ordonne est selon Imam Nureddine le sacrifice ultime et suprême, plus dur que tout autre sacrifice imaginable, celui même de soi. Or, fait remarquer l’Imam, il démontre dans l’exécution de l’ordre divin une pédagogie multiforme - de sérénité, de confiance en Dieu, de respect de la victime potentielle, mais surtout confirmer son engagement du V162 de la S6…advienne que pourra !

Et donc en nous invitant à copie son modèle, Allah nous Invite à l’expression du Tawhîd infaillible et de son corollaire – respecter les obligations et bannir les interdits, aligner les comportements et attitudes dans la recherche de l’Agrément divin, tout en acceptant les sacrifices. Allah ne nous demandera plus de sacrifier nos fils, Seyyidunà Ibrahim nous a déjà sauvé de ce supplice, mais les autres dimensions du sacrifice de l’égo nous reviennent comme une sorte de contrat miniature à notre portée. Somes-nous prêts à sacrifier nos passions pour gagner l’Amour de Dieu ? Sommes-nous prêts à sacrifier notre orgueil pour être plus sociables, plus accessibles, plus utiles aux autres ? Sommes-nous prêts à sacrifier nos désirs pour partager avec la famille, avec les parents, avec les proches ? Sommes-nous prêts à sacrifier notre temps pour le bien de nos enfants, pour le bien-être de notre famille, pour secourir les démunis ? Sommes-nous prêts à sacrifier nos biens pour plus de solidarité, plus de compassion, moins de pauvreté ?

C’est pourtant ce que le prophète nous recommandait a rappelé Cheikh Mu’aïqaly dans son prêche à Makkah en ramenant le discours de ‘Arafa du Prophète, orienté sur le mode de vie durable à 360° - environnemental, social, familial, professionnel, religieux, spirituel,…Le prophète s’était appuyé sur la triple sacralité des lieux, du mois et du culte pour instituer la sacralité pour chacun de trois choses qui lui appartiennent – sa vie, son bien, son honneur. Nul n’a le droit d’y interférer ou d’y intentionner la moindre attaque. Et n’eût été le modèle de Seyyidunà Ibrahim à construire les façades, à aménager les espaces physiques et spirituels sur ordre Divin (V125, S2), nous serions encore à la recherche de notre orientation, mais le Prophète Muhammad en digne héritier et surtout en digne Réformateur a su rallumer encore plus vibrante la flamme du Tawhîd après que des siècles d’obscurantisme aient tenté de l’éteindre…si la flamme Olympique reste allumée en permanence par une énergie juste fossile et peut être donc dans le déclin, la flamme du Tawhîd depuis Seyyidunà Ibrahim est elle restée allumée dans le cœur des croyants par la méthode incroyable de reconquête (Fath) par le Prophète Muhammad - qui donne à son fils le nom de Ibrahim pour illustrer sa fidélité à son modèle, celui que Allah lui Indique.

Imam Màhir Mu’aïqaly a conclu dans le lot des rappels du sermon de Arafa du Prophète et dans le sillage des enseignements du Prophète Ibrahim une négligence généralisée des droits de la femme et qui nous vaut tant de retard, tant de contre-performance dans la quête d’un meilleur monde. Le Prophète avait établi dans un Hadith une corrélation entre la sincérité de la Foi et l’attitude de noblesse envers les femmes – Celui dont la Foi est la plus complète est celui qui a le caractère le plus noble, et le meilleur d’entre vous est le meilleur dans le traitement des femmes avait-il dit. S’il s’agit des mamans, il leur revient 75% de l’attention des enfants envers les parents et les Papas ne peuvent réclamer que 25%, s’il s’agit des sœurs, quiconque fait preuve de bienveillance envers ses sœurs, Allah l’Honore ici et aussi par le Paradis, s’il s’agit de vos filles, quiconque procure à ses filles une éducation vertueuse, Allah l’honore par le paradis.

Pendant que nous revisitons ce modèle de Seyyidunà Ibrahim, il saute également aux yeux comment lui-même avait décliné l’offre de sa femme de prendre une autre épouse plus jeune, plus prometteuse de progéniture pour garantir une descendance après plusieurs années sans enfants…de peur de tronquer son amour pour elle…Ainsi donc par toutes les facettes possibles et imaginable, Seyyidunà Ibrahim a sacrifié tout de lui pour rester en orbite géostationnaire sur le Tawhîd incorruptible envers Allah et c’est là la source de toutes les vertus et le bouclier contre les dérapages…Tawhîd pur, et qui ne peut loger et être exprimé que dans et par un cœur pur (V84, S37) c'est-à-dire resté comme tel depuis la naissance…

Qu’Allah Agrée le Hajj de nos sœurs et frères sur les lieux ! Aamiiin !
Eid Mubàrak à tous.
Best Zyars
Al Amine

Asfiyahi.Org
Vendredi 1 Septembre 2017

Cet Article a été lu plus de 446 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :